« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

mercredi 24 février 2010

Une hirondelle fait le printemps

Priou puis l'Élysée viennent de le confirmer avec les réserves d'usage sur le montage financier que l'on croyait pourtant levées ( Lagarde dixit) : MSC vient de signer une commande de paquebot; tant mieux, personne ici ne cachera son soulagement !

Pour notre ville, ses habitants, pour tous ceux qui  travaillent pour STX, c'est le printemps malgré la tempête de ce jour.

mardi 23 février 2010

Le protectionnisme... ange ou démon selon Maurice Allais

" Mon analyse étant que le chômage actuel est dû à cette libéralisation totale du commerce, la voie prise par le G20 m'apparaît par conséquent nuisible. Elle va se révéler un facteur d'aggravation de la situation sociale. A ce titre, elle constitue une sottise majeure, à partir d'un contresens incroyable. Tout comme le fait d'attribuer la crise de 1929 à des causes protectionnistes constitue un contresens historique. Sa véritable origine se trouvait déjà dans le développement inconsidéré du crédit durant les années qui l'ont précédée. Au contraire, les mesures protectionnistes qui ont été prises, mais après l'arrivée de la crise, ont certainement pu contribuer à mieux la contrôler. Comme je l'ai précédemment indiqué, nous faisons face à une ignorance criminelle. Que le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, Pascal Lamy, ait déclaré: « Aujourd'hui, les leaders du G20 ont clairement indiqué ce qu'ils attendent du cycle de Doha : une conclusion en 2010 », et qu'il ait demandé une accélération de ce processus de libéralisation m'apparaît une méprise monumentale. Je la qualifierais même de monstrueuse. Les échanges, contrairement à ce que pense Pascal Lamy, ne doivent pas être considérés comme un objectif en soi, ils ne sont qu'un moyen. Cet homme, qui était en poste à Bruxelles auparavant, commissaire européen au Commerce, ne comprend rien, rien, hélas! Face à de tels entêtements suicidaires, ma proposition est la suivante: il faut de toute urgence délocaliser Pascal Lamy, un des facteurs majeurs de chômage!

Plus concrètement, les règles à dégager sont d'une simplicité folle : du chômage résultent des délocalisations elles- mêmes dues aux trop grandes différences de salaires ... A partir de ce constat, ce qu'il faut entreprendre en devient tellement évident! il est indispensable de rétablir une légitime protection. Depuis plus de dix ans, j'ai proposé de recréer des ensembles régionaux plus homogènes, unissant plusieurs pays lorsque ceux-ci présentent de mêmes conditions de revenus, et de mêmes conditions sociales. Chacune de ces « organisations régionales» serait autorisée à se protéger de manière raisonnable contre les écarts de coûts de production assurant des avantages indus à certains pays concurrents, tout en maintenant simultanément en interne, au sein de sa zone, les conditions d'une saine et réelle concurrence entre ses membres associés.
.............
Les grands dirigeants mondiaux préfèrent, quant à eux, tout ramener à la monnaie, or elle ne représente qu'une partie des causes du problème. Crise et mondialisation : les deux sont liées. Régler seulement le problème monétaire ne suffirait pas, ne réglerait pas le point essentiel qu'est la libéralisation nocive des échanges internationaux. Le gouvernement attribue les conséquences sociales des délocalisations à des causes monétaires, c'est une erreur folle.

Pour ma part, j'ai combattu les délocalisations dans mes dernières publications . On connaît donc un peu mon message. Alors que les fondateurs du marché commun européen à six avaient prévu des délais de plusieurs années avant de libéraliser les échanges avec les nouveaux membres accueillis en 1986, nous avons, ensuite, ouvert l'Europe sans aucune précaution et sans laisser de protection extérieure face à la concurrence de pays dotés de coûts salariaux si faibles que s'en défendre devenait illusoire. Certains de nos dirigeants, après cela, viennent s'étonner des conséquences !

