« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

mercredi 29 décembre 2010

Mes voeux pour 2011 dans le prochain bulletin municipal

Bonne année 2011 !


Quelques vœux pour cette année 2011 qui s'avance :
Souhaitons d'abord qu'au lieu d'imposer une cure d'austérité aux populations, l'Europe et tous nos dirigeants trouvent comment mieux favoriser la croissance et l'emploi.
Souhaitons que le communautarisme religieux soit fermement combattu, que les intégristes perdent pas à pas du terrain. Face à eux, aucun accommodement n'est raisonnable ou possible.
Souhaitons que dans la gestion de l'état, de notre commune, de la Carene, la voie du dialogue, la voie du consensus, la voie du compromis et la voie de la modération triomphent.
Souhaitons que dans nos entreprises, administrations et collectivités territoriales, la cascade du mépris cesse d'être la méthode de gestion la plus répandue!
Que le succès de nos entreprises sur leurs marchés couronne leurs efforts, mais qu'elles en redistribuent les gains à leur personnel ; l'effet dépressif des 35 heures sur le revenu ouvrier n'a pu être effacé.
Que l'effort de recherche permette de substituer des processus innocents aux méthodes nuisibles à la santé de ceux qui ne peuvent faire autrement dans leur travail !

Enfin à la santé de ceux que nous aimons !

J.L.Garnier

Pour "minuit chrétiens" voir et écouter aussi la Frégate chorale de Pornic

samedi 25 décembre 2010

Couvrez-vous bien contre le réchauffement climatique.

et payez vous une pinte de bon temps
ici une approche intéressante de la démocratie ( faut aussi être un peu studieux pendant les vacances)
etdes problèmes insolubles que posent à notre nation l'immigration de masse
Mafalda est autorisé à le lire entièrement avant de commenter 
Bon Noël

Pour les chants d'antan et depuis moins longtemps une source sans vidéo qui en ravira beaucoup

Cadeau de Noël pour Saint-Nazaire

Les 840 ouvriers et 720 cadres et techniciens de nos chantiers navals STX France ont reçu un beau cadeau, qui vient du froid et du Nord comme il se doit à Noël. L'ambiance devrait en être bien amélioré dans cette entreprise où le moral restait bien bas malgré les 2 commandes de paquebot de cette année.

Merci qui ?
C'est la remarque qui vient à l'esprit lorsque l'on prend connaissance du communiqué de notre députée, la très socialiste M-O Bouillé. On rigole même lorsqu'on la voit s'inquiéter d'un transfert de technologie ; pourtant il y a longtemps que les socialos ne sont plus atlantistes !

Et bien gageons que le personnel des chantiers dira lui, in petto dans certain cas, merci Sarkozy ! Car si Nicolas Sarkozy n'avait pas convaincu les dirigeants russes de l'intérêt diplomatique autant qu'industriel ou militaire d'un tel achat, il n'aurait pas eu lieu !

Je propose l'audition par le conseil municipal, debout, de l'hymne russe à la prochaine séance le 18 février de notre assemblée ; c'est le même air que le défunt hymne de l'Urss ( cela fera plaisir à C. Saulnier) mais avec de nouvelles paroles comme je ne parle pas le russe j'ai de la peine à entendre la différence mais le lien donné indique  les paroles en français pour l'actuel hymne russe! 
"Russie, notre puissance sacrée,
Russie, notre pays bien-aimé.
Forte volonté, grande gloire
Sont ton héritage à jamais ! "
Version rock pour les amateurs.

Bon ensuite lors de la prochaine commande de MSC, on écoutera l'hymne helvète (et oui le siège est à Genéve) et pas Fratelli d'Italia (Hymne National Italien) 

Je vous ai mis le nouvel hymne helvète en version karaoké comme ça on pourra même le chanter ; Au secours, Mafalda, on est cernés ; c'est un cantique !

