« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 29 juin 2012

Danielle Richard écrit à M. Trillard


Danielle RICHARD
Ancienne tète de liste UDF-RPR
Conseillère Municipale de Saint-Nazaire de 1999 à 2009

                                         
Lettre ouverte
                                                        A    Monsieur André TRILLARD
                                                                            Sénateur de Loire-Atlantique

Aux bons soins de mes amis UMP de Saint-Nazaire


« L’échec en politique est toujours honorable »
  A.Trillard (s’exprimant sur une radio locale suite aux résultats des Législatives)

Monsieur le Sénateur,

La crise est toujours un moment crucial où l’esprit critique s’éveille. C’est le moment de porter un diagnostic sur le mal qui nous atteint, d’en chercher les causes plus ou moins lointaines, mais aussi, si possible,  les remèdes …

L’échec de l’UMP lors des dernières élections au niveau national, mais surtout au niveau local, est propice au questionnement, aux remords, mais aussi j’espère est l’occasion d’une réflexion féconde permettant de sortir des errances du passé.
J’entends beaucoup parler de l’effet Ayrault, des torts de tel ou tel responsable d’avoir flirté avec l’extrême droite… Mais le mal n’a t-il pas des causes plus lointaines et plus insidieuses, relevant d’erreurs stratégiques imputables au moins partiellement à ceux qu’il convient d’appeler nos « grands élus » ?

Depuis que je m’intéresse de manière active ou plus contemplative à la politique « de terrain », j’ai eu le sentiment que ceux qui en ont la responsabilité, notamment au niveau  départemental, sont restés enfermés dans leurs bastions locaux, perdant dès lors  progressivement  tout contact avec la réalité de la vie sociale et politique, notamment dans les zones urbaines.

Ainsi, il est clair que vous avez fait depuis longtemps votre deuil de la Ville de St.-Nazaire et même de la 8ème circonscription, ceci du moins depuis la disparition d’Etienne Garnier. Ignorez-vous que son succès (bien éphémère, je vous l’accorde) est le résultat d’un travail de terrain de 20 ans, 20 ans où il a reçu le soutien infaillible d’Olivier Guichard et de Chirac ? Depuis, on n’a pas cessé d’envoyer en première ligne des personnalités diverses et variées en ne leur faisant pas crédit du moindre échec, en ne leur laissant pas le temps de faire leur preuve. En s’abstenant en outre d’arbitrer entre les ambitions, au demeurant légitimes, des uns et des autres,  ne s’est-on pas privé de beaucoup de talents ? En choisissant à chaque nouvelle élection d’envoyer de nouvelles têtes, un peu moins implantées et de plus en plus inconnues des Nazairiens, n’a-t-on pas dissuadé les plus compétents et les plus sérieux de consacrer leur intelligence et leur cœur à un combat difficile ? Ne croyez-vous pas, Monsieur le Sénateur,  qu’il eût été utile de leur apporter le soutien qu’ils méritaient, d’aider à leur information, voire à leur formation, au lieu, trop souvent, de prêter une oreille un peu complaisante à des rumeurs infondées, voire parfaitement scandaleuses ?
Ne pensez-vous que les élections au scrutin de liste, notamment les Régionales, auraient dû être  un moyen de promouvoir les élus qui avaient à mener les campagnes les plus rudes, au lieu de les mépriser et, avec eux, tous leurs électeurs (Je me permets de rappeler que lors des dernières Elections Régionales, aucun représentant de St.-Nazaire, 2ème ville du département,  n’était inscrit sur les listes de Droite en position éligible (NDLE*) !). Peut-être pensiez-vous vraiment que la Gauche municipale à  St.-Nazaire, incarnée notamment par M. J.G. Batteux partageait  les valeurs humanistes que vous revendiquez ? Sur ce point, je tiens à vous le dire vous commettiez une erreur de diagnostic. Croyez-vous que le combat que nous menions contre le pouvoir sans partage d’un homme exercé pendant des décennies, une lutte pas à pas contre l’intolérance dont ce premier édile a constamment fait preuve, méritait mieux que votre indifférence ?

