« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 28 décembre 2012

Chantiers : sur une commande‏

 Communiqué que je viens d'expédier à l'instant à la presse :

Une bonne nouvelle est une bonne nouvelle, mais une hirondelle ne fait pas le printemps ! Dans l'instant, les ouvriers de STX ont devant eux le chômage ; même bien indemnisé, c'est le chômage pour 6 mois ! Les salariés des sous-traitants français ne sont pas certains de revenir dans un an travailler pour STX France ici à SN !
Comme ses concurrents finlandais, allemands et italiens, l'entreprise nazairienne utilise les services d'entreprises et de travailleurs venus d'ailleurs, hors zone euros même, par exemple des polonais alors que nos concitoyens de mêmes qualifications sont mis au chômage partiel.
Les dirigeants des chantiers viennent de décrocher une commande ce dont nous les félicitons mais nos dirigeants politiques ont mis en place un cadre pervers à l'action économique qui ne peut être laisser en l'état car s'il permet à nos entreprises de survivre, il ne permet pas aux français d'espérer vivre de leur travail.


Jean-Louis Garnier, délégué communal de l'UMP  pour SN, conseiller municipal de SN
06 10 09 07 58
Mon blog : http://jeanlouisgarnier.fr/

Visite du Centre de formation de la S.N.S.M.

Dans le cadre des activités de l'Agora de l'Estuaire je vous transmets l'invitation de son président Jean CEVAËR


La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est une association française dont la mission première est le sauvetage des personnes en danger en mer ; Elle a ouvert l'an dernier à Saint-Nazaire son pôle nationale de formation pour ses sauveteurs embarqués bénévoles ; Ce centre est remarquablement équipé ; Afin d’optimiser au maximum les temps de formation, le pôle dispose d’un outil de haute technologie : une plate-forme de simulation ultra-moderne avec vue panoramique à 270 ° qui permet de combiner des situations plus vraies que nature avec tempêtes, pluies battantes, déferlantes, intervention d’hélico etc… sur simulateur et formation en milieu naturel.
  
Nous vous proposons de le visiter le 17 janvier 2013 à 18h30 précise (heure de démarrage de la visite);  Nous serons reçus par M. Didier Moreau, responsables des formations à la SNSM. Le nombre de participants du fait des contraintes  de la  visite du simulateur est réduit à 40 personnes qui seront répartis  en 2 groupes dont l'activité alternera ; 

En conséquence les 40 premiersà contacter par mail richard_leroux_alain@hotmail.fr
,  ou téléphone, 06 81 847170,  Alain Richard seront exclusivement retenus
Les locaux nazairiens de la SNSM, le centre de formation, sont situés au vieux St-Nazaire, "petit Maroc", à côté du vieux môle,  à quelques 20 m de la table d'orientation présentant les parcours maritimes de Tintin, l'entrée est face à la Loire, face à St-Brevin sur le quai et non sur la rue Hyppolite Durand. Voir plan ci-dessous
Il vous est proposé de participer ensuite après le pot amical habituel  à un repas dans un restaurant à proximité (25 euros tout compris)
Présentation du pôle national de formation de SN http://www.snsm.org/page/le-pole-national-de-formation





lundi 24 décembre 2012

Minuit, Chrétiens

Adolphe Adam lui-même appelait son noël " la Marseillaise religieuse " ! Dès 1864, on écrivait dans la Revue de musique sacrée : "Le Noël d’Adolphe Adam a été chanté dans beaucoup d’églises à la messe de minuit... peut-être ferait-on bien de renoncer à ce morceau dont la popularité est devenue de mauvais aloi. On le chante dans les rues, dans les salons, dans les cafés-concerts. Il dégénère et ravale. Le mieux est de le laisser faire son chemin loin du temple, où l’on peut fort bien se passer de lui. " Près d’un siècle plus tard, le musicologue Auguste Sérieyx dénonçait toujours les maîtrises, les chantres et les organistes " qui font retentir nos églises de pareilles élucubrations " et les pasteurs " qui les tolèrent ou les encouragent. " Mais fi que tout cela car tout jugement de valeur est inutile : ce chant a plu dès sa création en 1847, a traversé deux siècles sans perdre une once de sa popularité et s’apprête à rentrer dans un nouveau siècle avec toujours autant de succès !"
lire la totalité de cet article passionnant sur l'origine d'un chant de Noël Français qui a fait le tour du monde !