Pour les libyens vive youtube aussi ! 

vendredi 24 décembre 2010

" Les anges dans nos campagnes"

La laïcité et l'agnosticisme ne sont pas l'oubli de ses raçines :
http://www.youtube.com/watch?v=6wB9xiDC6-0
"Minuit chrétiens", mon préféré, par les chœurs de ... l'armée rouge :
http://www.youtube.com/watch?v=KHLeHw6NG9M&feature=related
Se rappeler que nos pères et mères qui n'étaient pas complices de ce qu'ils subissaient comme une certaine propagande veut nous le faire croire, ont chanté avec force de Noël 40 à Noël 43 cette phrase :
"Peuple, à genoux ! Attends ta délivrance" mais ce chant contient d'autres stances alors toutes aussi claires que je vous laisse le soin de trouver

samedi 18 décembre 2010

Mes impressions au sortir du conseil municipal du 17 décembre

Tempête dans un verre d'eau, c'est l'expression la plus gentille qui puisse qualifier la surréaction aux propos de M. Richard de la plupart des membres de l'opposition entraînés par Kevin Izorce et Josette Emonides .
Que diable ! Nous sommes dans une assemblée politique où doit régner une certaine liberté d'expression et de ton ; que devrions dire ou faire nous, UMP, qui entendons régulièrement des expressions plus que limites pour qualifier le président de la république ou certains ministres (J'ai noté hier que M. le maire avait fait très attention à dire "M. Nicolas Sarkozy"...)
Je n'ai pas à défendre M. Richard ; M. Batteux a dit ce qu'il fallait dire;
M. Edom a utilisé son handicap comme argument dans le débat politique, ouvrant la boite de Pandore ; ce qu'a dit Olivier Richard "M.Edom je constate que vous n'êtes pas handicapé de la langue" n'avait rien d'insultant.

Cette manifestation de mauvaise humeur de l'opposition cache mal l'incapacité de certains à développer des arguments contre ou pour les politiques proposées ; je le regrette.
Il est vrai que cela ne concerne pas que l'opposition ; j'ai eu plus d'une fois l'impression hier que rares sont les conseillers qui prennent connaissance des documents annexes  à l'appui des délibérations ; Il est alors difficile d'argumenter sur un dossier dont on n'a pas pris connaissance. Mais charité bien ordonnée commence par soi-même, je reconnais n'avoir pas eu le courage de lire les 71 pages du schéma directeur handicap et m'être arrêté après un rapide survol de cet exposé ( si quelqu'un veut en juger par lui même qu'il m'envoie un mail je lui renverrais le doc de 440 ko)

En réponse à la question que je lui avais posé sur l'absence de chauffage au gymnase de St-Marc et plus largement sur la possibilité d'atteindre une température satisfaisante dans ce type d'installations en la période de froid continu que nous connaissons, M. Provost  a bien expliqué la difficulté de l'alternative " fermer ou investir inutilement" !

La suite tout à l'heure... 
Bon le tout à l'heure a failli durer 24 h 


Je me suis opposé à l'acquisition au titre des réserves foncières, délibération n°27, d'une propriété située 2, rue d'Anjou, car il me semble que nous sommes bien pourvus en réserve foncières et que ces opérations en centre ville devraient être financés par les promoteurs et non par le contribuable; M. Batteux m'a répondu que ce terrain et ceux adjacents seraient revendus très vite à un constructeur; cela ne fait que confirmer mon point de vue sur  certaines interventions municipales qui n'ont d'autres buts que d'imposer la vision de la majorité aux futurs acquéreurs!

A propos de la délibération 37 visant les mesures de gestion de la dette et le financement du PDD, j'ai exposé mon point de vue, bien connu de mes lecteurs, sur la nécessité d'augmenter la dette de la ville ( très basse et bien gérée) pour investir sans augmenter les impôts voir en les diminuant. Je complétais mon explication en insistant sur la nécessité de se garder une marge d'augmentation des impôts devant l'incertitude sur l'évolution des recettes fiscales issues de l'économie locale après la période transitoire de la réforme des collectivités territoriales! M. Kevin Izorce, qui intervint après moi, devait déclarer exactement le contraire et se faire tacler rudement par M. Richard ;

Une minute d'inattention me fit rater le vote sur la délibération n° 40, augmentation des droits de place, contre laquelle je voulais voter ; je suis aller voir ensuite nos fonctionnaires responsables du compte rendu pour que soit enregistrés mon vote contre.

