« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

samedi 25 septembre 2010

Des états d'âme à l'UMP...de Saint-Nazaire ?!

"L'Écho de la presqu'île" parue cette fin de semaine,  mais aussi "SaintNazaire infos", en conclusion de son article sur la charte http://www.saintnazaire-infos.fr/conseil-municipal-le-projet-de-chartre-associative-fait-il-la-loi-23-43-433.html , se sont fait l'écho d'une intervention de Mme Maud Cascino en début de conseil municipal le 17 septembre. Dans cette intervention, ma colistière se plaindrait d'un manque de réaction de notre mouvement aux événements du premier février 2010.
Cela est profondément inexact ; Une commission d'enquête a été désignée ; elle regroupait outre son président Vincent Delaroux, ancien député de L-A, 2 délégués de circonscription de l'autre bout du département.
Elle s'est déplacée à SN et a reçu, individuellement les membres du comité présents à cette réunion et quelques autres de nos adhérents qui le souhaitaient. 
Après ces auditions, la commission a présenté ses conclusions au bureau départemental de l'UMP 44 puis au conseil départemental, réuni début juillet, qui a, sauf 2 amis de Mme Maud Cascino, accepté les conclusions présentées par M. Delaroux.
Une réunion de clarification s'est tenue à SN, lundi 20 septembre, sous la présidence de François Pinte, président départemental de l'UMP et en présence de M. Delaroux à laquelle Mme Maud Cascino et moi-même participions. J'ai accepté les conclusions de la commission, ce qui n'est toujours pas le cas de Mme Maud Cascino.
Dans l'attente des démarches entreprises envers elle par le médiateur nommé par le conseil départemental, notre groupe au conseil municipal de SN reste administrativement inchangé ; politiquement, il n'existe plus depuis la conférence de presse du 12 novembre 2009.

Mise à jour du jeudi 30/09 :
J'ai reçu de nombreux commentaires dont ni le ton ni les bizarres mises en cause d'autres élus ne permettaient la publication;
La plupart suivaient l'article d'Ouest France de ce mardi 28 / 09 / 10 qui semble avoir été interprété par certains comme annonçant une réconciliation en cours entre les élus nazairiens ;
Or il n'en est rien :
Le refus de Maud Cascino de retirer la plainte déposée par elle contre moi, demandée pourtant par nos instances, bloque totalement le processus lancé par la commission Delaroux.

Jusqu'à quand Catilina abuseras-tu de notre patience ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Conjuration_de_Catilina

Audacity ... l'avis des vrais sur l'utilisation nazairienne

 A lire attentivement surtout l'original en anglais :
http://forum.audacityteam.org/viewtopic.php?f=7&t=40336

Extraits : As I recall, we have already agreed with audacity-saint-nazaire that they can use the name "Audacity" in publicity for their region, if their use of the name has no connection with audio or audio software. They must at no time use our logo or imitate our typeface. They wanted us to give them a permanent guarantee we would never pursue them for trademark infringement, but we are not prepared to offer that guarantee. At present, their publicity is acceptable to us. ..........

... PS: What does the word "Audacity" mean in French?

Re :It means nothing. It's a contraction of "Audace" and "City" "Audace" means audaciousness or daring or temerity, something like that (typically french indeed :lol:  Well.. Saint-Nazaire... a city that dares...:roll: 

Notre analyse finale était donc bien la bonne  :                
http://jeanlouisgarnier.blogspot.com/2010/09/audacity-une-marque-pour-saint-nazaire_11.html

jeudi 23 septembre 2010

La Stèle ... inscription toujours en débat

Mme Mousseau, après Nathalie Bruneau et moi-même, fait connaître au maire et à ses collègues la position de son groupe :