Minuit ! Chrétiens, c'est l'heure solennelle
Où l'homme Dieu descendit jusqu'à nous
Pour effacer la tache originelle
Et de son père arrêter le courroux
Le monde entier tressaille d'espérance
A cette nuit qui lui donne un sauveur
Peuple, à genoux, attends ta délivrance
Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur ! {x2}

De notre foi que la lumière ardente
Nous guide tous au berceau de l'Enfant
Comme autrefois, une étoile brillante
Y conduisit les chefs de l'Orient
Le Roi des rois naît dans une humble crèche
Puissants du jour, fiers de votre grandeur,
A votre orgueil c'est de là qu'un Dieu prêche
Courbez vos fronts devant le Rédempteur ! {x2}

Le Rédempteur a brisé toute entrave
La Terre est libre et le ciel est ouvert
Il voit un frère où n'était qu'un esclave
L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer
Qui lui dira notre reconnaissance ?
C'est pour nous tous qu'il naît, qu'il souffre et meurt
Peuple, debout ! chante ta délivrance
Noël ! Noël ! chantons le Rédempteur ! {x2}

Les caractères gras attirent volontairement l'attention sur le détournement de sens patriotique que nos parents donnèrent à ce chant dans les années quarantes !

interprété par les frères jacques sur youtube
Écouter aussi ici

dimanche 23 décembre 2012

vendredi 21 décembre 2012

On ne change pas une politique qui échoue !

C'est ce que j'ai dit à nos collègues socialistes au sujet de la politique du logement dans notre agglomération, politique dont dans les 10 dernières années nos gouvernements étaient coresponsables. ( Nous avons d'ailleurs voté le PLU de Saint-Nazaire non que nous approuvions cette politique mais parce qu'il nous semblait que son dispositif réglementaire permettait d'augmenter la densité ! ce n'est pas l'interprétation qu'en firent les socialistes nazairiens qui s'opposèrent, d'ailleurs, à l'augmentation des droits à construire mise en place par Sarkozy)

De manière semblable la politique dite de la ville est une catastrophe car elle n'ose s'attaquer au premier problème : le remplacement de la population !
 voir ici une présentation du problème


"Nul besoin d’être prophète pour annoncer que ce prochain plan échouera pareillement. On ne change pas une politique qui échoue avec une régularité désespérante depuis la première émeute urbaine, à Vaulx-en-Velin, en 1979, et qui réussit ce miracle dont on peut penser qu’il aurait plongé les alchimistes du Moyen Âge dans des abîmes d’interrogation : transformer l’or du trésor en plomb. Jusqu’ici, seuls les Soviétiques connaissaient la recette. Comme le dit Xavier Raufer avec une vigueur d’analyse et de style qui fait cruellement défaut au rapport des sages de la rue Cambon, l’échec de la politique de la ville « est si abyssal qu’on peut avec raison comparer cette “politique” à la défunte agriculture soviétique. Tout y est : conception purement idéologique, échafaudage en usine à gaz, acharnement illusoire – là où le premier Gosplan a échoué, le second triomphera ». Jusqu’à la ruine définitive du système ?"

jeudi 20 décembre 2012

Les Nazairiens ont voté … OUI

Prochain édito de notre groupe "Changement radical" à paraître dans le bulletin municipal de janvier


Les Nazairiens ont voté … OUI

Le dimanche 16 décembre les nazairiens ont voté par leur présence massive rue de la paix, au "Ruban bleu" et autour du "Paquebot"; ils ont approuvés ainsi l'arrêté du maire qui utilise la faculté non d'ouvrir les commerces mais d'y permettre le travail des salariés 5 fois par an, conformément à la loi; ils ont moins appréciés l'état lamentable de l'avenue de la république où, quelques courageux, attachés à notre cité, animent encore la rue et égayent leurs vitrines bien qu'isolés entre les services fermés pour 2 jours et les fonds de commerce vacants.

