« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

dimanche 30 septembre 2012

Un socialiste qui voit et entend ?

Le député socialiste de l’Aisne René Dosière tient dans le cri du contribuable des propos qui devrait le faire exclure :
"L’AME (aide médicale d’Etat) est une disposition qui s’applique aux clandestins, qui n’ont aucune couverture, pour des raisons humanitaires. Leur état de santé doit parfois faire l’objet d’une prise en charge médicale.
Le rapport du comité d’évaluation sur l’AME, réalisé par le député Goasguen, montre que ce système ne fonctionne pas. Son budget explose. Mais le problème est d’avantage celui du dysfonctionnement entre les caisses de Sécurité sociale.
Ceux qui reçoivent l’AME n’ont rien du tout, donc je ne suis pas contre une participation des contribuables. Il faut réorganiser l’organisation de l’AME pour mieux maîtriser les choses.
Il faut aussi limiter l’immigration. Mais comment empêcher les gens de risquer leur vie pour venir s’installer clandestinement chez nous ? Il vaut mieux les renvoyer chez eux lorsque nous constatons leur présence. Le problème dépasse de beaucoup l’AME."

lire ici

Merci à Sandrine qui m'a signalé ce texte.

samedi 29 septembre 2012

Fillon à la Baule

Plutôt décidé à voter Copé, j'avais même hésiter à me rendre à ce premier rendez-vous d'automne ce jour à Atlantia ; j'en sors pleinement rassuré sur les capacités et les propositions de Fillon s'il venait à être désigné par la majorité d'entre nous. pour assurer le présidence de notre mouvement.

Il a délicieusement réfuté les rumeurs qui le présentent comme un "Hollande de droite" en rappelant combien tant sous Chirac comme ministre, que sous Sarkozy comme premier ministre, il avait su tenir les réformes qu'il menait même devant une rue un peu agitée !
Sa dénonciation des communautarismes fût de bon aloi  ainsi que son affirmation tranquille que les lois de la république sont au dessus de toute tradition ou lois religieuses. Exercice indispensable me dirait vous !
Sur l'immigration, il déclare que la situation actuelle est intenable car le nombre d’immigrés reçus ne permet pas à la nation de les intégrer et encore moins de les assimiler ce qui doit rester notre objectif ;
s'inspirant d'un exemple canadien il propose que le nombre d'immigrés soit fixé chaque année par le parlement !
Prié par votre serviteur de donner son avis sur le cumul des mandats, il lia la résolution de ce problème à la  réduction du nombre des parlementaires pour leur assurer qualité et influence; Proposant une réforme les ramenant à 300 députés et 100 sénateurs!
Sur certains de ses développements, le libéral que je suis ne s'y retrouvais pas : l'affirmation d'un état fort qui s'occupe de tout et qui avait fait de la France une puissance mondiale ne m'a jamais semblé correspondre à la réalité et encore moins à l'efficacité nécessaire aujourd'hui, mais cela correspond bien malheureusement à la conviction dominante dans notre mouvement.

Mais ces points,  et d’autres que la presse abordera peut être, concernent plus la prétention à diriger de nouveau la France que notre mouvement:
Là encore il fût très clair sur la démocratisation du fonctionnement de l'UMP spécialement pour la désignation de nos candidats par les adhérents concernés par le vote. J'apprécie particulièrement ce point compte tenu de ce qui s'est passé à SN pour les cantonales et sur la 8° pour la législative dernière.
Il propose un recours à la consultation des adhérents par referendum interne sur les orientations du mouvement plusieurs fois par an si l'actualité le demande, la création d'une école des cadres afin que nos cadres soit aussi bien formés que ceux du PS, la mise en place d'un réseau social ouvert aux seuls adhérents pour nous permettre d'échanger sans trolls gauchistes ou "droitistes".
Il exprima son accord sur des discussions idéologiques organisés dans le mouvement mais son refus de la création de partis dans le parti : "l'UMP  ne doit pas être une confédération de partis"
Ambiance Sympathique sans couac !