Pour les Élus Verts il n'y a aucune raison pour que la Ville accepte une inscription vraiment différente de ce qu'elle était auparavant. La seule référence à la fin de la guerre d'Algérie 19 mars 1962 nous semble suffisante, il ne s'agit pas pour nous d'un monument aux morts !
Dans la période très trouble que nous connaissons où la xénophobie est exacerbée que l'identité nationale fait débat... le risque est grand de laisser croire que nous pourrions réécrire l'histoire d'une guerre qui fut une guerre coloniale. 
Cordialement 
Pour les élus Verts  
Arlette Mousseau

ce à quoi j'ai répondu :

S'il ne s'agit pas d'un monument aux morts, de quoi s'agit-il ?
Malheureusement les guerres ne finissent pas avec les cessez-le-feu, même respectés :
Oublier les massacres qui ont, tristement, suivi celui-ci, c'est réécrire l'histoire !
Jean Louis GARNIER

N B : mais un mémorial de quoi ; la question reste posée si ce n'est les morts et autres victimes, de quoi garde-t-on en ce lieu la mémoire ? voir le mémorial à coté de la chapelle des franciscains : libération des camps et déportation ; L'extermination des juifs d'Europe n'y est pas mentionnée me semble-t-il ?

mercredi 22 septembre 2010

A Saint-Nazaire, débat autour d'une stèle

Je viens de transmettre au Maire et à Mme Tesseyre le texte suivant :
Monsieur le maire, Mme l'adjointe
Suite à votre sollicitation lors du dernier conseil municipal, je me permets de vous adresser une proposition, à débattre avec les intéressés, pour l'inscription sur la Stèle en cause, inspirée par les textes figurant sur et autour du Mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie :

"Guerre d'Algérie – Proclamation du cessez le feu le 19 mars 1962.

À la mémoire des combattants morts pour la France lors de la guerre d'Algérie, à celle de tous les membres des forces supplétives et des populations civiles victimes de massacres ou d'exactions durant la guerre d'Algérie et après le 19 mars 1962 en violation des accords d'Évian."

Une telle inscription permettrait d'honorer ce mémorial d'une visite des autorités et associations d'AC à l'occasion de la journée national d'hommage aux morts du 5 décembre organisée par le décret du 26 septembre 2003.

Au-delà, nous inspirant de ce qui a été fait pour le mémorial national, ne pourrait-on pas réfléchir à la mise en place, à proximité du monument aux morts, d'une borne interactive permettant d'afficher le nom des nazairiens morts pour la France à l'occasion des conflits du 20° siècle ou depuis 1962 dans les OPEX ?

Post-scriptum du 23/09 :
Je suis très étonné des propos et écrits de Mme Bruneau qui voudrait en quelque sorte que cela soit aussi un hommage aux combattants du FLN ; Étonné ? non ! en fait l'extrême gauche ne m'étonne plus ! Révolté peut être, opposé, oui certainement ! 
Lors des cérémonies patriotiques du 11 novembre, du 8 mai, etc. nous rendons hommage à ceux qui ont défendu notre pays et au delà qui sont morts à son service, voire comme cela est le cas pour la guerre d'Algérie à toutes les victimes, mais pas à l'ennemi de l'époque, même si nous  respectons ceux qui sont tombés contre nous et même si la réconciliation est faîte.

Discours de J. Chirac http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/francais_archives/interventions/discours_et_declarations/2002/decembre/discours_a_l_occasion_de_l_inauguration_du_memorial_national_de_la_guerre_d_algerie_des_combats_du_maroc_et_de_la_tunisie.3039.html

mardi 21 septembre 2010

Une charte contestée !?

La presse locale c'est faite l'écho des débats musclés sur ce sujet au dernier conseil ; ma position, je l'ai voté, en a étonné certains ; cela n'était que la suite logique de mon suivi dans le cadre de St-Nazaire association au CA de laquelle je siège comme représentant de l'opposition ; quelques soient les imperfections de cette charte, le monde associatif local l'a accepté.Ne prenons pas les présidents d'associations pour des imbéciles ; ils connaissent la situation et savent en jouer pour développer le but poursuivi par leur association.