Dommage que quelques propriétaires de boutiques aient voté non alors qu'ils auraient pu y être en personne pour accueillir leurs clients. Ces trous s'ajoutant aux autres fermetures affaiblissent l'événement et risquent de décourager ceux qui ont trouvé portes closes et iront demain chercher à la Baule ou ailleurs ce qu'ils n'ont pas trouvés.
Espérons qu'au jour de la parution de ce texte on puisse annoncer une fréquentation équivalente ou meilleure le 22/12.
Pour la renaissance de notre centre M. le maire doit accorder les 3 autres possibilités d'ouverture annuelle. Il a pour cela notre soutien, malgré notre condamnation de la fermeture de la ville à l'automobile et de trente ans de gestion autocratique.
L'attitude du parti socialiste qui ne défend pas les intérêts des travailleurs du commerce mais confirme son inaptitude à assurer l'avenir de notre cité doit être sanctionné par la fin en 2014 de 89 ans d’emprise socialiste sur notre ville.

J.l. Garnier

mercredi 19 décembre 2012

La grande catastrophe



Immigration de masse : la grande catastrophe

Source: ci dessus, cliquez pour lire l’article complet.

"L’immigration de masse n’est pas une chance pour la France. C’est une catastrophe. Une grande catastrophe: identitaire, sécuritaire, scolaire, administrative, sanitaire, économique, sociale, budgétaire, environnementale, politique, diplomatique, démographique ; c’est aussi une catastrophe pour les libertés. Il est temps de rappeler les faits, dans toute leur réalité, c’est-à-dire dans toute leur brutalité. Sans haine, bien sûr, mais aussi sans faux semblants, ni tartuferie, ni concessions aux convenances de la bien-pensance."

OK mais pourquoi ? Pourquoi nos dirigeants de l'état, et ceux qui les conseillent, l'ont-ils favorisé?
Car il est plus facile de régner sur une mosaïque que sur un peuple homogène, dit-on chez certains de droite et de gauche !
Qu'en pensez-vous ?

Retour sur la question des DSP

Pour ceux que cela intéresse un lien sur note de synthèse rédigée par la direction des affaires juridiques du ministère des finances en 2010 dont ce paragraphe au cœur de ma démarche de vendredi dernier :
"Les contrats que l’administration conclut avec différents partenaires, notamment des associations, ne sont pas nécessairement des marchés publics. Ils peuvent constituer des conventions d’objectifs régies par le décret n° 2001-495 du 6 juin 2001, pris pour l’application de l’article 10 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 et relatif à la transparence financière des aides octroyées par les personnes publiques. Ces dispositions imposent la conclusion d’une convention avec tout organisme bénéficiant d’une subvention supérieure à 23 000 euros.
Une subvention est une somme d’argent, attribuée par une collectivité publique à un bénéficiaire public ou privé, afin de soutenir une activité, dont elle n’a pas pris l’initiative, mais qui répond à une compétence lui appartenant ou à un intérêt local.
Elle se distingue de la notion de prix versé à un opérateur économique en contrepartie d’une prestation. Deux critères permettent donc de distinguer la subvention du marché public : l’initiative du projet et l’absence de contrepartie directe."

On comprend bien qu'aujourd'hui  les Escales, par exemple, sont  une initiative public ( voir l'ouvrage de J. Batteux à ce sujet) et relèvent en conséquence d'un autre régime que la subvention;  par contre "les Folles journées" ou le projet de parcours tintinophilesque des "7 soleils" sont clairement des initiatives privés qui peuvent s'inscrire dans le cadre du décret susvisé.

Je demande donc qu’après étude de l'ensemble de nos interventions municipales sous le régime de la subvention, nos aides soient redistribuées sous le bon montage.


