« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 25 février 2011

Comprendre les cantonales à Saint-Nazaire 4

Les enjeux à l'Ouest

Un seul mot d'ordre, exprimé, sans fard, par Kevin Izorce, réuni tout le monde : barrer la route aux socialos !
Leurs"alliés" PC et radicaux de gauche ont pris soin de se présenter pour tenter de diminuer le score, au premier tour d'Annaïg  Cotonnec du PS ; par contre les variantes de l'extrême gauche ont pris bien soin de ne pas se présenter afin qu'électeurs et militants n'égarent pas leurs voix sur un autre candidat que leur frère la pastèque , vert dehors rouge dedans, Gilles Denigot.
Il pourrait alors sembler que les électeurs de la droite et du centre soient appelés à départager écolos et socialistes autour du critère de la construction de l'aéroport de notre dame des landes ;  mais les résultats des élections précédentes sur ce canton peuvent permettre au candidat UMP, Romain Morand, de jouer un rôle plus ambitieux:

En 2008, la liste que je dirige à la municipale  fait son meilleure score du premier tour sur le canton Ouest 20.57%, accompagnée par 17.64% de Kevin soit 38% pour le centre et la droite qui deviennent presque 43% au second tour. Candidat UMP à la cantonale les mêmes jours, j'atteins, au 1° tour, 23.4% et C. Hervy pour le Modem 14.94% ; votes que je ne retrouve pas totalement au 2° tour, 34.11% seulement. Pas d'écolos dans ces références car inclus avec les socialos derrière Batteux et Denigot ; ils deviennent par contre visibles aux européennes de 2009 et régionales de 2010, mais,  aux premières, avec 21.03% ( plus peut être 3.18% de l'alliance écologiste) font jeu égale avec le PS 21.95% et la liste Béchu UMP 22.14% tandis que Bayrou 7.15 dépasse de peu le NPA. En 2010, le PS retrouve une position dominante 39% et l'UMP, Béchu 20.96% devance les écolos qui reculent à 16.39%. mais le FN trouve 6% du corps électoral pour le soutenir et l'extrême gauche 8%. Les derniers des centristes  font jeu égale un peu au dessus de 3% avec les partisans de la Bretagne réunifiée.
Une déduction s'impose : les électeurs centristes disparaissent progressivement depuis  2008, sans se reporter vraiment sur l'UMP Béchu dont les scores restent même légèrement inférieures aux miens premier et second tour. Morand peut-il  espérer en bénéficier aujourd'hui ?  Sans eux,  peut-il espérer devancer Denigot et être présent au second tour ?
Il n'est pas sur que celui-ci ait réussi à se faire connaître de la population du canton au delà de son action, bien répercutée par la presse, contre l'aéroport ; Il n'apparaît pas plus que Morand comme un enfant du pays mais ce dernier peut - il apparaître comme regroupant les pro aéroport alors que Mme Cotonnec et  le PS  font très fort sur ce point ?
Perdre son image de Pornichetain parachuté à Saint-Nazaire à la suite d'intrigues nantaises ne lui sera pas facile; Cela supposerait  une campagne active l'identifiant fortement à droite .
La seule réunion "interne" organisée par les intrigants qui le soutiennent a brillamment réuni 20 personnes, organisateurs et candidats compris, vendredi dernier, 18 février.
Cela augure mal d'une mobilisation sur le terrain pour le faire connaître ; espérons que son directeur de campagne en fasse une et qu'il sache proposer au candidat des interventions susceptibles d'intéresser la population :
Faudrait "aller y voir" ! Montrer que l'on sait les difficultés quotidiennes de la population, sortir de Saint-Marc qui ne représentent qu'un petit quart des électeurs concernés.
Un seul objectif : être au second tour !?
L'électorat de la droite et du centre ne doit pas jouer les utilités ; infliger une défaite aux socialos est tentant, mais le faire en élisant une extrême gauche irresponsable qui bloque la transformation de notre pays et le maintien de ses industries est totalement contre productif.

mercredi 23 février 2011

Comprendre les cantonales à Saint-Nazaire 3

Avant même d'examiner les enjeux sur les 2 cantons, maintenant que toutes les candidatures sont connues, il faut examiner la question de l'abstention ; en 2008 comme en 2004, l'élection cantonale se déroulait le même jour que la régionale en 2004, la municipale en 2008, et bénéficiait d'un certain effet d'entrainement : en 2004, au premier tour, 59,67% à l'Ouest et 57,45% à l'Est  ; en 2008, au premier tour, la participation à la municipale était très basse à SN : 52.7% à l'Ouest, 52,72% à l'Est et encore plus faible pour la cantonale 50.63% à l'ouest seulement.
Gageons qu'elle n'atteindra pas ce niveau en mars 2011 et espérons qu'elle atteigne au moins les 40%.
Les enjeux, tels que perçus par les électeurs, seront-ils de nature à les encourager à se déplacer ?
Cela est très improbable pour l'Est, mais pas impossible à l'Ouest!