Il me semble, aux dires de Madame LE RIDANT qui a porté récemment les couleurs de l’UMP à Nantes, que  les  représentants de votre parti y dénoncent des errances analogues.

Je pense que vous n’ignorez pas que Nantes et Saint-Nazaire représentent à elles seules 2/3 du de la population du Département ? Je pense aussi que vous savez que les petites villes et villages sont de plus en plus habités par des populations nouvelles qui ne se résignent pas au maintien de conditions de vie ancestrales…

La défaite d’aujourd’hui ne se traduira pas par une victoire demain, si vous ne comprenez pas que la Droite n’est plus le mouvement de notables soucieux de garder le monde en l’état. Les ouvriers, les employés, les habitants des banlieues et des villages déshéritées attendent une réponse que la Gauche n’est pas seule apte à entendre et sans doute à mon avis pas apte à fournir,  ceci même lorsqu’elle est animée de  beaucoup de générosité.

C’est bien sur ce front des populations urbaines en but à tous les dangers de la  mondialisation et des crises économiques, morales, culturelles  qu’il s’agit de se mobiliser.

La Droite que nous avons défendue à St.-Nazaire n’est pas un mouvement de nantis, mais un mouvement pour défendre ces travailleurs qui se sentent toujours menacés par la précarité de leurs emplois, pour porter la voix de ces petits artisans dont les retraites après 70 ans de labeur s’élèvent à moins de 800 Euros, pour exprimer les revendications de citoyens attachés à leur Ville, à ses racines culturelles (notamment bretonnes) et qui assistent, impuissants, à la dégradation de leur environnement du fait des fantaisies d’élus absolument sourds et aveugles à l’intérêt de leurs administrés.
Monsieur le Sénateur, si je me permets de vous adresser aujourd’hui cette Lettre Ouverte, c’est bien pour vous dire qu’il faut mettre fin à cette stratégie délétère qui conduit inexorablement le mouvement que vous incarnez ici, à des  échecs récurrents.

Les Elections Municipales se profilent à l’horizon. Lorsque la question va se poser de savoir « qui » envoyer devant les électeurs dans nos grandes Villes, permettez-moi avec beaucoup de modestie, mais néanmoins avec la force des convictions qui sont les miennes, de vous demander d’y prêter un soin tout particulier et de mener  une enquête de terrain sérieuse : il s’agit non pas de mettre un nom sur un papier, d’envoyer notamment des femmes dans toutes les circonscriptions dites « perdues », afin de respecter la parité sans toucher aux  postes de  ceux qui sont établis dans leurs fiefs depuis des décennies. Par conséquent, il me semble qu’il est de votre responsabilité d’y prêter la plus grande attention, d’aider par tous les moyens qui sont les vôtres la promotion de personnalités qui aiment la Ville qu’ils  incarnent , qui connaissent les dossiers complexes qu’impliquent sa gestion  et qui sont décidés à s’y engager sans ménager leurs efforts, ceci avec l’appui d’équipes constituées.

Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de ma Haute Considération.

                                                                                                          Danielle RICHARD

* ndle note de l'éditeur ( le maître du blog)

samedi 23 juin 2012

Qui est l'assassin du collége de Rennes ?

Qui a tué le jeune Killian ?
avez-vous vu son nom ou son prénom dans la presse locale ou nationale ?
Qui, du haut de ses 17 ans, a attaqué killian 13ans ?
La seule absence du nom, même, d'un prenom, vous a suffi pour comprendre peut être ?
La présentation même des faits : on parle de bagarre car l'agréssé a peut être essayé de se protéger ?
voir ici pour en savoir plus

Désinformation autour de l’homicide de Rennes : Le Monde renomme Souleymane… « Vladimir » !
lire ici

Les vrais résultats des législatives

Tient compte des abstentionnistes et des non inscrits (8%)
Pourquoi ce calcul de représentativité réelle est-il important de nos jours ?