En début de conseil, mon colistier C. Bertin s'était élevé avec énergie contre des menaces téléphoniques qu'il avait reçues d'un individu se présentant comme un syndicaliste portuaire CGT ; ce dernier point a fortement affecté Christian qui a eu une longue carrière dans cette confédération.


L'adjoint à l'urbanisme, David Samzun, nous présenta un vœu contestant la mise en place d'une contribution sur le budget des organismes gérant les logements sociaux pour financer une péréquation entre ces établissements ; Notons que les représentants de la droite et du centre dans le mouvement HLM ont contestés ces dispositions dont les parlementaires UMP ont d'ailleurs commencé à réduire le périmètre ; J'ai expliqué que je ne partageais pas l'argumentation de M. Samzun mais que ce dispositif était pervers, que je le désapprouvais donc que je soutenais le refus de cette contribution dans son principe.


P.-S : voir tomber à pieds joints dans une provocation gauchiste des conseillers municipaux de droite et du centre que l'on aurait pu croire vaccinés contre de tels errements est un  plaisir de fin gourmet!


vendredi 17 décembre 2010

Cantonales à Saint-Nazaire et en presqu'île

J'avais promis d'apporter à la mi-décembre un éclairage en vue des prochaines échéances électorales de mars  2011.
Je souhaitais me présenter aux suffrages des électeurs du canton Saint-Nazaire Ouest pour la seconde fois. Les résultats de 2008 avaient  démontrés l'efficacité de ma candidature offrant des scores cantonaux que nous n'avions plus connu depuis feu Étienne Garnier.
Bien que les militants de notre circonscription m'aient apporté leur soutien, à l'issue d'un vote de notre comité départemental orchestré par le président de la fédération, le 15 novembre, ma candidature a été écartée au profit d'un adjoint au maire de Pornichet.
Lundi dernier, 13 décembre, la fédération UMP 44 a confirmé l'investiture du candidat choisi par la majorité des militants pour le canton de La Baule-Pornichet. Cette manifestation de la démocratie interne de notre parti mérite d'être saluée. Hélas, le maire de Pornichet, candidat malheureux de ces primaires UMP, a décidé qu'il passait outre...
N'ayant peur de rien, le maire de Pornichet a précisé qu'il avait déjà envoyé un homme à lui sur Saint-Nazaire Ouest et n'a pas hésité à rappeler que l'ensemble de ses adjoints UMP étaient solidaires de sa candidature au mépris du vote de notre organisation !
La direction départementale de notre mouvement nous impose donc un élu local pornichétin parachuté et inconnu de notre électorat nazairien. C'est difficile à assumer... politiquement mais conforme à nos règles.
Maintenant nous découvrons que ce même élu local investi par l'UMP soutient son Maire qui vient publiquement de faire un acte de dissidence auprès de l'UMP pour se présenter coûte que coûte aux prochaines cantonales ; on croit rêver.
La situation politique variera probablement d'ici février ; des candidatures plus adaptées peuvent surgir et notre direction départementale s'en saisir pour rétablir une situation politique  actuellement bien compromise.
" se tromper est humain, persévérer diabolique"

samedi 11 décembre 2010

Canton La Baule - Pornichet : Gatien Meunier gagne la primaire UMP

Trois candidats se présentaient au scrutin interne à l'UMP.
Sur 221 votants
Gatien Meunier 119 voix,
Jean Claude Blanc ( considéré par certains comme un faux nez de Belliot) 50 voix,
Pierre Sastre 42 voix (blancs où nuls 10)
Investiture officielle au comité départemental lundi soir.

L'analyse du Poulpe : http://pornichetlepoulpe.blogspot.com/2010/12/sur-la-piste-des-dalton.html

Le comité départemental de l'UMP, après avoir entendu Gatien Meunier et Robert Belliot, a désigné ce lundi soir comme candidat de l'UMP Gatien Meunier par 91 voix contre 8 à Belliot et un nul !

La République, c'est l'espoir de s'en sortir...