Voir aussi pour la définition du service d’intérêt général ici
Les interventions de l'Europe ayant beaucoup modifié le droit administratif français dans les relations public  privés ( même à but non lucratif)

mardi 18 décembre 2012

Travail à 6 intercommunalités


Une réunion organisée par M. Batteux s'est tenue le 7 décembre entre toutes les intercommunalités de l'arrondissement de Saint-Nazaire; elle devrait déboucher sur quelques directions de travail ; pensant que M. le maire aurait à cœur de nous en parler au conseil, j'avais préparé la petite intervention suivante que j'ai le plaisir de vous communiquer bien que ne l'ayant pas prononcée :

"L'an dernier en septembre exactement, lors du débat sur le sdic, schéma départemental des intercommunalités, j'avais proposé, par voie d'amendement que l'on retienne le principe de l'étude d'une forme d'union entre cap atlantique, la ccse, la carene, et sur observation de votre part "loire et sillon" ; vous vous y étiez opposé; je vois avec plaisir, en lisant la presse, mais aussi prévenu par des membres UMP d'autres intercommunalités, que vous avez avancé dans le sens que je proposais : je m'en félicite, je vous en félicite !"

Des Usa à la France le débat faussé

Le débat franco-français sur la possession des armes et les actes de violence est surprenant : il établit une relation entre la possession de ces armes et le taux d'homicide que rien ne prouve ! tout au contraire, ces dernières années,la délinquance violente contre les personnes baisse aux USA et monte en Europe dont la France.
Trouvé sur un blog une opinion un peu dérangeante :
"Ce ne sont pas les taux d'homicide et de suicide par armes à feu qu'il faut comparer mais les taux globaux! Évidemment que les taux par armes à feu ont baissé vu qu'il y en a moins! Mais on peut tuer avec un couteau et se suicider en se pendant quand on n'a pas d'arme à feu...
En Suisse tout le monde est armé et il n'y a jamais eu de massacres à répétition comme aux États-Unis. Le problème n'est pas la détention d'armes à feu mais la société elle-même qui produit des dingues comme nulle part ailleurs. Et c'est ça le beau modèle qu'on prétend imposer à toute la planète...
Par ailleurs, c'est à se demander s'il n'y a pas des coups montés pour arriver à faire interdire les armes à feu aux États-Unis. Ce qui gène réellement l'oligarchie, ce ne sont pas les massacres dans la population mais que la population ait les moyens de se défendre toute seule et puisse un jour utiliser ces armes pour défendre sa liberté contre les oligarques. C'est bien pour ça qu'en France, ça fait des décennies que l'oligarchie a pris les choses en main et a limité la circulation des armes: il faut dire que depuis la Révolution (et même en remontant aux révoltes populaires sous la monarchie), le peuple de France a su rappeler à l'ordre ses oligarques avec fracas et pas qu'une seule fois. Mais c'est terminé malheureusement et le désarmement de la population n'y est pas non plus pour rien..."

"Que l’on sache, la vente d’armes à feu n’est pas librement autorisée au royaume de Norvège… Cela n’a guère semblé gêner le sieur Anders Behring Breivik de faire un carton d’été assez spectaculaire sur l’île d’Utøya, en juillet 2011, à l’occasion d’un camp de la ligue des jeunes du Parti travailliste : 77 morts et 151 blessés… La vente d’armes n’est pas non plus librement autorisée en France… mais 17 assassinats ont endeuillés la seule Île de Beauté en 2012 (l’année n’est pas terminée), En 2011, 20 règlements de comptes ont été recensés dans les Bouches-du-Rhône (29 victimes dont 16 morts), dont 15 à Marseille (23 victimes dont 13 morts)…
De l’île d’Utøya à Toulouse jusqu’à Sandy Hook, quelles que soient les facilitées pour cela, les tarés trouvent toujours à acquérir ce dont ils ont besoin pour accomplir leurs pulsions meurtrières. Ils n’ont jamais besoin d’une maman apprentie armurière pour cela. De parents moins autistes, de proches plus attentifs, de médecins plus professionnels, de professeurs des écoles plus responsables, si !
De médias moins manipulateurs aussi. La suite ici

" www.francephi.com,

lundi 17 décembre 2012

Le GIEC admet à son tour le rôle prédominant du Soleil

Il y avait longtemps qu'on n'avait pas parlé des climastrologues et des escrologistes de combat qui nous vendent non pas du rêve mais de la catastrophe planétaire à longueur d'année pour mieux pousser leur agenda interventionniste, décroissant et malthusien. Heureusement, une récente fuite d'un avant-projet du prochain rapport du GIEC nous aide à nous les rappeler à notre bon souvenir. Surprise (légère) : les dogmes climatologistes s'effritent un à un.