Article sur contrepoints à lire ici

dimanche 17 juin 2012

La droite trop à droite ?!

Les commentateurs des TV nous expliquent tous, ce soir, que la droite est battue car elle n'est pas assez centriste !
Or lorsqu'on voit dans notre région les résultats de centristes patentés, défaites,  Hunault , de Charette ou  courtes victoires,  Bourdouleix  ou Laffineur, on peine à voir la différence avec des hommes de droite plus avérés tel Boennec, Dejoie, etc.;
Il en est de même au niveau national où le parti, Modem, qui revendiquait la position centriste dans la vie politique disparaît presque totalement. ( Lassalle dans les Pyrénées-atlantique se sauve de justesse).
Les électeurs semblent aussi avoir exprimé une vraie préférence pour ceux qui avaient longuement convaincu localement contre les envoyés des appareils nationaux et dans les 2 sens car ce qui arrive à Mme Royale arrive aussi à M. Guéant ; l’électorat de leurs adversaires vient voter pour la dissidence implantée.

Si nationalement  la présidentielle est confirmée sans que le PS puisse modifier la constitution à sa guise, départementalement il s'agit d'un Tsunami : Gageons que notre direction départementale attribuera à la vague rose, seulement, la raclée reçue dans le 44 aujourd'hui et plus largement dans les PDL.

L'unité de notre mouvement est notre première force ; ne la gâchons pas dans des querelles byzantines sur l'emplacement du centre !

P.S.: Dans la 5e Nantes-Carquefou, Maurice Perrion Alliance Centriste (39,77 %) n'a guère eu que les voix de la droite ; le centre n'est plus au centre, boudiou! Pinte qui avait fait venir Mehaignerie pour ouvrir sa campagne et s'était désolidarisé de Boennec n'en profite pas plus.
Il semble que l'abstention de la majorité des électeurs du FN nous ait coûté de nombreux sièges perdus de peu. Erreur d’appréciation de ma part : un examen plus attentif des résultats  dans les 7° et 9° montrent que les électeurs FN du premier tour pourraient bien s'être reportés sur le candidat de l'UMP! Pour le reste du pays les sondages d’après vote devraient peut être donner une indication.

vendredi 15 juin 2012

Comment la Gauche ampute la démocratie ...

 pour la protéger d’un fantasme fasciste :

"La droite doit refuser les règles que lui a imposées la gauche. Pour faire reculer  l’extrême droite et permettre la renaissance du centre, elle doit condamner les alliances avec l’extrême gauche avec la même véhémence que la gauche critique l’extrême droite, rétablir la représentativité parlementaire, abroger les délits d’opinion et les lois mémorielles et mettre fin au financement des associations antiracistes. Les démocraties occidentales sont représentatives, et non éducatives comme leurs homologues maoïstes et soviétiques." lire l'article complet en cliquant ici
Sur Contrepoints, le nivellement par le haut

Derriére BOËNNEC, contre les hypocrites socialos

Madame, Monsieur,
Mes valeurs sont au centre et à droite. Humaniste et républicain, je porte les valeurs de
liberté, d’égalité et de fraternité.
J’appelle tous les électeurs à se rassembler autour de ma candidature pour faire
barrage au monopole du Parti Socialiste.
Des partis politiques plus à droite que moi ont appelé à voter pour moi. Je n’ai conclu
aucun pacte. Je n’ai fait aucune promesse ou donné de contre partie. Eux aussi veulent
faire barrage aux socialistes.
Ce sont eux qui viennent vers moi et ce sont eux qui se retrouvent dans mes valeurs,
que je n’ai pas changé depuis le premier tour. Ce sont eux qui reconnaissent le travail
important que j’ai fait pour le Pays de Retz depuis 5 ans.
Il faut que nous prenions le temps d’écouter les électeurs qui nous ont quittés et qui
votent pour les extrêmes. Nous devons résoudre leurs problèmes : le chômage, la
sécurité, la dette. Ces électeurs sont des français responsables de leur vote, que j’ai
entendus.
Nous devons reconstruire un socle fort autour de l’UMP et du Centre et s’opposer à
une politique hégémonique du Parti Socialiste, faite de dérives sociétales et de toujours
plus d’impôts
Je sais que des électeurs peuvent être déstabilisés, mais je suis convaincu qu’ils me
comprendront et qu’ils me feront confiance, autour des valeurs du travail, de la famille, de
l’entreprise, que je défends depuis toujours dans mon engagement politique, bref les
valeurs du centre et de la droite
En vous remerciant de votre fidélité
Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de mes sentiments les
meilleurs.
Philippe BOËNNEC
Député de Loire-Atlantique
Candidat de la Droite et du Centre