Annick Leridant, courageuse candidate contre Ayrault en juin dernier, nous prépare à une présence féminine à la direction de l'UMP 44!

jeudi 27 septembre 2012

SEMINAIRE AVEC JF COPE


SEMINAIRE DEPARTEMENTAL AVEC JF COPE

Samedi 13 octobre à 11 heures  Salle de la manufacture à Nantes


mercredi 26 septembre 2012

Ce qui se passe à St-André des eaux est gravissime

Alors même que notre agglomération dispose de considérables espaces libres mais déclarés inconstructibles par les PLU ( plans locaux urbanisme), on exproprie potagers et jardins des cœurs d'ilots dans un petit bourg pour y construire en plein milieu des logements au prétexte de densification.
Outre l'atteinte aux attachements et au mode de vie des expropriés, il s'agit de pure spoliation au profit des nouveaux habitants qui bénéficieraient même ainsi, dans certains cas,  d'espaces verts plus grands que le minuscule carré laissé aux expropriés.
Nous sommes tous menacés par le mode de gestion autoritaire de la construction par les étatistes socialistes, par ailleurs totalement inefficace (12 ans de loi SRU ont aggravé la situation du logement).
Alors même qu'un parc immobilier non négligeable ne trouve pas d'affectation dans notre ville de SN, en particulier du fait de sa vétusté, cette invasion du centre ville de St-André n'a aucun sens en dehors de la satisfaction de marottes idéologiques. 
Ce n'est pas la spoliation ou l'écrasement méprisant de faibles retraités de la classe moyenne qui améliorera la situation du logement dans notre agglomération comme partout en France.
Seule la remise en cause totale du cadre réglementaire et fiscale qui ligote totalement ce domaine pourra à terme le permettre ; Certains (cliquez ici) prétendent qu'une telle révolution est impossible et qu'il faut créer un régime dérogatoire de construction dans les zones en manque de logement; Pourquoi pas ? voir l'habitat essentiel ici
La question de l'urbanisme catastrophique poursuivi dans notre agglomération par M. Batteux depuis 30 ans et que M. Samzun qui l'exécute avec joie se propose de continuer, sera la question centrale avec l’impôt foncier qui lui est lié, de la prochaine municipale;
Ceux qui reconduiront les socialistes ne devront se plaindre ni d'être spolié, ni de ne pas trouver de logement à leur gouts et moyens !

PS :Je ne suis pas opposé à une densification, spécialement dans le centre de Saint-Nazaire, mais sur une base réellement volontaire par la démolition reconstruction de maisons et immeubles, comme cela a d'ailleurs commencé à se faire.

Du nouveau peut être pour les propriétaires concernés suite à la décision du conseil constitutionnel ( cliquez sur le lien pour la lire)

mardi 25 septembre 2012

Foncier réglementé, familles mal logées

A lire sur Atlantico, un article de Vincent Bénard  (cliquez sur le lien)

Extraits :

"En France, nous venons de connaître quinze années d’une bulle immobilière, c’est-à-dire d’une hausse du prix du logement de 150%, totalement déconnectée du revenu des ménages qui ne progressait que de 20% dans la même période.

La plupart des commentateurs attribuent ce phénomène à la seule hausse de la demande, liée à la division par deux des taux d’intérêt entre 1997 et 2007....
...Dans un marché comme l’immobilier, où aucun monopole ne contrôle la production, et où les compétences pour s’établir en tant que constructeur ne sont pas rares, l’offre de logements devrait répondre très favorablement à un tel signal sur les prix. Or, cela n’est pas le cas, les chiffres de construction de logements neufs ont réagi avec beaucoup de retard à la formation de la bulle...

...entre 1997 et 2010, alors que les prix du logement augmentaient de 150%, l’indice du coût de la construction n’augmentait que de 40%, mais le prix moyen des terrains à bâtir était multiplié par 7, avec des pointes à plus de 10 en zone littorale. Le facteur bloquant serait-il du côté des terrains ? Assurément, oui.

Un terrain, par défaut, est non constructible, réglementairement parlant. Le propriétaire de ce terrain ne peut y édifier des logements que si ce terrain est déclaré « constructible », à la suite d’un processus politique long et pas toujours transparent, aboutissant à la création d’un document de « zonage » du sol appelé PLU pour « Plan Local d’Urbanisme ».