 Dîner de la République / Intervention de Jean-Louis BORLOO
 QUELQUES EXTRAITS :
"..........La laïcité n'est plus une laïcité de combat. Mais il existe des combats que nous devons livrer aujourd'hui pour la laïcité. Oui, elle est parfois menacée.
Menacée par ces formes nouvelles que sont le communautarisme et l'intégrisme. N'avons nous pas un doute lorsque l'on privatise, pour des motifs religieux, des piscines dans certaines de nos villes ? Ou lorsque des rues entières sont accaparées par des hommes en prière ? Menacée lorsque, dans nos écoles http://www.youtube.com/watch?v=Hu6d5YfWqs0 , le professeur d'histoire ne peut plus évoquer la Shoah sans subir des assauts de critiques et d'insultes. Menacée lorsque le professeur de sciences naturelles doit remballer Darwin et la théorie de l'évolution, parce que l'un ou l'autre de ses élèves apprend le créationnisme à la maison. Menacée lorsque nous manquons de vigilance sur les mariages forcés, le silence qui les entoure et l'injure faite à la dignité des femmes. Menacée lorsque nous sommes faibles face à l'intolérable polygamie. Menacée enfin lorsque, dans nos hôpitaux, des hommes ne peuvent pas prodiguer de soins médicaux à une femme. Ce n'est pas rendre service à l'immense majorité des croyants que de laisser les intégristes gagner pas à pas du terrain. Face à eux, aucun accommodement n'est possible. Aucun accommodement n'est raisonnable..........
..............Le temps s'accélère. Les mutations se précipitent. Le monde se métamorphose sous nos yeux. Les situations sont nouvelles, totalement inédites, mais nous pensons parfois encore comme des hommes du XIXe siècle.
Nous devons refonder le pacte républicain à l'aune des grandes mutations du monde et notre pays. La crise de 2008 n'est pas une simple crise de la technique bancaire. Il est faux d'imaginer que cela repartira comme avant. Car la crise est plus profonde. C'est la crise de la compétitivité de l'Occident, de notre modèle de production et de surconsommation. Ce sont ces crises, multiples et stratifiées, qui ont conduit toutes nos économies occidentales aux déficits cumulés des familles, des collectivités, des États, comme des ressources
naturelles et halieutiques. C'est donc une crise de nos valeurs et de nos représentations. C'est une crise du sens, que nous vivons aujourd'hui. Une crise profonde de la conscience occidentale.
Alors, face à ces mutations, la République est-elle en danger ? Ou reste-t-elle, au contraire, notre seule grille de lecture et notre pacte fondamental ? La République est-elle un héritage du passé ? Ou un projet, un chemin, un espoir ? Regardons tranquillement, sans complaisance, sans accuser personne.............."
Le texte complet ici  http://www.partiradical.net/images//discoursjl%20borloo%209%20dec%202010.pdf

lundi 6 décembre 2010

La révolution Copé touchera-t-elle le 44 ?

Dans une conférence de presse tenue à Pékin, JF Copé déclare entre autres choses intéressantes qu'il"fera preuve d'une «loyauté totale» vis-à-vis du président, en contrepartie d'une «liberté totale de débat» au sein de l'UMP. Il entend ainsi cultiver «des réflexes d'impertinence». 
La révolution culturelle qu'il entend mener rue La Boétie :
À l'intérieur du parti, «celui qui est en désaccord» avec la ligne dominante doit «pouvoir l'exprimer aussi fort que celui qui est d'accord». Désormais, «on parlera vraiment politique au bureau politique, comme dans tous les grands partis», et «toutes les décisions seront prises non pas par un seul homme mais en bureau politique»"
http://www.lefigaro.fr/politique/2010/12/05/01002-20101205ARTFIG00243-cope-prepare-la-revolution-culturelle-de-l-ump.php

jeudi 2 décembre 2010

Ennemis , un mot qui dépasse le respect que l'on se doit entre citoyens?