jeudi 14 juin 2012

Notre edito juillet Aout 2012


Tel que transmis ce matin pour la prochaine édition

"Changement Radical

Que faire !

Les 13557 voix à SN de la victoire au 1° tour de la députée socialiste ne nous font pas baisser les bras pour les prochains scrutins dans notre ville. Les 20838 abstentionnistes peuvent y changer la donne demain!
Il n'y a plus à SN comme ailleurs que 2 partis de gouvernement, le PS et l'UMP, qui ne doivent pas ignorer sur leurs franges, l'existence de mouvements dérangeants, mais légitimes pourvu qu'ils reconnaissent que l'élection, le débat, le respect de la loi l'emportent sur la voie de fait, la violence.

Tant que certains fonderont leurs candidatures sur des relations "extérieures", tant que des cliques haineuses se rependront en calomnies, tant que des "directions" politiques ignoreront adhérents et sympathisants qui apprennent par la presse les décisions les concernant, tant que nos campagnes électorales n'iront pas à la rencontre de la population, tant que nous n'affirmerons pas nos valeurs, les détenteurs du pouvoir à SN pourront dormir tranquille !

Nos valeurs ? La transmission et la liberté individuelle. Soit: le respect des biens de nos concitoyens et de la destination qu'ils veulent leur donner, le respect du pluralisme des opinions, des histoires, des éducations, le respect des dirigeants pour les dirigés, la visée du compromis à travers la discussion publique !

Pour que cesse en 2014, 89 ans d'emprise socialiste sur notre ville, un processus sincère de consultation des adhérents et sympathisants de droite doit être lancé sans autre exclusive que celle de ceux qui n'habitent pas réellement notre cité."

J.L.Garnier

mercredi 13 juin 2012

L'avis d'une miltante de notre mouvement

La candidate FN a appelé ce matin à voter Philippe Boënnec et pour ma part je pense qu'enfin une avancée constructrice se met en place.
 
La campagne présidentielle est une chose et les élections locales en sont une autre.
 
Aujourd'hui, la gauche va détenir tous les pouvoirs et a mis en plus 250 conseillers autour du gouvernement issue du sérail et dont presque aucun ne connait le monde de l'entreprise.
Nous ne pouvons laisser faire en laissant détruire 5 ans de travail et d'efforts.
 
Nous n'avons pas les moyens de financer des mesures sociales supplémentaires alors que les entreprises sont déjà à l'arrêt et que tous les responsables de PME/TPE n'ont qu'une idée en tête: vendre, tout arrêtez et se barrer très loin. 20 millions de Français financent 65 millions de personnes, il faut pas l'oublier et ce n'est pas plus possible.
 
Pour ma part, je n'irai pas voter dimanche non plus mais pour une autre raison : plus de candidat ! la gauche, encore elle, a gagné au 1er tour.
Et je peux vous dire que sans remord, ni regret ni état d'âme, j'aurai mis dans l'urne Dimanche n'importe quel bulletin du moment qu'il aurait porté les couleurs qui me sont les plus proches.
 