Un chercheur de Dijon, Gabriel Lecat, a analysé les différences de prix en Côte-d’Or, un des derniers départements de France à la fois doté d’une grande ville-centre, Dijon, et de communes rurales fortement reliées à cette préfecture mais pouvant encore échapper à l’obligation de zonage des sols, de par leur taille, jusqu’au milieu des années 2000. Pour 2002, il constate que pour des communes similaires, l’adoption d’un PLU tend à augmenter de plus de 35 000 euros le prix moyen d’un terrain constructible...."

lundi 24 septembre 2012

samedi 22 septembre 2012

Sortie du conseil 21/09/12

C'est surtout, comme annoncé, le bilan des conseils de quartier, et la présentation de l'enquête sur la pause méridienne dans nos écoles qui mobilisèrent l'attention du conseil réuni presqu'au complet puisque seul Kevin Izorce et M. Bertin étaient absents.
Le rapport de la carène sur l’année 2011 fut aussi l'objet de quelques interventions. Pour le reste de brèves explication de votes de la part de l'opposition. Je m'amusais beaucoup à faire remarquer que certainement la  gestion des postes du primaire devait être imputé au président Sarkozy; Il est vrai qu'un malaise est de plus en plus perceptible chez nos collègues socialistes qui sont en train de prendre conscience des réalités nationales!
Ci-dessous l'essentiel de mes interventions hors explications de vote que je donne maintenant à l'examen des délibérations de chaque pôle de manière à ce que notre vote soit conservés dans le compte rendu (sinon seul le décompte pour, contre, abstention, est noté) :


Débat conseil de quartier

Lors de l’adoption du dispositif en début de mandat et à l’occasion de sa récente amélioration nous avions exprimé ainsi notre position : La soi-disante démocratie de proximité ne constitue pas pour nous une priorité ; La priorité doit être donnée d’abord à un bon fonctionnement de la démocratie représentative ainsi qu’à une information sincère et complète mais aussi contradictoire de la population sur les projets municipaux. Or il n’en est rien !

Nous venons de recevoir pour la première fois, suite à ma réclamation de l’an dernier durant la séance de notre conseil, des annexes financières qui permettent, enfin, aux élus minoritaires du conseil de comprendre la situation de la Carène. C’est bien, il était temps ; la fin du mandat approche!

Les présidents de groupe de l’opposition doivent recevoir les documents remis aux membres du conseil de développement de la Carène .Ils doivent aussi être destinataires des informations remis aux conseils de quartier. Cela ne devrait pas demander de gros efforts aux adjoints en charge de ces questions !
On pourrait aussi rêver qu’il existe une commission extramunicipale des grands projets qui s’assure d’une information complété sincère et contradictoire sur les tenants et aboutissants de ceux-ci. De ce point de vue-là, Hélyce, après le stationnement payant, avait bien commencé en ce qui concerne l’information des élus de l’opposition ; ce fût malheureusement sans lendemain ;

Quant à la population il lui a fallu comme nous, d’ailleurs, attendre la fin de la réalisation pour en saisir la substantifique moelle ;
l’indéniable effort sur les conditions de circulation des bus et donc la qualité de service du réseau devait être entrepris ! Par contre, la prétention de changer les modes d’usage de la ville centre par cette offre (peu modifié dans son volume) et par des entraves à la circulation des véhicules particuliers est comique mais contre productive.

Un bon point en faveur des conseils de quartier : l’amélioration, en voirie essentiellement, de plein de petits détails d’aménagements, bien perçue par la population.
Les participants aux conseils de quartier sont très content de leur rôle et actions; ce qui est déjà un succès. Je ne me plaindrais pas que quelques dizaines de citoyens (environ 200) participent à la réflexion sur les affaires communes. Je les félicite même pour ce dévouement.

Rapport d’activité de la Carène

Je constate que vous avez redressé la situation de l’endettement de la communauté, fort mal en point à la fin du dernier mandat, en la rendant compatible avec nos ressources et de nouveaux investissements à venir, mais vous l’avez fait à la socialiste : c’est-à-dire par l’impôt : La taxe pour les ordures ménagères, le Versement Transport prélèvent des sommes grandissantes sur ménages et entreprises, mais surtout vous avez eu Noël avant l’heure :

La dernière année de Taxe professionnelle, 2010, a été en tout point remarquable avec 72 millions de recettes fiscales, en progression de 22% sur 2008, donnant ainsi une base haute aux compensations attendues ! En conséquence la première année du nouveau régime 2011 a été à ce sans problème. Mais cette abondance de ressources n’est plus, qu’en partie supporté par les entreprises du secteur et c’est tant mieux ; Coté noir : Gageons que Bercy en assurera à long terme au mieux que la valeur courante !

Il est même probable que, dans son désir de se montrer en bon élève devant Brussels, le gouvernement socialiste nous reprendra d’une main ce qu’il va nous redonner de l’autre en péréquation ; ce ne sera pas la faute de Sarkozy. Quoique !