Si le lecteur voulait bien reprendre mes analyses du chômage, telles que je les ai publiées dans les deux dernières décennies, il constaterait que les événements que nous vivons y ont été non seulement annoncés mais décrits en détail. Pourtant, ils n'ont bénéficié que d'un écho de plus en plus limité dans la grande presse. Ce silence conduit à s'interroger."

http://www.observatoiredeleurope.com/Contre-le-tabou-protectionniste,-par-Maurice-Allais_a1323.html?preaction=nl&id=13143474&idnl=63839&

jeudi 18 février 2010

Fincantieri a signé une lettre d'intention avec le groupe américain Carnival

Voir Mer et Marine de ce matin

Il s'agit d'une lettre d'intention pour 2 paquebots;

Qu'est-ce qui a permis aux italiens , dont le carnet de commande est bien garni, de l'emporter ?
La qualité d'exécution, l'innovation, le financement, les liens avec le client, etc; ...
il nous faut comprendre !

mardi 16 février 2010

Rien n'est encore joué ... Béchu va faire gagner notre région

Il a été très bon le petit Béchu, ce soir, à SN,  et la possibilité d'une victoire de la droite et du centre en Pays de la Loire se précise !

Une politique industrielle... vite

http://www.latribune.fr/opinions/20100216trib000476573/l-industrie-c-est-notre-destin.html

Extraits d'un article, paru dans la Tribune de ce jour, de Bernard Carayon, député UMP du Tarn, membre du
conseil d'orientation du Fonds stratégique d'investissement.
"...Jamais l'industrie n'a mobilisé autant de talents ni connu une telle crise : recul de l'emploi, recul de nos entreprises en Europe, faiblesse de l'investissement, de l'innovation, des exportations, grande sensibilité à la question des parités monétaires, incapacité à conquérir "en meute" les marchés mondiaux et à peser dans les instances internationales de normalisation. Pourtant l'industrie est notre destin : elle est le sens de la recherche, la vitalit é de nos territoires, la meilleure chance d'emploi pour les salariés sous qualifiés, parfois la matrice de nos indépendances stratégiques....
...L'effondrement du bloc soviétique avait unifié le marché mondial par la libre circulation des hommes, des idées, des capitaux et des technologies. Mais, tandis que toutes les grandes nations s'efforçaient de protéger leurs entreprises, de les accompagner sur les marchés , de   réer à leur profit des réseaux d'influence dans les organisations internationales, la Commission européenne ne s'est attachée qu'à libéraliser notre marché sans instaurer de garde fous. La crise financière a eu raison de ceux qui, comme l'ultralibéral Pascal Salin, prédisaient que "la mondialisation, si elle contribuait effectivement à la destruction des États nations, serait un bienfait pour l'humanité". Le commerce international n'est pas animé par les bons sentiments et le respect des principes énoncés par les pères et les enfants du libéralisme...
Il ne reste plus que l'État quand le marché ne marche plus ! C'est à lui qu'il revient de donner du sens quand les économistes perdent le sens commun ; c'est à lui de garantir la cohésion sociale quand  le marché entretient des rentes inacceptables ; à lui encore de définir nos intérêts stratégiques, de conjuguer nos talents et de transformer des avenirs individuels en destin collectif....
La crise financière a mis en lumière l'absence d'idées et la paralysie de la technocratie bruxelloise. Les rapports de force, longtemps favorables à celle-ci, se sont inversés : aux hommes politiques d'Europe de reprendre la main.
Nicolas Sarkozy nous a habitués en France à briser les tabous : celui de la concurrence à la bruxelloise doit être le prochain"

dimanche 14 février 2010

Rien n'est encore joué ...


La victoire de notre camp est tout à fait possible dans 1/5 des régions, dont les "Pays de Loire".

Pour cela il faut aller voter... sans se laisser décourager par des sondages qui sont nationaux ; c'est-à-dire qu'ils ne tiennent pas compte de la réalité de la distribution des opinions dans chaque région : la forte avance de la gauche annoncée en Ile de France et prévisible dans le Nord, le Limousin, etc. signifie clairement que nous allons être bien placés dans les régions où nous sommes traditionnellement bien représentés ; c'est le cas ici !

Évitons à notre région un mauvais sort : la reconduite d'Auxiette  !

Pour le battre, ainsi que sa garde verte, il faut soutenir, voter et faire voter pour C. Béchu dés le premier tour.