Arrêtez avec votre "moralité" c'est l'avenir du pays, la remise en cause de notre système déjà si fragile qui est en jeu.
Donnons -nous une chance de faire barrage à ce rose qui va vite devenir très Vif .
L'abstention c'est donner le pouvoir à la gauche- non seulement il faut voter mais il faut rassembler autour de l'UMP; 
c'est comme cela aussi que les électeurs FN reviendront peut-être;
parce qu'on aura le pouvoir,
parce qu'on s'opposera
et parce que les idées de cette gauche multicolore ne doivent pas s'appliquer.
 
DIMANCHE VOTEZ UMP ( pour ceux qui le peuvent encore)

lundi 11 juin 2012

''De toutes choses, ne m'est demeuré que l'honneur''

François 1°, roi de France, au soir de sa défaite et de sa capture à Pavie (Italie, Lombardie) février 1525.

Quelques conclusions, à parfaire dans les jours à venir peut être, au vu des résultats par commune de la 8° circonscription : Notre Candidate fait son meilleur score à Savenay 21% des exprimés ; A l'inverse à Trignac, 11,93% elle arrive derrière le candidat du RBM - FN, 13.9%, comme à St-Malo 10.93%, 11.48% et Montoir, 11.84%, 12.41%, ; situation particulière pour ces trois communes membres de la Carene ?
Le front National perce partout. Son installation dans le paysage politique est-elle durable ? Se fait-elle à notre détriment ou bien à celui d'autres forces, nos électeurs s'étant partiellement abstenus ? N'est ce qu'un effet Blanchard du à l'identification d'une partie de l'électorat ouvrier briéron à ce personnage haut en couleur ?
Seul le FN, en progrès, et l'UMP, en recul, incarnent, sur la 8°, l'opposition au pouvoir socialiste, l'extrême gauche trotskyste et le centre étant réduit à rien.

Les élections de cette année 2012, comme l'a remarqué M. Batteux, marquent l'écroulement des oppositions municipales autres que l'UMP qui reste, sur notre ville, dans sa moyenne 18% des premiers tours depuis 2004 que seul Arthur avait relevé en 2007! Les baisses du centre et des EG étaient d'ailleurs déjà visibles aux européennes et régionales. Nous devrions nous entendre dire souvent, dans les mois qui viennent, au conseil que nous avons juridiquement tort car nous sommes politiquement minoritaires.
L'électorat des droites, UMP et RMB, avec plus de 26%, malgré une forte abstention, confirme son rôle contre la domination socialiste dans notre ville. Il faudra néanmoins rassembler bien au delà pour l'ébranler en 2014 ou 2015 selon ce qui sera bientôt décidé.  Le maire pressenti au sein du PS pour le prochain mandat ne cachait pas son optimisme pour cette échéance !

Lire : Droite : La force de l’investiture

« Hors de l’UMP ou du FN, point de salut électoral à droite »

Selon OF : Philippe Boënnec met en avant de « vraies valeurs communes avec le FN »,

Selon l'édition informatique de OF de ce mardi 12 juin (suivre le lien) M. Boennec a téléphoné à la candidate du FN pour lui demander son soutien; soutien qu'elle lui accorde dans une déclaration à la presse.
Dois-je dire que j'approuve totalement la démarche de notre secrétaire départemental ?

dimanche 10 juin 2012

Triste soirée

Partout en Loire-atlantique, nos parlementaires sont menacés et dépendent pour leur survie du report des électeurs du FN ; cela ne suffirait pas en sauver certains quand bien même , ce qui est improbable, la totalité de ceux-ci et des divers droites se reporterait sur eux. Tout à l'heure, le sénateur Vaugrenard se plaisait à espérer un grand chelem  en 44 ! Les électeurs du FN tiennent dans le 44 le sort de nos parlementaires entre leurs mains.
La situation politique nationale n'est pas la même qu'en 2007, bien sur,  mais comment ne pas se rappeler que, en 2007 sur la 8°, J-F Arthur regroupait 28,73 % des voix sur son nom pour notre mouvement (16,89% ce jour) et Kevin Izorce 8,21% pour le modem (2,4%) .
Le centre disparaît, le front de gauche ne débouche pas, le FN multiple par 4 son score dans la 8°.
Nous ne baissons pas les bras pour autant !