Les enjeux à l'est :
Dans ce "conservatoire des espèces de Gôche en voie de disparition" le PS domine totalement et la droite est aux abonnés absents : Emmanuel James en 2004 a le soutien du centre et de la droite ; au 1° tour ( 8 candidats) il frôle les 17% (16.98) tandis que Mme Oriane Borja, FN, candidate de nouveau en 2011, rate de peu les 9% (8.8) ! Au second tour M. Grosvallet réuni prés de 75% des exprimés M. James dépassant de justesse les 25%.
Il en est de même aux autres consultations:
A la municipale, M. Batteux y fait son meilleure score du 1° tour 45% et du 2° 44%. Nous y atteignons 14.91 et Izorce 18.18% ; c'est là qu'il crée l'écart, 237 voix, qui lui permet de nous battre sur la ville de 150 voix.
Aux européennes, en 2009, Béchu atteint 16.73% et le modem 7.15%. L'an dernier, Béchu atteint 14.96% puis 23.94% aux régionales alors que le FN se traine à 6.49 et un centre démocrate à 3,41%.
Les écolos ont parallèlement réussi une percée 19.65% en 2009  et 15.32% en 2010. Le PS 23.4% et 43.19% ne paraît pas à même de passer au premier tour du fait du grand nombre de candidats de gauche et de la présence de la candidate écolo qui devrait lui être opposé au second tour.
Philippe Cadiet, pour l'UMP, doit supporter la mauvaise presse actuelle du gouvernement et du président sans  bénéficier de la mobilisation d'une véritable union de la droite et du centre qui se réduit au soutien de quelques hiérarques nantais ; le leader local du centre ayant appelé ses électeurs à s'abstenir et l'appareil local de l'UMP ayant vu ses candidats refusés.
Il ne devrait donc pas être présent au second tour, mais se verrait épargner la douleur d'arrivée derrière le FN bien que Mme Borja puisse profiter de l'excellent impact de Marine Le Pen et dépasser les 10%.

Un vrai démarrage de la campagne de P. Cadiet avec des arguments forts est encore possible ; il lui faut sortir de son costume de directeur du terminal fruitier ! Espérons que sa prochaine conférence de presse révèle un tournant vers un vrai dynamisme de droite ; il faut aborder les questions qui importent au peuple et sortir des débats convenus sur le bassin et la plaisance.

dimanche 20 février 2011

Un débat d'orientation budgétaire ... tronqué

Un malaise certain régnait à l'issue du conseil municipal normalement consacré au débat d'orientation budgétaire, DOB, mais presque aussi chargé en délibérations qu'un conseil municipal régulier ; l'opposition considère qu'elle n'a pu s'exprimer correctement et complétement sur le DOB et le reste de l'ordre du jour, à l'exception, de ce fait, plus notable, de votre serviteur. 
Nous aurons l'occasion d'y revenir prochainement.

J'ai vigoureusement critiqué la présentation d'Olivier Richard,  intéressante et bien documentée,  mais présentation d'un pessimiste très exagéré tant sur le plan général que local pour l'économie que du point de vue de l'évolution des finances locales.
J'ai surtout regretté, dans l'axe même du débat, le refus de remise en cause des dépenses de fonctionnement, le refus d'en débattre, pourtant seul moyen d'une maitrise des dépenses publiques.
Cette maitrise est indispensable au maintien de notre mode de vie, au financement de notre solidarité.