Cela créera la dynamique indispensable à notre victoire au second tour.

N.B. Pour ceux qui seraient passés à travers mails et distributions, Béchu sera à Saint -Nazaire mardi soir à 20 h 30 à l'Immaculée

jeudi 11 février 2010

QUIZZ


                                De notre envoyé spécial Jean-Loup de la Batellerie
                                                               Flash spécial

-De source bien informée, proche du Gouvernement, le Ministre de la Propagande de la République Totalitaire  BORDURE aurait été fusillée ce matin après un procès sommaire. Le  1er QUIZZ BORDURO-SYLDAVE 2010 aurait été entièrement déchiffré par savant Nazéro-Syldave à la solde du Royaume du Pélican. Notre glorieux Maréchal Plekszy-Gladz de retour d'urgence de  Tapiocapolis pourrait  faire un communiqué .Cet affront remettrais en cause les relations déjà tendue entre les deux Pays. Une réorganisation serait également attendue dans l'armée, comme le confirme le Général Von Karpock.
L'ambassade de Bordurie à KLOW au bord du Wladir est fermée, et l'on attend la nomination d'un nouveau Ministre de la Propagande.
-       Un convoi spécial serait en route vers l'ouest avec le fameux Milou, d OR, à l' origine de ce nouveau conflit.
-       Le Syldave PASCAL GRANGE aurait résolu la totalité des énigmes !
-       Notre Journal s'associe aux félicitations de la population Syldave toute entière dont les échos se font entendre jusqu'à Szohôd les Nantes
-       Mais nous ne doutons pas d'une réaction Bordure …..au 2me Milou d'OR !!!
-       Encore BRAVO  PASCAL !!!!!  
                                                                   
     Szohôd les Nantes, le 11  /02    / 2010 :
    Jean-Loup de la Batellerie

Le département suggère un incinérateur

Selon Ouest-France de ce jour.

Il est toujours agréable d'être un précurseur ; Je n'ai cessé de déclarer, durant la campagne électoral de la municipale et depuis, que l'incinérateur était la seule solution définitive au problème de l'élimination de la plupart des déchets ; Me voir rejoint, à demi-mot, par le président socialiste du CG est un vrai délice.

Dans l'attente de la décision de la Carene puis de la construction (prés de 7 ans si on ne traîne pas trop) on continuera d'exporter en priant pour que des recours verdâtres ne nous en empêchent pas car alors ...

Globalement une bonne nouvelle dont il faut se réjouir.

mercredi 10 février 2010

Nos chantiers... du nouveau en mars ?

SI l'on en croit "Mer et marine", TTU ou "dedefensa.org" (voir le blogroll) la visite d'état du Président Russe Medvedev le 2 mars pourrait déboucher sur une commande de plusieurs BPC (dont l'un totalement construit sur notre site); il semble néanmoins que cela ne se traduirait pas par un redémarrage immédiat, les tôles adhoc devant être approvisionnées;
Si l'on ne peut que se féliciter de voir notre pays redevenir un fournisseur alternatif à la domination américaine dans les domaines de l'armement du Brésil à la Russie, une telle commande serait révélatrice du mauvais état de l'industrie russe mais aussi de la volonté de ses dirigeants d'utiliser tous les moyens de relever le niveau de leur forces.
En ce qui concerne nos chantiers, il semble bien que le député de la 7°, C. Priou soit très présent pour leur assurer un avenir intervenant auprès de toutes les instances qui peuvent contribuer à la prise de commande de toutes natures.

dimanche 7 février 2010

Pourquoi les pompiers incendiaires dans l'UMP à SN et dans la 8° circo ?

Je cherchais à comprendre depuis quelques mois le pourquoi et le comment de ce qui s'était passé à SN et dans notre circo tel que décrit dans mon mail les pompiers incendiaires ; je crois y être arrivé !
Deux démarches initialement  indépendantes se sont rencontrées :
1) Celle de Maud qui, dés l'élection municipale acquise a voulu  prendre son envol politique ; ce qui, selon elle, ne pouvait se faire qu'en m'écartant. La seule manière d'y arriver était de prendre le pouvoir dans l'UMP locale d'où sa candidature comme délégué de circonscription et la guerre faite à Arthur ensuite ; JFA et moi avions pourtant rien contre son éventuelle carrière.
Je lui l'avais même écrit à plusieurs reprises! 