S'opposer à cette charte, car elle créerait les conditions de la soumission des associations à la ville est ridicule : le pouvoir local s'y est imposé depuis longtemps et pas seulement par le subventionnement régulier ou exceptionnel. La pression du conformisme dans une municipalité dominée depuis 85 ans par la gauche passe par bien des relais ; paradoxalement la charte pourrait ouvrir des aires de négociation aux associations.

vendredi 17 septembre 2010

Cimetière et laïcité... à SAINT-NAZAIRE


Les croyants des 2 religions concernées qui ont discutés avec l'exécutif municipal ont compris que, pour  les inhumations futures, ils disposeraient d'une zone regroupant les emplacements orientés selon leurs prescriptions religieuses mais sans séparation physiques avec les emplacements de leurs concitoyens.
La rédaction du règlement municipal qui nous a été communiquée est moins précise que ces conversations ; nous verrons si l'usage correspond à l'attente.

Lors des dernières élections municipales, notre liste avait clairement pris parti pour que l'organisation du cimetière municipal satisfasse les pratiquants des cultes qui recherchent une orientation des tombes dans le respect des prescriptions sur la neutralité religieuse des cimetières. Nous voyons en effet dans les pratiques cultuelles autour de la mort une application de la liberté de pratiquer son culte conséquence de la liberté de conscience ! Nous nous réjouissons donc que l'exécutif socialiste de notre commune rejoigne enfin notre position.
Cet aménagement n'est pas la soumission de nos services publics à des prescriptions religieuses quelconques. Aucun interdit alimentaire, sportif, vestimentaire, etc. n'y a sa place s'il ne résulte pas de l'application de la loi républicaine qui demeure au-dessus de toute autre loi, religieuse ou coutumière.

Nous serons ainsi tout particulièrement attentifs à des pratiques qui tendraient à séparer les usagers selon leur appartenance religieuse ou à imposer à tous un comportement, alimentaire par exemple, au prétexte des usages de certains.
Au-delà, personne ne doit se voir imposer une pratique sur le fondement de ses origines.
Le droit à l'indifférence en matière de religion est un droit fondamental, constitutif de la laïcité.

dimanche 12 septembre 2010

Saint-Nazaire ville de plaisance et de loisirs

 Ville-Port 3, quartier de plaisance et de loisirs ?

Le maire et son équipe présentent un projet à la presse avant de le présenter au conseil municipal ; c'est par la presse que l'opposition apprend donc que l'équipe municipale se décide à appliquer les programmes des listes d'opposition droite et centre.
En effet tant la liste que je dirigeais que celle de M. Izorce présentait une évolution en ce sens à laquelle M. Batteux résistait.
Espérons que d'autres aspects de nos programmes soient, à leur tour, repris.

Extrait de notre programme 2008 :

"2. Un St Nazaire Balnéaire
Des Idées pour établir un pôle attirant de qualité de vie et de service sur le rivage.
1. Recréer le Village Breton qu'était autrefois le vieux St Nazaire (petit Maroc) et y regrouper artisanat d'art, galeries d'exposition, restaurants et bars avec l'aide du Fisac.
2. Établissement d'un port de plaisance ( à flot et à sec) sur l'espace compris entre l'entrée est, le fleuve, la rue de la Vieille Ville et le bassin de St Nazaire, avec des activités d'entretien et de commercialisation (shipchandling), la location de bateaux et de matériels.
3. Créer une Maison de la Mer à côté de la capitainerie, accueillant toutes les associations et activités liées au monde maritime.
4. Inciter au même endroit à une construction hôtelière face à la mer.
5. Créer un grand équipement de loisirs offrant la plus large gamme de divertissements sur une grande plage horaire : depuis le "ski indoor" jusqu'aux jeux nautiques (piscine d'eau de mer) en passant par le fitness, le bowling, etc. Cette réalisation ferait l'objet d'un appel d'Offre International.
6. Construction d'un centre de congrès et foire-exposition à la place actuelle de la Stran.
7. Établissement d'une liaison routière directe avec la RN 171, pour permettre un accès plus rapide et à l'écart des habitations, à nos bassins qui n'ont pas dit leurs derniers mots, au St Nazaire Balnéaire, au Ruban Bleu et latéralement au centre-ville
"