jeudi 17 février 2011

Philippe Frèche candidat ... aux municipales à Saint-Nazaire

Le refus de nos candidatures aux cantonales par l'UMP nous était apparu en son temps comme une lourde erreur.
Que des personnalités totalement étrangères à notre cité prétendent représenter la population de la Bouleterie, de Kerlédé, de la Tréballe etc.  est une mauvaise blague ; dés lors que Kevin Izorce et ses amis ne présentait pas une alternative aux électeurs de la droite et du centre, Philippe Freche s'est préparé pour se présenter sur la canton Ouest avec des soutiens qui dépassait largement nos rangs et de vrais perspectives d'arriver en tête de notre camp au premier tour.
Néanmoins, comme vous le verrez dans Ouest France de ce jeudi, Philippe renonce à se présenter à l'élection de mars 2011, pour mieux s'impliquer dans celle des municipales de 2014. Courant avril 2011, il proposera une forme d'organisation ouverte à tous, encartés ou non, pour rassembler les énergies afin que le successeur du maire actuel ne soit plus socialiste.
Jean Louis GARNIER
Pour contacter Philippe Freche et le soutenir dans son action : freche.philippe@gmail.com

mardi 15 février 2011

Un port de plaisance à Saint-Nazaire, possible et souhaitable

La question de la plaisance à SN ne peut se réduire à l'usage du bassin de SN ; elle lui est même étrangère !

Situé au centre du rivage maritime d'un département plus que millionnaire en population, nous pouvons paraître bien placés pour accueillir les activités de navigations de plaisance de celle-ci et des touristes extérieurs.
Sauf à voir Méditerranée et Antilles devenir dangereuses pour les bateaux de grande plaisance, nous avons peu de chances de les accueillir régulièrement dans nos bassins hors entretien à développer.
Cela suppose des installations luxueuses qui existent certes à la Baule, mais sans offrir autant de facilités complices que Monaco ou St Martin, ni leur climat.

Les ports atlantiques de plaisance sont remplis de bateaux pour sportifs, des bateaux à voile de toute taille et confort, propriétés, souvent, de gens qui ont les moyens de les posséder mais plus ceux d'êtres sportifs. La plupart ne sorte pas ou peu. Ajouter un parking flottant à voilier de plus n'a pas grand intérêt.

Il suffit de regarder notre actuel port, à flot, d'été, "Adrien Gachet", dit port "Désiré", pour comprendre quelle doit être notre cible : la navigation à Moteur dont les bateaux dits de pêche promenade.

Je propose de centrer le projet de la plaisance à SN sur un segment qui correspond mieux à la vocation de notre ville : l'accueil des seuls esquifs à moteur.

Outre l'indiscutable différence esthétique tant dans l'occultation de la perspective par des forêts de mats vides que dans l'insupportable musique métallique qui les accompagne, ce type de marine vise une clientèle socialement plus large sur une saison plus longue ; les courants de l'estuaire lui sont relativement indifférents et sa facilité de manœuvre devrait la rendre plus tolérable par les activités portuaires lourdes.

Recourir au concept Blue Ring, de Damien Grimont, me parait être une bonne solution : il s'agit d'un puits de 75 mètres de diamètre, sous terre, un port à sec , un parking, etc.. à la surface, un mouillage bien abrité et auto nettoyant, très facile d'entretien pour un coût annoncé somme tout modeste, 3M€; Un partenariat public privé pourrait en permettre la construction et la gestion sans solliciter nos finances municipales.

Cette installation doit être établie sur le terreplein entre le fleuve et le bassin de Saint-Nazaire redonnant ainsi au "PtiMaroc" l'espace portuaire qui était le sien lorsqu'il était le rocher de Saint-Nazaire! L'animation qui en résulterait réveillerait notre ville et lui redonnerait son âme.

dimanche 13 février 2011

Comprendre les cantonales à Saint-Nazaire 2

 Pour répondre à Muller et al.

Cela fait au moins 45 ans que je m'intéresse à toutes les élections et que j'essaie de comprendre le comportement à cette occasion de nos concitoyens.

Je vous rappelle que j'ai déclaré, haut et fort en décembre 2010 , par voie de presse, que mon candidat, puisque mon parti refusait ma candidature, était Kevin Izorce ; différentes causes, dont la bêtise de certains membres de mon parti, ont empêché cette candidature qui aurait pu préfigurer une liste d'ouverture à droite et au centre pour la municipale de 2014.

Le désir de me remplacer porté par quelques nazairiens de droite et du centre n'est pas un mystère;
Mais "Le Mur" et ses acolytes, outres qu'ils sont rivaux, ne sont pas fous au point de se présenter pour ce qui a de bonnes chances d'être pour notre parti une seconde raclée mémorable ; vous remarquerez que nos dirigeants départementaux sont du même avis : rares sont les candidats de démocratie 44 à mettre en avant leur appartenance à l'UMP!