Vous avez repris son texte sans aucun changement contrairement à ce que vous essayez de faire croire, donc c’est sa faute, n’est-ce pas ?

 

jeudi 20 septembre 2012

Le logement à Saint-Nazaire

La presse de ce jour est largement consacrée à la situation du logement dans notre cité.

David Samzun n'hésite pas à se contredire en une phrase ou plutôt à exposer la contradiction fondamental de nos socialistes et au delà de tous les gouvernements récents : "Le marché du logement locatif privé ne peut pas s'autoréguler. Il y a eu une forte production de petits logements par les promoteurs car ça leur permet de toucher un plus large éventail de personnes éligibles aux produits de défiscalisation, notamment le dispositif Scellier."

Comment pourrait s'autoreguler  un marché qui fait l'objet de fortes dispositions étatiques d'orientation, comme le Scellier ? Ce sont les décisions étatiques et municipales qui empêchent le fonctionnement du marché et cela va continuer avec Duflot !
Comment peut s'autoréguler un marché ou la municipalité se vante (même article) d'empêcher 17 collectifs au bord de mer et souhaite en même temps 500 logements de plus par an.
Gageons d'ailleurs que comme les 2 terrains municipaux du collège et de la station de traitement de Sautron ne sont pas dans la zone régulée de bord de mer, ils verront pousser des logements collectifs, de fiscalité Duflot peut être, sur initiative municipale! Qui a accordé les Permis de construire Scellier alors qu'il sait s'y bien empêcher les opérations quand il le veut ?

Nombreuses déclarations, aussi, sur la situation du bâti de la reconstruction.
En gros les propriétaires habitants maintiennent et améliorent leurs logements mais pas les propriétaires bailleurs ;
On peut comprendre ceux-ci : ils attendent de leur biens un revenu souvent essentiel ; or l'état s'est ingénié ainsi que les tribunaux à réduire celui-ci par de nombreuses dispositions. La prochaine prévue: la limitation de l'augmentation des loyers à 15% du montant des travaux de réhabilitation  ; il faudra 7 ans pour les couvrir hors intérêts de l'argent investi.
Le niveau très élevé de l'imposition foncière des immeubles du centre, dû tant au taux des impôts locaux qu'au classement pour leur répartition (j'en sais quelque chose, c'est mon cas) et la dégradation du centre ville,  achève de décourager les vocations de locataires et de bailleurs.

M. Samzun est un pompier pyromane, un incendiaire qui crie au feu! Trente ans de politiques d'urbanisme tant nationales que locales aboutissent au constat de leur inefficacité!

Sur le Duflot voir immobiliers paradis artificiels ici  

ci dessous reproduit en commentaires, mais cela n'en est pas un, l'avis de l'UDB !

mardi 18 septembre 2012

L’islam et la sanctification de la violence

L’islam est-il intrinsèquement violent ? Telle est la question que se posent les occidentaux depuis les attentats du 11 septembre 2001. Plusieurs, et en particulier des juifs et des chrétiens pratiquants, relativisent le problème ou refusent de l’admettre.

Lire ici l’article d’Hélios dans poste de veille 

Extraits:
" Pour répondre à cette question il est important de comprendre la place qu’occupe la violence comme outil au service de l’islam. Les attentats terroristes sont placés sur le même pied que les razzias (en arabe ghazwas) de Mahomet. Les musulmans parlent de la « ghazwa bénie de New-York » ou de celles également bénies de Londres, de Madrid, de Bali, de Bombay (bénies par qui sinon d’Allah ?)… Ce qui signifie que l’islam est en mode offensif, qu’il repart à la conquête, et qu’il place l’occident sur la défensive. Cette montée en puissance de l’islam ne peut être désapprouvée et encore moins combattue par les musulmans ordinaires quelles que soient leur modération et leur désir de vivre en paix, car ce serait trahir la foi islamique et renier ses fondements. Les manifestations violentes contre les caricatures de Mahomet obéissent également à la même logique : cette fois il s’agit pour les musulmans de répondre à ce qu’ils considèrent comme des « attaques » à leur religion. Ces « attaques » leur fournissent le prétexte d’utiliser la violence pour intimider l’ennemi et le placer sur la défensive. Comme on peut le constater il n’y a pas de contradiction dans l’attitude des musulmans.  
Mais la violence ne sert pas uniquement à terroriser l’ennemi extérieur, elle est mise à profit pour maintenir la « cohésion » à l’intérieur de la dar al islam ; c’est qu’en temps de guerre il importe de serrer les rangs, d’où la nécessité d’écraser tous ceux qui se sont laissés séduire par la culture et le mode de vie de l’ennemi et qui ne sont pas disposés à y renoncer. Dans les faits il s’agit moins de cohésion que d’homogénéité parmi les « croyants ». Les pressions de toutes sortes, l’intimidation et le spectacle de la violence s’accompagnent invariablement d’une remontée spectaculaire de l’observance religieuse, laquelle se mesure par l’augmentation quasi exponentielle du nombre de femmes portant le voile intégral. C’est ainsi que la réislamisation des sociétés musulmanes est décrite comme une reconquête de l’islam authentique, prérequis incontournable à la guerre contre les infidèles."
"