samedi 11 septembre 2010

Audacity ... une marque pour Saint-Nazaire ? SUITE

A la lecture d'Ouest France de ce samedi 11 septembre 2010, on apprenait que les donneurs d'ordre du projet, ou plutôt les dirigeants de la Carene, étaient parfaitement au courant de ce que j'ai développé hier dans mon post ci-dessous;
Sachant donc que cette marque était déjà utilisée et mondialement connue , que son nommage bloquait internet, que son sens était très différent ( le son) de celui qu'ils voulaient populariser ( l'audace, l'innovation...) et qu'en conséquence l'utilisation à l'International de cette marque ( l'essentiel de nos entreprises est tournée vers l'international) serait totalement inaudible donc inefficace, ils ont persévéré ! Ce n'est donc pas le cabinet de stratégie ou de communication qui est responsable mais bien le président de la Carene.

Quant au néologisme "audacitizens"... le ridicule ne tue pas, c'est bien connu ?

Nous sommes là encore dans une politique du coup, du coup de communication dont les ordonnateurs savent qu'il est sans lendemain ; notre agglomération méritait mieux, non?

vendredi 10 septembre 2010

Audacity ... une marque pour Saint-Nazaire ?

"Audacity est un logiciel de traitement et d'édition audio entièrement gratuit. Le logiciel prend en charge les fichiers suivants : WAV, AIFF et MP3."

C'est ce que peut lire toute personne qui effectue une recherche sur Google et cela est fort dommage !
Car on ne peut que se réjouir de cette initiative réunissant les entrepreneurs et les collectivités pour créer un réseau de coopération sous l'aile d'une marque, mais qu'il ne se soit trouvé personne pour vérifier qu'elle n'était pas déjà utilisée montre encore une fois la légèreté avec laquelle nous sommes gouvernés! Sans compter qu'on peut s'interroger sur le professionnalisme du cabinet qui a accompagné les collectivités dans ce processus.
Enfin, espérons qu'il ne s'agisse pas d'une marque déposée !

Audacity,  le site, du logiciel :
http://audacity.sourceforge.net/
et son magasin :
http://audacitystore.com/

mais si, c'en est une, une marque déposée : Audacity is a registered trademark of Dominic Mazzoni !
Espérons que le dépôt soit très restreint ; reste plus qu'à négocier avec le titulaire

Le logiciel étant gratuit, le concepteur vit de la vente des produits dérivés et là cela coince tout de suite !
Utiliser une marque existante quand on se réclame de l'audace et de l'innovation, c'est assez fabuleux non ?

mais il y a mieux ; compte tenu des règles internationales du nommage sur internet, le site de notre marque risque de ne pouvoir l'utiliser pour se designer ; En effet il existe déjà une myriade de site qui utilise ce vocable pour se nommer et il s'agit bien entendu de renseigner sur le logiciel en question.

mais il y a mieux encore : 
Aud..* en globish, la langue que les anglosaxons ont imposé au monde, la langue d'internet, fait référence à l'audition et Audacity c'est la capacité à écouter ou à produire des sons ( d'où le nom du logiciel) et pas du tout l'audace, l'innovation : un beau plantage à l'international donc !


Les mauvaises langues ajouteront que la capacité à écouter est une capacité avérée de notre administration municipale.