Candidat du bas contre candidat du haut ; la leçon est valable partout et pour tous les partis! les électeurs apprécient peu les parachutages contre ceux qui occupent quotidiennement le terrain pour leur camp !

P.S. : Un grand moment de plaisir cependant l'élimination de Mélanchon à Hénin-Beaumont !

samedi 9 juin 2012

Valeurs de l'UMP

Notre projet repose sur des valeurs fondatrices qui inspirent et guident notre engagement : Liberté, Responsabilité, Solidarité, notre Nation, l'Europe. Nous affirmons deux principes pour restaurer la confiance des Français dans l'action publique : écouter les citoyens, agir avec eux et pour eux.
 
La liberté
Elle est la valeur essentielle qui permet à chacun d'imaginer, d'agir, de créer, de s'exprimer. La liberté se manifeste à tous les niveaux de notre société. Pour autant, la liberté ne doit pas faire oublier le respect dû à chacun de nos concitoyens. Elle invite à la responsabilité et ouvre la voie à la générosité. 
La responsabilité
Être libre, c'est être responsable. Être responsable c'est avoir conscience des droits mais aussi des obligations à l'égard de la communauté nationale et des générations futures 
La solidarité
La cohésion sociale se bâtit sur la solidarité. Elle permet à chacun de se protéger contre les aléas de la vie : maladie, handicap, dépendance ou chômage. Mais la solidarité respecte l'individu et doit pour cela ne pas se transformer en assistanat. Le sens de la solidarité, c'est de donner à chacun la possibilité d'une nouvelle chance.
Notre nation
La Nation républicaine fonde notre identité commune. Elle est riche d'une histoire dont nous sommes fiers. Elle a forgé et forge notre volonté de vivre ensemble, de bâtir une destinée commune. La Nation républicaine se vit à travers des symboles. Elle n'est cependant pas un concept figé.
L'Europe
La valeur de l'Europe est de construire un projet commun, élargissant ainsi les perspectives de chacun des états membres. Elle exige d'inventer les formes d'une construction où chaque pays conserve son identité tout en s'unissant aux autres. Nous refusons la vision d'une Europe qui se réduirait à la seule coopération économique.


Qui a dit ?

"...les électeurs et les électrices du Front National sont des Français comme les autres et nous devons les considérer comme tels, c’est-à-dire écouter ce qu’ils ont à nous dire, leur proposer nos réponses, dialoguer avec eux pour les convaincre. Et de grâce, quand nous engageons ce dialogue, ne nous laissons pas culpabiliser par les bonnes âmes: j’entends rarement les mêmes questionner le PS sur son alliance avec un Front de Gauche qui tient un discours d’insurrection et entretient des relations étroites avec des personnalité sulfureuses, comme ce chanteur grec qui se proclame antisémite."
Cliquer pour lire ici l'intégralité des propos de l'auteur

Une polémique inutile et vaine dont notre mouvement se serait bien passé, a été lancée par le sénateur Trillard hier soir. Cliquez ici pour en connaître le contenu et l'écho

jeudi 7 juin 2012

Logement : et si nous faisions confiance au marché ?

Face aux difficultés croissantes des ménages pour se loger, ce gouvernement, comme ceux qui l'ont précédé, imagine d'utiliser de vieilles recettes dirigistes qui ont par le passé fait la preuve de leur nocivité, au premier rang desquelles un renforcement du contrôle des loyers1 actuellement en vigueur. Or l’examen critique des politiques successives du logement  amène cette question : les remèdes prescrits par l’état médecin n’auraient-il pas à chaque fois aggravé les maux  qu’ils devaient apaiser ?

La suite ici sur ce site        voir aussi ici 

« le contrôle des loyers est le moyen le plus efficace de détruire une ville, avec le bombardement ».
Assar Lindbeck, 

mardi 5 juin 2012

Besoin d'exister, M. Bruckert ?