Conclusion 

La violence islamique se distingue nettement des autres violences religieuses par le fait qu’elle ne peut être dissociée de la divinité qui l’ordonne, qui la sacralise et qui en fait la voie la plus sûre du salut. Le jihad est indissociable de la foi en Allah, la terreur est son instrument de conquête privilégié. Le musulman qui s’engage dans le jihad doit tout faire pour instiller la terreur dans le cœur du non-musulman, c’est par la terreur que l’islam conquiert et se répand.
Les musulmans d’aujourd’hui sont les descendants de ceux qui jadis ont cédé à la terreur islamique, ils ont embrassé la religion des envahisseurs pour sauver leur vie et épargner à leurs proches l’horreur de l’esclavage. Quelques générations plus tard les vaincus se sont mués en clones de leurs vainqueurs, et ils ont à leur tour asservi d’autres peuples de la même façon que leurs pères ont été asservis. L’arbre de la terreur et de la tyrannie a été planté il y a quatorze siècles, depuis, l’humanité n’a cessé de récolter ses fruits empoisonnés. Les musulmans sont prisonniers du coran et de la violence dont il est rempli ; ils ne peuvent embrasser sincèrement la paix, la tolérance et le bon voisinage sans renier, en tout ou en partie, leur croyance ; s’ils lui restent fidèles, deux choix s’offrent à eux : se soumettre en silence aux  extrémistes ou se joindre résolument à eux."

dimanche 16 septembre 2012

Un blog fort instructif et trés posé

Savoir ou se faire avoir cliquez

Blog d'un professeur suisse chrétien arabe d'origine palestinienne

Mon editorial dans le Bulletin distribué en octobre


De l’avenir de notre petite République,  Saint-Nazaire

Pour la moindre action, dans n’importe quels domaines, le nazairien est persuadé, aujourd’hui,  qu’il ne peut agir sans le feu vert de la municipalité ; Et c’est vrai ! L’interprétation par celle-ci des innombrables réglementations des trente dernières années empêche nos concitoyens de disposer de leurs biens, de jouir tranquillement de leur environnement.
La forme même d’un projet architectural dépend du bon vouloir municipal. L’extension du droit municipal de préemption à la totalité de la commune débouche sur un régime d’autorisation préalable de la vente ; cette pratique confiscatoire doit être supprimée et le PLU modifié pour permettre aux nazairiens de construire à leur guise.
Lorsque les divertissements, tels les escales, les spectacles, les équipements sont présentés par leurs commanditaires comme la concrétisation de leur idéologie affichée comme la seule voie du bien, les libertés sont en cause !
Lorsque d’ailleurs tous ces évènements se déroulent sous le parrainage de la municipalité, les libertés d’entreprendre et de parler sont en péril.
Au-delà de ces 2 domaines et d’autres sur lesquelles nous reviendrons à l’avenir, une liberté est en jeu à Saint-Nazaire sur le terrain électoral municipal : la liberté de choisir une liste qui échappe au jeu des partis. Le rassemblement des nazairiens pour que cesse, en 2014, 89 ans d’emprise socialiste sur notre ville, nécessite l’absence de listes labellisées UMP ou autres au profit d’une liste d’intérêt local ouverte à toutes les bonnes volontés !

voir aussi :

Un sénateur dénonce l'ineptie de la politique du logement social

samedi 15 septembre 2012

Conseil municipal du 21 septembre

Délibérations de routine sans grand intérêt politique mais deux débats prévus en ouverture de rideau :
L'un à partir d'un rapport sur le bilan annuel des activités des Conseils de quartiers, le second, si j'ai bien compris sur la pause méridienne dans nos écoles.
Pour prendre connaissance de l'ordre du jour et des délibérations cliquez sur ce lien :
https://docs.google.com/open?id=0B7c9FURfBM1tTFZudE1GMS14aVU

jeudi 13 septembre 2012

L'initiative de Philippe Freche

La presse de ce vendredi devrait ce faire l'écho de la conférence de presse tenu par PH. Frèche ce matin et dont le leitmotiv etait :