La suite ici 

Il y a aux USA 14000 éoliennes abandonnées qui rouillent lentement dans tout le pays (cliquez pour lire l'article en anglais et voir les photos) Avec quelques années d'écart, le temps de les installer, il en sera bientôt de même chez nous!

dimanche 16 décembre 2012

Conseil du 24 12 suite

La délibération n°26 ( voir ci-dessous ordre du jour pour en prendre connaissance) visait le programme en cours de travaux au centre-ville sur ce qu'un consultant a suggéré d'appeler "cœur carré" ( Évolution de Square mile ? Existe déjà à Bayonne) ; il s'agissait de demandes de subvention mais tout le monde s'attendait à une flambée de prises de position quant à la décision du maire d'autoriser l'emploi des salariés le 16 et le 22 dans les commerces : il n'en fût rien ; J. Batteux finit même par aborder la question sans susciter de débat sur ce point ; Il est probable que le groupe socialiste qui avait pris position contre avait décidé de ne pas donner la gauche  en spectacle ;
Cette délibération fût l'occasion d'aborder la situation du centre-ville et du commerce nazairien :
Situation que je décrivis comme catastrophique et résultant d'un malheureux concours de circonstances qui n'était pas le fait que de l'action municipale; il faut bien reconnaître qu'il est plus facile de parler des évolutions constatées que de celles à venir.  Mon intervention bénéficia d'une forte attention du conseil.
Je rappelais que j''avais voté le stationnement payant en disant qu'il venait trop tard, de même pour Helyce. Trop tard tant par rapport à l'évolution de la ville que par rapport à la transformation profonde du commerce tant dans sa géographie, périphérisation, que dans son organisation profonde, découverte, comparaison et achats sur internet ; Si ces réalisations étaient intervenus avant le "Ruban bleu" le centre existant aurait eu le temps de les assimiler et de s'adapter avant la crise économique, de 2008 à ce jour, et avant la nouvelle offre ; Nos commerçants ont du subir toutes les évolutions simultanément. De plus le choix de fermer un 2° axe de traversée en automobile Nord sud de la ville détourne définitivement du centre ville la clientèle de notre zone chalandise  portée à 250 000 habitants par (on le sait enfin) notre maire grand spécialiste de la question qui déclara qu'il croyait toujours à cette taille. J.B., qui n'a jamais fait un prix de sa vie, se permit d’ailleurs de critiquer les prix pratiqués au centre-ville !
Comme pour la question de l'habitat,  l’intervention publique aggrave le problème dés lors qu'elle veut se substituer aux agents économiques dans leurs décisions. Alors même qu'elle devrait garantir la stabilité de l'environnement et son entretien, elle vient le déséquilibrer. Les réponses apportées par Provost sur la situation du commerce à SN étaient hilarantes : il nous a expliqué qu'en fait il y avait plus de commerces qui ouvraient que de commerces qui fermaient selon la CCI . Il est temps qu'il descende l'avenue de la république, à Pied.

Il y eut aussi un grand moment d'hilarité quand après une intervention très censée de Martine Dardillac sur l'aménagement d'une salle dans la base pour remplacer la salle "jacques Brel" j’interrogeais Olivier Richard sur les rapports de prix entre le théâtre, 21, cette salle 7.7, et le centre nautique 17 ; Outre des présentations tantôt TTC tantôt HT il y avait bien un loup mais pour la bonne cause, donc nous n'en dirons rien! Par contre des gens du bâtiment m'ont indiqué qu'une telle salle pouvait, en fonction des options retenues, revenir entre 4 à 5 millions d'euros et qu'il y avait donc un gros surcoût d'un tiers qui correspondait à des opérations de confortement ou de sécurité du Blockhaus à Batteux ( BaB)
Ce nom de BaB , Blockhaus à Batteux, correspond bien mieux à l'histoire de ce bâtiment qui ne fût guère utilisé que 4 ans par la sous-marinade teutonne alors que Batteux y empile tout ce qu'il peut depuis 15 ans!