2) Celle de Belliot ; sa victoire à Pornichet lui monte à la tête ; il pense pouvoir prétendre à plus et mieux, mais se rend bien compte que la 7° est occupée tant à Guérande qu'à la Baule par des gens bien trop fort pour lui ; Alors que St-Nazaire , qu'il croit connaître, lui apparaît, à juste titre, comme dépourvu de puissants crocodiles. Ce sentiment devient une conviction qu'il est capable de prendre SN pour notre camp et son entourage l'encourage fortement dans cette voie présomptueuse car cela lui fait dégager la place à Pornichet ce que les puissants UMP de la 8° et F. Pinte verraient plutôt d'un bonne œil.
Ces 2 démarches se rencontre dés l'été 2008 et l'alliance était tout à fait constituée avant le printemps 2009.
Dans les 2 cas moi et JFA sommes les gêneurs à écarter! Alors que ni l'un ni l'autre ne refusons d'envisager des scénarios ou nous ne sommes pas les leaders de notre camp.
On est très loin d'un programme, d'une réflexion sur les intérêts de notre ville, de nos concitoyens, voire d'une réflexion sur l'union des droites, mais que faire?

Ouest France ce lundi, édition électronique, entretien avec Belliot qui  confirme totalement notre analyse ;
"Avez-vous des vues sur Saint-Nazaire ? 
Je tiens à respecter jusqu'au bout mes engagements avec les Pornichétins. Le mode d'élections intercommunales va changer. Il est donc normal que la Carène m'intéresse. J'ai la compétence requise dans le monde de l'entreprise. J'ai embauché 700 salariés à Airbus quand j'étais aux ressources humaines. 

Quant aux municipales en 2014, c'est encore tôt pour en parler. Il me faudra des alliés. Actuellement, nous aidons les opposants à la municipalité nazairienne à constituer un vrai parti d'opposition."

J'avais donc bien raison dans l'explication de son comportement,  même sur la grosse tête qui est bien là : Présenter le DRH comme le créateur des emplois, il faut oser!


samedi 6 février 2010

Les pompiers incendiaires


De temps en temps, l'été et les incendies de forêt dans le sud de notre pays nous amènent une nouvelle étrange : On vient d'arrêter un pompier qui allumait des incendies pour avoir la joie de les éteindre.
 
Cette crise que subit actuellement l'UMP de la 8° circonscription est un cas similaire :
Des membres de notre mouvement y sèment la division, la désunion, l'empêchent de fonctionner normalement, provoquent, harcèlent ceux qui sont chargés de sa direction locale ou des mandats locaux afin de pouvoir les remplacer au prétexte de ces dysfonctionnements.
 
Après avoir à plusieurs reprises tenté d'obtenir un dialogue avec notre président départemental ( j'ai gardé mes mails) je lui indiquai, le 23/10/2009, qu'un degré supplémentaire franchi m'amenait à considérer que Maud Casino poursuivait le but de faire voler en éclat notre groupe ; pour une fois, il me répondit le 26/10/09 par " tout cela n'est qu'un pb de coordination entre vous "  !
 
Mais 2 semaines après, mes 2 colistiers, Belliot et quelques adhérents tenaient la conférence de presse que l'on sait, annonçant que dorénavant c'est eux qui prenaient en main la direction nazairienne de notre mouvement contre le délégué de circonscription et moi-même (rappelons que les adhérents de la circonscription le leur avait refusé 1 an auparavant).
 
Les événements de mercredi et les déclarations de M. Pinte dans la presse montrent que celui-ci est le premier de ces pompiers ... très particuliers : ce sont mes comportements et mes propos qui " détruisent l'unité de notre mouvement" ; ceux de mes colistiers et de M. Belliot les ont renforcés sans aucun doute !
Incendie encore plus grand ; il s'agira d'expliquer  que l'éventuel échec, lors de la régionale, est dû, particulièrement aux mauvais résultats dans la 8° dont la responsabilité incombe à ces 2 galeux de JF Arthur et JL Garnier ; par contre en cas de succès, bien sûr, tout le mérite en reviendrait à d'autres.
 