Ils ont donc envoyé 2 mercenaires pornichétains se présenter, persuadés qu'ensuite Morand partirait la queue entre les jambes ; ils se trompent lourdement : ce dernier, qui n'est pas sans qualité, poursuivra l'œuvre qu'il a commencé en novembre 2009 avec le soutien de Belliot et probablement sous une étiquette centriste !
A ce propos soulignons que M. Bonnafé, délégué du nouveau centre pour la 7° et la 8°, aurait été victime d'un holdup : Que fait la police ?

Tout les UMP Nazairiens ne sont pas obnubilés par ma disparition politique ; certains réfléchissent et voient plus loin ; vont-ils rester indifférents à cette situation ? L'un d'entre eux ne va-t-il pas se présenter ?
On le saura à la fin de cette semaine d'inscription auprès de la préfecture ; dans l'attente tout est conjecture!

vendredi 11 février 2011

Comprendre les cantonales à Saint-Nazaire

D'abord une carte     cliquez sur carte pour la télécharger 
Puis des candidats, pas encore tous connus à ce jour, mais beaucoup plus nombreux pour affronter le président socialo pressenti sur le canton Est que pour aller arbitrer entre la secrétaire de section PS de St Nazaire et la pastèque conseiller sortant !

20604 habitants pour 14 993 électeurs dans le canton Ouest ; canton centre 17239 électeurs pas renouvelable en 2011 ; canton est 14154 électeurs pour 21252 habitants.
1875 voix sont nécessaires pour figurer au 2° tour à l'Ouest, 1770 à l'Est. Si ce seuil n'est pas atteint le premier et le second par le nombre de suffrages recueillis s'affrontent. 
La participation ne devrait pas atteindre les 40% des inscrits !

lundi 7 février 2011

Philippe Bilger... toujours aussi clair

Une France qui se paie de maux !  cliquez ici

 

En désaccord peut être avec P. Bilger,  Je ne comprends pas, moi,comme beaucoup de français, pourquoi des magistrats, comme tout autres fonctionnaires d'ailleurs, redoutent une mission d'inspection destinée à faire la lumière sur d'éventuels dysfonctionnements d'un service dans une situation donnée ; si tous ont fait leur travail selon les règles et que la cause d'un éventuel dysfonctionnement se trouve dans les décisions passées de la haute administration, que redoutent-ils ?    

La plupart des français pensent que les fonctionnaires de la justice ne redoutent rien mais n'admettent pas d'avoir à rendre des comptes ; et cela nos concitoyens ne l'admettent plus !     

JLG         

dimanche 6 février 2011

Le livre pour comprendre Sant-Nazer

Un article sur le site du Credib de Saint-Nazaire présente le livre passionnant d'André Daniel " Un Saint-Nazaire peut en cacher un autre"
Pour se désintoxiquer d'une certaine propagande socialo, je dirais même Batteusienne, qui ignorant le passé ne saurait préparer l'avenir.
Sur un thème proche " la France a-t-elle de l'avenir ?" voir l'intervention de Jean Raspail  lors de "ce soir ou jamais le 3 février 2011 sur FR3

samedi 5 février 2011

Des moyens de la justice et de la légitimité de la gréve des audiences...

Pierre Bilger précise et nuance son point de vue aujourd'hui
voir aussi ce premier commentaire sur son blog qui me paraît correspondre tout à fait à un sentiment très répandu dans nos rangs ( la droite républicaine ) :

"Quand la magistrature syndiquée s'installe dans une contestation revendicatrice pour ne pas dire revancharde, elle se tire une balle dans le pied...
Il lui faudra en supporter les conséquences !
"Plus de moyens" est devenu le seul argument de tous les syndicalistes.
Oui je sais vous manquez de moyens, c'est absolument vrai et ce n'est pas normal. Mais gérer une situation de crise impose de faire des choix.
Il n'y a pas besoin de moyens, sauf neuronaux, pour faire glisser le dossier d'un multi-multi récidiviste au-dessus de celui d'une mère de famille (abandonnée par son mari alcoolique) qui a eu pour seul crime d'avoir volé dans un supermarché parce que ses enfants avaient faim, ou celui d'un adolescent petit dealer d'escalier.
Il y a juste besoin de connecter convenablement quelques neurones entre eux.
Cordialement
Pierre-Antoine"
Et plein d'autres remarques intéressantes ...

vendredi 4 février 2011

De MAM aux juges nantais

Excellente mise au point sur son blog  "Justice au singulier" de P. Bilger sous le titre si "MAM était magistrat".

Le problème soulevé est au cœur du malaise des électeurs de droite, ceux qui ont soutenu NS et qui ont envie de voir durer les réformes qu'il a initiées.