Le candidat du Modem dans la 8°, un parachuté nantais, Bruckert, croit retenir l'attention des électeurs en entonnant la chanson de gauche sur le débat à droite. Non, M. Bruckert, je ne prépare pas la fusion de l'UMP et du FN ; Non seulement un tel acte n'est pas à ma portée, mais voyez-vous je ne le désire pas du tout!
Libéral, je suis très éloigné de ce parti sur l’économie ou la politique pénale, mais partage ses inquiétudes sur l'immigration de peuplement ou l'impact sur notre manière de vivre de certaines pratiques d'origine mahométanes ;
Sur tout ces points je suis opposé aux solutions d'une gauche dont j'ai, malheureusement pour notre ville, en tant qu'opposant au conseil municipal de SN, l'occasion de juger tout les les jours l'inadéquation des politiques qu'elle met en œuvre.

Ma position est très claire et tout le monde peut en prendre connaissance dans le bulletin municipal de ce mois : on ne vote en aucun cas pour la gauche!
M. Bruckert, disciple de M. Bayrou qui s'est disqualifié en appelant à voter pour la gauche, pour M. Hollande, ne trompera personne ; il n'a pas sa place dans l'union pour battre demain et plus tard les socialistes et leurs alliés.

dimanche 3 juin 2012

Record SNSM annulé

Quelque soit la confédération, quelque soit la catégorie professionnelle, quelque soit le grade, quelque soit l'activité, le comportement qui consiste à nuire par une action collective à des personnes ou activités qui ne sont en rien partie au problème en cause est inacceptable.
Quand de plus cette action nuit directement à la solidarité des gens de mer , elle est lamentable et dégueulasse !

C'est tout ce que peut inspirer comme réaction l'attitude des "officiers du port" qui ont empêche le départ de la course annuelle de soutien à l'activité des bénévoles du sauvetage en mer.

Saint-Nazaire s'est réjoui l'an dernier de l'implantation du centre de formation des bénévoles de la SNSM!
Une réaction ferme de notre premier magistrat qui s'en était alors félicité, est indispensable!
J'attends aussi avec impatience la réaction de la député sortante, candidate à son renouvellement. Va-t-elle par son silence approuver les agissements que l'on vient de voir ?

Cette action "syndicale" va bien au delà du sabotage habituel par les gens du port de l'activité qui les fait vivre; c'est une claque à toute la population de notre ville de notre agglomération, une injure à tous les gens de mer!

samedi 2 juin 2012

Croisière sur le Divina (2)

Que de très bons souvenirs du séjour sur le dernier MSC : Cuisine excellente ; service à table gentil, attentionné,  sauf le premier soir ou une certaine inexpérience retarda la prise de commande d'une demi-heure mais passé ce premier cap, je me régalais ainsi que mes commensaux de spécialités italiennes arrosées de vins agréables. Service de cabine très efficace aussi.
Escales intéressantes mais discordances,  gênantes, d'horaires avec la vie espagnole.
A refaire donc la prochaine fois le 13 mars 2013 pour le Précioza, sous réserve que le port de Marseille comprenne que l’accueil des croisiéristes en fin de croisière mérite quelques égards !
Absence total de transports collectifs pour rejoindre le métro ou la gare ! seul les taxis assuraient la liaison pour évacuer quelques 3000 personnes ( Quelques centaines étant repris par les autocars qui les ramenaient dans leur région de départ). Les plus courageux ou les plus pressés, la queue pour taxi ayant atteint plus de 2 h, partirent à pied, 2.5 km, pour trouver un bus RTM qui les amena jusqu'au métro!
Selon le quotidien local du surlendemain, malgré un départ de TGV repoussé, c'est finalement 250 personnes qui passèrent la nuit dans une rame mis à disposition par la SNCF, sans compter ceux qui ratèrent leur avion.
L’Ibis centre bourse, où j'avais réservé pour mon séjour du Week-end, était une colonie nazairienne.