Pour rétablir sérénité et mobilisation, notre dirigeant départemental devrait se soucier du ridicule que sa prise de parole dans la presse locale inflige à notre mouvement ( par contre, cela a multiplié par 5 l'audience, fort modeste, de mon blog) . Il lui faudrait aussi comprendre que chaque fois que M. Belliot s'intéresse à SN, il nous fait perdre des voix à Pornichet, où l'on aimerait qu'il se consacre à son mandat, et à SN, où le fait que le maire de la ville à côté veuille donner des leçons irrite pour le moins.
 
Laissons C. Béchu mener sa campagne !  Il peut nous faire gagner.

vendredi 5 février 2010

Une voie à explorer pour nos chantiers, la sous-traitance du nucléaire ?


Ce matin, au marché, de sympathiques militants de la CFE-CGC distribuait des tracts quant à l'aide individuelle qu'il pouvait apporter aux salariés et spécialement ceux victimes de Harcèlement.
Nous avons bien sur engager la conversation sur l'avenir de nos chantiers.
Ils ont des idées et des propositions sur des reconversions définitives et temporaires ;
ils proposent en particulier, mais peut être est-ce déjà en réflexion, que les chantiers se positionnent comme sous traitant en matière de fabrication d'éléments de chaudronnerie de centrales nucléaires ; Selon leur renseignements tant Framatome (Areva) que les sous-traitants croulent sous le travail.
Soudeurs et charpentiers pourraient-ils y retrouver une activité ? il semble que oui.
Des aménagements anciens permettraient de supporter les poids très élevés de ces structures qui pourraient, de plus, être expédié par voie d'eau.

jeudi 4 février 2010

Demain ... nos chantiers

Car quel qu'en soit le propriétaire formel, pour les habitants des 7° et 8 ° circonscriptions et même ceux de la Rive-Sud de l'estuaire, ce sont nos chantiers. 
6 000 des nôtres y travaillent sous des statuts et à des titres divers. 
Leur survie, leur sort sont ceux de toute notre industrie et au-delà de celle de notre pays.
Bien sûr, notre industrie et nos chantiers doivent s'adapter et changer ; ils y sont jusqu'à maintenant toujours parvenus !
Un discours s'impose insidieusement depuis 20 ans: ces fabrications, ici bateaux, ailleurs voitures, etc. devraient irrémédiablement passer chez les Coréens, les chinois, les indiens ou les vietnamiens, etc. Nous assurerions nous, européens, les fabrications nouvelles à forte valeur ajoutée. On nous propose même de venir sur des segments déjà fort occupés comme les éoliennes ; du vent... Voir à partir du Blogroll l'article La Chine, leader de l’énergie “propre” sur defensa.org
Ce propos, même dans la bouche d'un polytechnicien à la retraite, est profondément idiot et relève d'un complexe de supériorité qui confine au racisme ; 
Coréens, Indiens et Chinois, ceux-ci ont déjà envoyé des hommes dans l'espace, sont tout aussi intelligents que nous,  leur population d'ingénieur de qualité sera bientôt supérieure à celle de l'Europe et des USA réunis.
Nous ne conservons que quelques années d'avance sur certains procédés et plus pour longtemps. 
L'équilibre de la concurrence entre ces pays qui redeviennent les puissances qu'ils avaient été et nous ne peut être trouvé  facilement : les compétences et le bon management, indispensables bien sur, ne sauraient suffire ; 
Maintenir notre manière de vivre et sa base économique est le premier devoir de nos gouvernants ; Je suis certain qu'ils en sont conscients et s'y emploient, mais dans l'instant, ici et maintenant, la situation peut rapidement devenir ingouvernable, car insupportable!
Attention à l'impuissance publique, à l'impuissance des politiques, les Français ne la pardonneraient pas !