samedi 15 décembre 2012

Conseil du 14/12/12 premiéres impressions

Le début du conseil fût marqué par le comportement imbécile d'adversaires de l’aéroport de NDDL dont les cris haineux tentèrent de troubler nos délibérations ; parmi eux le comportement des affidés de Label gauche fût particulièrement remarquable : divisés en 2 camps adverses supporters ou adversaires du nouveau conseiller municipal  Philippe Crenéguy remplaçant Éric Edom, ils marquèrent son installation de leurs glapissements, rendant inaudibles la première déclaration de celui-ci! .
Ces comportements justifièrent ma première intervention :

"Je l'avais annoncé lors du dernier conseil et malheureusement cela se réalise ; C'est le règne du plus gueulard, du plus violent, la loi des sections d'assaut ; les libertés fondamentales sont-elles menacées par l'action de l'état que le droit à la résistance à l'oppression soit invoqué ? Non, nous le savons tous ; Nous sommes en face de gens qui poursuivent de tout autres buts que la perfection de notre système de transport ou le bon usage de l'argent public; Nous savons tous qu'il s'agit de partisans d'un ordre social totalitaire. La fumeuse décroissance vers la misère nos concitoyens n'en veulent pas. L'ordre républicain doit être rétabli rapidement maintenant!"

M. Batteux demanda aux groupes de l'opposition de réitérer leur questions sur la sortie de son l'ouvrage " vouloir ma ville "! Nathalie Bruneau lit le texte du mail sur lequel nous  nous étions mis d'accord il y a 10 jours puis Jean Christian Diat intervint pour notre groupe sur ce sujet :
"La promotion et les critiques autour du livre de Monsieur Batteux attestent que la classe politique socialiste vit sur une autre planète. C’est quand même Monsieur J.M Ayrault, l’actuel Premier Ministre qui a préfacé le livre. Nous sommes dans la plus grande crise politique depuis la fin de la guerre froide et Messieurs Batteux et Ayrault  font de la littérature.  Le livre de Monsieur Batteux est un roman politique «à l’eau de Rose»,  mais la critique autour de la promotion commerciale de son livre est malvenue :
Tout un mouvement n’est pas au service de la démocratie ! A la fin de la guerre, les pays européens ont été mis sous protectorat politique, la démocratie a été réinstallée,  parce que pour le pouvoir américain, l’Europe et la France de Vichy ont été les perdants de la guerre. Les démocraties occidentales ne sont qu’un simulacre, au même titre que le Père Noël ? Toute la question, 20 ans après la chute du mur de Berlin, est de savoir si la démocratie a été ou non une parenthèse ?
Le livre de M. Batteux ne nous apporte aucun éclaircissement sur ce point. Les comportements qu'il révèle montrent  que, ni dans la forme ni dans le fonds, la démocratie n'est sa préoccupation.  "Vouloir sa ville" : un plaidoyer pour l'autocratie qui aurait pu s'appeler  "seul à la barre du Saint-Nazaire" !"

M. Batteux détailla alors les actions de promotion entreprises autour de l’édition de son ouvrage et en donna le cout précis, un peu moins de 5000 euros, pour les finances communales dont il justifia l'implication au motif qu'il s'agissait d'une promotion pour notre cité, provoquant les exclamations goguenardes de l'opposition; Le président du groupe socialiste, M. Cotta fit un large usage de la brosse à reluire, se montrant expert dans le cirage de pompes! il déclara attendre avec impatience les opus suivants de l'oeuvre du" génie des marais"

La conseillère municipale Nathalie Bruneau avec forces cris et imprécations quitta le sein de notre assemblée pour s'installer dans le public puis sortie et ne revint plus