S'il y avait eu un débat plutôt qu'une procédure secrète, diront certains, cela aurait été évité ; je ne le pense pas, car l'esprit de cour et la confiance dans la compétence des conseils diminuent les bons réflexes même de l'opposition ; hier pendant la présentation, je me suis posé la question de ce que cela évoquait en globish mais sans aller plus avant, car je voulais écouter ce qu'en disait les présents ; j'ai bien senti une gêne que d'aucuns peinaient à définir ou n'osaient pas définir ; il  avait là de bons globishophones qui s'étaient certainement rendus compte de la cata, mais qui ne voulaient pas gâcher cette opération bien nécessaire : une marque pour le territoire avec un réseau de coopération


* la racine AUD.. a aussi une très belle descendance dans les langues latines et en particulier en français à partir duquel elle est passée en anglais, mais de l'audit à l'auditeur en passant par l'auditoire, les auditions, les audiologistes, les audiences etc. auxquels il faut ajouter tout les dérivés commerciaux, dans tout les cas cette racine renvoie à la notion d'écoute et donc  à ce qui en dérive, examen...etc.

lundi 6 septembre 2010

Roms... un drame du à l'extrême gauche !

http://www.causeur.fr/roms-un-drame-post-communiste,7327

"Dans l’Europe des Empires : l’échec de l’intégration
Aux confins de deux empires multinationaux, l’empire ottoman et la double monarchie austro-hongroise, les « gens du voyage » trouvaient un biotope favorable à leur mode de vie et à leurs activités...."

"
Pendant cinquante ans, on n’entendit plus parler des Roms
Puis vint la glaciation communiste. Entre 1945 et 1948, date du « coup de Prague » qui vit la Tchécoslovaquie tomber dans l’escarcelle de Staline, une migration des Roms de Roumanie, de Hongrie et de Bulgarie vers la Slovaquie avait eu lieu, ces derniers ayant vite compris que les communistes allaient s’occuper d’eux à leur manière..."
"...Défense de bouger, de partir à l’aventure sur les routes et les chemins, tous à l’usine, aux champs et sur les chantiers. Gare au « parasitisme » qui vous conduisait tout droit dans les « camps de rééducation à régime sévère ». Pendant un demi-siècle on n’entendit plus parler des Roms de derrière le « Rideau de fer ». ..."
" Le caractère policier de ces régimes et la surveillance généralisée des populations par les « organes » de l’Etat communiste dissuadaient les potentiels maraudeurs de cette communauté d’exercer leurs activités. Les peines très sévères appliquées à ceux qui se rendaient coupables « d’atteinte à la propriété du peuple » limitaient le nombre des récupérateurs de métaux habiles à s’accaparer le cuivre des bâtiments publics et des lignes électriques. Seuls sévissaient, aux abords des hôtels et des gares, des changeurs furtifs et clandestins de devises fortes en monnaie locale qui arnaquaient joyeusement les touristes occidentaux...."

vendredi 3 septembre 2010

Deux poids, deux mesures ....?!


Monsif Ghabbour, 25 ans, multirécidiviste, mis en examen pour braquage d’un casino à l’arme de guerre, délit de fuite, tentatives d’homicides volontaires sur des fonctionnaires de police, interpellé mardi dernier après plusieurs semaines de recherche (des faits qu’il nie), a été remis en liberté jeudi sous contrôle judiciaire. La mort de son complice lors de la fusillade avait entrainé des nuits d’affrontements entre la police et les « jeunes » du quartier, totalement solidaires du braqueur.
René Galinier, 76 ans, maraicher à la retraite malade, mis en examen pour avoir tiré sur deux braqueuses récidivistes à son domicile, avait été interpellé sans résistance. Il est maintenu en détention pour mettre fin « au trouble exceptionnel et persistant à l’ordre public provoqué par la gravité de l’infraction ». Son arrestation avait entrainé la mobilisation de quelques voisins et plusieurs pétitions (ils sont allés jusqu’à écrire « libérez René Galinier » sur une route).

Qui peut comprendre, admettre ?

Nouveau rapport accablant pour le GIEC

Pour ceux qui croient que le GIEC a été blanchi car c'est ce que dit la presse :
http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/2010/09/03/nouveau-rapport-accablant-pour-le-giec/