L'ordre régne à Varsovie ... non ... à l'UMP


Réunion du comité de la 8° circonscription hier soir à Trignac en présence de François Pinte :
Une procédure stricte de prise de parole, à tour de rôle et sans interruption est décidée ; elle sera respectée !
Introduction par le Délégué (élu tous les 3 ans par les adhérents de la  8°circo) Jean François Arthur, qui explique sans fard qu'il y a un problème de fonctionnement dans le parti du aux 3 personnes qui sont au premier rang, qu'ils nomment,  dont il décrit les comportements empêchant tout travail positif du comité : Gaston Charton, Maud Cascino et Christian Bertin.
Il rappelle le déroulement du dernier comité et mets en cause le comportement de Robert Belliot puis chacun s'exprime : il en ressort que le point de vue de JFA est largement soutenu par les membres du comité ;  Jean louis Garnier , invité par le président Pinte à s'exprimer parce que mise en cause par Maud Cascino, dénonce le comportement de ces colistiers et de M. Belliot à l'occasion et depuis leur conférence de presse du 12/11/09 ; il affirme n'avoir pas touché Maud qui se plaignait d'avoir reçu des claques dont il n'a vu aucune trace sur son visage ni ce lundi ni le lendemain à la Réunion de la Carene.
Il regrette de se retrouver souvent seul lorsqu'il s'agit de défendre les positions gouvernementales devant le CM de SN.
Intervenant le président Pinte présente les excuses de Robert Belliot qui sont refusées par le délégué et la majorité des membres du comité. 
Puis F. Pinte tente un grand rassemblement pour le combat derrière François Bèchu avant de se lancer dans une attaque virulente contre  l'action de Jean Louis Garnier et spécialement la teneur de son blog;
il annonce que JLG sera poursuivi devant les instances du mouvement pour les propos tenus sur celui-ci et son attitude lors de la précédente réunion.
Au final, le délégué de circonscription annonce qu'il ne lance pas la démission du comité qu'il avait prévu avec le soutien de la majorité et accepte de participer à la campagne de Béchu en collaborant avec M. Beliot mais rappelle que cela ne règle pas le problème qu'il a évoqué en début de réunion qui se reposera le lendemain du 21 mars.
D'autres intervenants viennent compléter le débat dont il ressort clairement un fort malaise ; les membres du comité disant franchement que la direction prend les adhérents et électeurs de la 8° pour des C....

lundi 1 février 2010

Toute la droite réunie pour la régionale !?


C'est du moins ce que nous dit la presse et ce que l'on peut constater à la lecture de notre liste départementale qui révéle la présence de membres (5/11 premiers) de nombreuses formations autres que l'UMP ! 
Un examen plus approfondi montre une autre réalité : la première Nazairienne, la première habitante de la 8° circonscription est à la 28° place, une seconde, adjointe à Savenay, étant en 32°position. Sachant qu'en cas de victoire de notre liste 22  places, au mieux, lui seront attribuées et qu'en cas d'échec seuls les 11 premiers siégeront, ces 2 élues municipales ne seront pas des élues régionales. 
La presqu'ile bénéficie d'une bonne représentation avec Daniéle Rival à la seconde place et M. Belliot, maire de Pornichet et candidat à la mairie de SN pour 2014, à la 17°!
L'impression que l'UMP vise plus les retraités de la 7° que les travailleurs de la 8 pourrait s'imposer si on ne s'apercevait très vite qu'il s'agit surtout d'une liste de l'agglomération nantaise. 
Il ya là une véritable fracture ou rupture territoriale ; Notons qu'il en est de même chez les verts alors que SN n'a pas été oublié par le PS. L'électorat de droite de SN et de la 8° va être difficile à mobiliser dans ces conditions.
Or la gauche ne l'a emporté sur la région des pays de la Loire que de 68000 voix en 2004 dont 80 000 en 44.
L'écart est faible ; on peut tout à fait renverser la situation et l'emporter.
SN et la circonscription peuvent apporter leur contribution à un succès : A SN lorsque Fillon en 2004 récoltait 4565 voix Sarkozy au premier tour en trouvait 8902 en 2007, soit 4400 de plus, qui seraient bien utiles le 14/03.

 (NB : Il y a aussi de nombreux travailleurs dans la 7° et beaucoup de retraités à SN et dans la 8°.)