Sur le compte rendu du dernier conseil,  je tins les propos suivants :
"2 observations,  M. le maire, page  10 en haut où bien sûr il faut écrire les sénateurs UMP  et non le sénateur UMP,  puis page 19 où parlant de M. Moullec  je lui attribue non mon âge mais la moitié de mon âge ce qui correspond plus à la réalité, non ? Merci aux services de faire ces 2 rectifications ; services que je veux féliciter pour leur travail dont je suis bien aise : il me rassure sur ma présence au conseil  et la réalité de mes interventions ; Car lorsque je lis, dans les jours qui suivent notre conseil, la presse papier,  il m'arrive, ces derniers mois, de me demander si je n'ai pas rêvé  mes interventions  mais aussi celle de mes collègues tant de l'opposition que de la majorité!  Mais bon,… comme le montre une publication  récente sur la politique municipale à SN, nous avons tous tendance à surestimer l'importance de nos faits et gestes !
Je souhaiterais donc que les comptes rendus soient disponibles sur le site grand public de la ville où je les ai cherchés en vain ce qui semble indiquer qu'il n'y a pas que la presse papier à être discrète sur l'activité de notre assemblée."


PLU Bilan trois ans : C'était le débat le plus important normalement prévu hier soir ; nos révolutionnaires en peau de lapin, les socialos majoritaires devaient constater qu'ils n’avaient pas atteint leurs objectifs de construction et plus largement d'habitat , ce qui les troublent; Mais ils sont toujours convaincus que leur méthodes sont les bonnes! Mon intervention après celle de notre ami du modem fût la suivante :

"L'analyse de notre collègue E James rencontre mon accord le plus total ; La situation ne peut que s'aggraver du fait des dispositions fiscales d'une part et urbanistiques d'autre part qui s'accumulent pour décourager les citoyens d'investir dans le logement même le leur. Déjà le gouvernement précédent, dans sa quête désespérée de ressources, et ça ne s'améliore pas, a porté la charge des prélèvements sociaux à plus de 15% sur les loyers au prochain premier janvier 2013 auquel s'ajoute bien sur charges de toute nature, impôts et remboursement d'emprunts ; joints à une imposition, lors de la revente, de plus-values totalement imaginées puisque l'inflation n'est plus pris en compte, cela décourage les propriétaires bailleurs dont beaucoup de retraité modestes qui voient fondre  ainsi leur revenus. Quand on y ajoute des règlementations extrêmement restrictives du droit à construire tant pour soi que pour autrui dont la préemption sur toute la commune de Saint-Nazaire est un exemple,   vous aggravez la  pénurie de logement : plus il y a d'interventions étatiques ou locales, moins il y a de logements : les trente dernières années dans notre pays en apportent la confirmation malheureuse;
Votre droit au logement, ce fameux droit opposable est une fumisterie irréalisable; vous le savez bien; seul le droit de se loger a un sens soit par l'investissement personnel soit par celui de particuliers investisseurs ( car les institutionnels sont promis à la réquisition, connerie chiraquienne et maintenant Dufflotienne dont la conséquence a été le retrait des assurances et financiers de ce secteur) ; Droit de se loger qui n'exclut pas la fraternité : ce n'est pas vous qui avez inventé l'allocation logement (Raymond Barre 1977)  ou le logement social! Sur ce dernier point la logique qu'il y a à prévoir 25% de logements sociaux avec un barème qui les ouvre à plus de 60% de la population est pour le moins curieuse.
Votre mauvais bilan est donc la conséquence de mauvais choix tant au niveau national qu'au niveau local."

Étienne Garnier délibération n° 35
M. le maire, l'an dernier lors de notre conseil du 16/12/2011 il y avait une délibération n°32 ayant le même objet que la 35 aujourd'hui ; Je vous ai alors demandé pour la N° fois d'accorder une rue ou place de notre ville à notre ancien député, Etienne Garnier ; Vous avez répondu " je pense qu'il mérite une rue, on verra laquelle." Je vous cite ; dans les semaines qui ont suivi je vous ai envoyé un email pour formaliser la demande et vous m'avez répondu que conformément à ce que nous vous aviez déclaré lors de ce conseil, vous transmettiez ma demande avec avis favorable au président de Commission de toponymie; durant cette année de nombreuses rues et places se sont vues nommer et rien pour Étienne auquel vous accordez , cependant, une place … dans votre ouvrage récent : seule personnalité de l'opposition que vous retenez en trente ans de mandat ; merci d'honorer vos engagements.