Réponse de  Danielle Richard à l'article paru ce matin dans la presse faisant état des réflexions de D.Samzun :
Le titre est , bien sur, du maitre du blog
" M.Samzun est, si j'en crois ses déclarations privées et publiques, candidat à la Mairie de  St.-Nazaire.
Ce poste est certes dévolu à un individu  censé s'appuyer sur la majorité des Nazairiens qui vote pour le parti, auquel il appartient. Cependant, une fois élu,  il doit  incarner  cette Ville, et rassembler autour de lui Tous les citoyens, qu’ils soient de  droite ou de gauche. 
Le Maire doit tendre au consensus en s'ouvrant au dialogue avec tous ceux qui le désirent, à commencer par les représentants de tous les courants  politiques au Conseil Municipal .
Or, comment établir un échange  constructif avec ceux que l'on qualifie  "d'ennemis" ? 
Dans un régime démocratique ne convient-il pas, même en campagne électorale,  de parler plutôt d'adversaires politiques? Je pense que,  par le vocabulaire employé, M.Samzun trahit un esprit d’une grande intolérance, une sensibilité bien peu démocratique qui n’honorerait pas la fonction qu’il ambitionne."

Danielle Richard

mercredi 1 décembre 2010

Eolien... quelques élements

Que chacun peut trouver sur le web en quelques minutes ;
Les acteurs industriels de l'éolien par exemple :
En 2008, les parts de marché mondiales des principaux fabricants d'éoliennes selon Emerging Energy Research étaient les suivantes :
  1. le Danois Vestas avec 19 % ;
  2. l'Américain GE Wind avec 18 %.
  3. l'Espagnol Gamesa avec 11 % ;
  4. l'Allemand Enercon avec 9 % ;
  5. l'Indien Suzlon avec 7 % ;
  6. l'Allemand Siemens avec 7 %
Dur de se faire une place !

Que nous ayons de bons bureaux d'études , des ingénieurs innovants et des ouvriers capables d'adaptation rapide ne changent rien à l'affaire ; même l'aval comme d'ailleurs l'amont de la production des éoliennes est déjà bien occupé  ; les éoliennes actuelles ne sont pas posées par des elfes mais par des bateaux adhoc construits ailleurs que chez nous ; prétendre, comme d'hab, que nous sommes (deviendrions) les meilleurs est inutile : il faut vendre pour s'implanter face à la concurrence qui elle tient le marché depuis 20 ans.

Pas de réduction des gaz à effet de serre !

L'électricité éolienne est une énergie intermittente. C'est une des raisons qui, historiquement, a fondé le remplacement des moulins par des machines à vapeur pour la meunerie, le pompage, etc. Étant donné que le stockage de l'électricité en grande quantité n'est pas réalisable, l'énergie éolienne  ne peut à l'heure actuelle subvenir à elle seule aux besoins en électricité (existants même en l'absence de vent). Les éoliennes ne délivrent que pendant un quart du temps l'équivalent d'un fonctionnement à plein régime ; Pour maintenir la production d'électricité lorsque l'énergie éolienne fait défaut, il est nécessaire que le réseau électrique auquel un parc éolien est intégré soit composé également de centrales électriques dites « secondaires », c'est-à-dire à démarrage rapide (par exemple, centrales hydroélectriques ou thermiques)
Les éoliennes nécessitent des centrales thermiques fortes émettrices de CO2. Dans le cas de la France, avec sa forte implantation de centrales nucléaires n'émettant pas de CO2, l'ajout des éoliennes signifie émettre encore plus de gaz à effet de serre.
voir les explications de Jancovici, un réchaufiste pourtant, sur http://www.manicore.com/documentation/eolien.html

Pour conclure un investissement financé par un impôt caché dans nos factures d'électricité, entrainera l'importation de matériels fabriqués à l'étranger qui ne serviront à rien sur le plan de la production d'électricité et augmenteront les Gaz à Effet de Serre ainsi que les bénéfices des participants à la filière dont on comprend dés lors l'agitation directe et indirecte.

Il est difficile à certains, naïfs honnêtes, de comprendre qu'aujourd'hui l'industrie pétrolière, gazière soit extrêmement favorables à ces filières dites alternatives ; Au delà les prêteurs , les investisseurs de toute nature qui y voient des recettes garanties par des taxes sur la consommation, y investissent comme leurs prédécesseurs  dans la ferme générale des impôts avant la révolution française. Ce sont d'ailleurs les mêmes mécanismes qui sont à l'œuvre !