Délégations de service public - délibérations N° 39 49 50 51
"Je sais que je me répète disant chaque année, sur le fonds, la même chose, lorsque revient une délibération ayant le même objet : Recommençons donc ! Je ne vous reproche pas de contracter avec des associations par les délibérations susvisées mais je vous reproche de ne pas utiliser le cadre juridique adaptée aux missions que nous leur confions : soit il s'agit comme pour l'omj, la fmq, et d'autres, de missions de service publique et alors non devons choisir la voie de la DSP hors le cas de la régie, soit il s'agit de prestations pour le service public et le code des marchés publics doit être appliqué les procédures ayant été simplifié par le niveau des seuils ! Le fait que vos adjoints ne préside plus ces entités ne suffit pas à faire disparaître tout risque de gestion de fait entre autres irrégularités; Cette dernière année de notre mandat est l'occasion de mettre en place le recours à  la DSP en matière sociale et culturelle, afin que le prochain mandat  démarre sous de bons auspices ; Au sein de  notre assemblée, nous comptons la présidente de la fédération Leo Lagrange qui possède l'expérience de cette situation dans 2 départements géographiquement proches ; Cette expérience pourrait nous servir ; nous pourrions même leur confier dans le cadre de l'article 203 du code des MP une première approche du sujet. Donc on renouvelle pour un an et vous lancez l'évolution ; sinon nous nous abstenons."  


Sur le Dolmen  Cette question avait fait l'objet sur internet d'une mobilisation des historiens locaux; j'ai essayé de la traiter avec humour et bon sens mais beaucoup ne l'ont compris qu'arrivée à la dernière phrase de mon intervention (partie soulignée ci-dessous):
"Dans le cadre de l'aménagement d'un nouvel  ensemble à proximité de la place Delzieux, notre municipalité et son aménageur la Sonadev, présidé par M. Provost,  ont voulu réaliser un aménagement de qualité intégrant en particulier un monument mégalithique ou ce que l'histoire nous en avait laissé. Ce louable souci de notre passé augurait bien de la réalisation d'un écrin mettant en valeur notre Dolmen,  après s'être entouré de toutes les garanties que l'imagination du législateur a imposé.
Nous ne sommes ni  à  Rome ni à Ravenne : les témoins de l'activité passée des hommes ne sont point si nombreux que nous n'ayons ni le temps ni l'intérêt de les traiter !
L'administration des MH a bien été consultée en temps et en heure par l'aménageur suite probablement aux remarques du service des permis de construire.
On pouvait donc s'attendre à ce que M. Provost dont le  souci du respect des cultures est indiscutable, qui a bien voulu récemment commencer à s'encombrer du souvenir de Bonnie Prince Charlie, on pouvait donc s'attendre à ce que M. Provost fût particulièrement  soucieux de donner aux recommandations des services des MH et à l'étude scientifique du site toute leur place.
Or nous apprenons,  hier, que l'architecte des bâtiments de France avait fait connaître par lettre du 10/12/2007 son désaccord avec le projet présenté ; il m'arrive de juger que des interventions à ce titre dans des cours fermées aveugles aux  monuments  concernés sont quelques fois abusives ou comme François Mitterrand pour la pyramide du Louvre que l'occasion esthétique vaut le dépassement des règles; Mais là nous n'étions pas dans ces cas de figures ; les considérations portant sur "la place du Dolmen" tendent de manière pragmatique à conserver les qualités esthétiques et spatiales du lieu, tout en acceptant l'évolution de l'environnement! 
Il vous appartient, M. le maire, de rétablir l'ordre républicain sur la place du Dolmen et dans les rues adjacentes en respectant autant que faire se peut les orientations  en conclusion de la lettre de l'ABF."
M. Provost apporta en réponse des éclaircissements apaisants : Après la lettre de 2007, il y eu des rencontres débouchant sur la modification du projet et son acceptation par les monuments historiques; M. le maire précisa que, bien sur, toute étude scientifique du site était possible et qu'il prenait contact avec la DRAC pour d'éventuelles  fouilles ou sondages.