"Aujourd'hui, je n’annonce pas une candidature mais une initiative : la construction d'une liste d’intérêt local pour mettre fin en 2014 à 89 ans de domination socialiste  à Saint-Nazaire ; liste ouverte à toutes les bonnes volontés de droite du centre mais pas seulement. Que ceux que cela intéresse prenne contact avec moi ;
J'ai indiqué les quelques idées que j’apporte;
L'essentiel est de bâtir entre nazairiens le programme d'une liste et la composition d'une équipe crédible. Je ne veux pas du surgissement inattendu d'un sauveur suprême bombardé par une direction de parti pas plus que d'une liste arrangée à Nantes."


mercredi 12 septembre 2012

Seminaire départemental UMP = meeting de Fillon

il suffit de lire le programme provisoire qui nous a été envoyé pour comprendre la véritable nature de ce rassemblement :
"
L’un des candidats à la Présidence de notre Mouvement : François FILLON, accompagné de son équipe de campagne, dont Valérie PECRESSE, sera l’invité de ce séminaire.
Dans un souci d’égalité de traitement, nous recevrons tous les candidats qui le souhaitent.
Le programme n’est pas encore arrêté définitivement mais François FILLON nous a fait savoir son souhait de pouvoir rencontrer les militants au moment de l’accueil à 14 h 30, puis lancera les débats à 15 h 00. A l’issue de son discours, les participants se répartiront vers 16 h autour de trois ateliers animés par des personnalités, et dont les thèmes pourraient être les réformes économiques et budgétaires, l’emploi, la sécurité. Nous espérons pouvoir transmettre à ceux qui se seront inscrits un programme plus détaillé dès que possible. La clôture de ces ateliers se fera autour d’un cocktail vers 17 h – 17 h 30."

Pour ma part, partisan de l'élection de J.F. Copé, je ne me vois pas participer à cette reunion électorale à la soviétique !

mardi 11 septembre 2012

Hélyce


La refonte des transports collectifs, en soi un bien, devient une erreur lorsqu’elle empêche une irrigation convenable de la ville par l’automobile alors même que les 6 véhicules à l’heure d’Hélyce ne pourront guère transporter réellement plus de 600 personnes à l’heure et par sens.  

Bien entendu, la capacité théorique des véhicules articulés est de 140 voyageurs, mais les choses étant ce qu'elles sont, il n'y a guère qu'à l'occasion du bizutage des étudiants de 1° année de l'IUT que l'on pourrait atteindre voire dépasser ce remplissage. Nos concitoyens recherche un certain confort, et pas seulement physique, lorsqu'ils voyagent dans les bus comme dans leurs voitures. En son absence, ils fuient. Dans la pratique, il est difficile de faire monter habituellement plus de 100 personnes dans un de ces véhicules! Donc dans le meilleur des cas, les bus ne transportent simultanément sur cette ligne phare que 600 personnes par sens.
La remise à neuf du parc d'autobus, qui est une bonne chose, n'est pas un gage de l'augmentation de la capacité de déplacement par bus qui est fort basse au regard des besoins de déplacement même à l’intérieur de la seule commune centre. 
Le bus dans notre agglomération n'a pas capacité, compte tenu de la forme et de la densité de celle-ci, à assurer une part essentielle des déplacements et atteindre les 8% sera un grand maximum. 
Son utilité est indiscutable pour certains publics et au delà pour permettre une alternative à la possession de plusieurs voitures pour les ménages habitant la commune centre, mais ce n'est pas les transports collectifs qui permettront l’accès tant à l'emploi qu'aux commerces et services au centre ville comme en périphérie. C'est la voiture individuelle qui seule le permet.
Ce point de vue admis, il faut permettre aux voitures de pénétrer en ville, d'y circuler et d'y stationner (objectif atteint par le stationnement payant). Or certaines des dispositions du nouveau plan de circulation se révèlent particulièrement gênantes.
Étant rappelé que sur une seule voie on ne fait circuler que 1460 véhicules à l'heure, les dispositions en entrée de ville et pas seulement au croisement de la gare, ne semblent pas de nature à permettre un bon fonctionnement.
Le passage rapproché des bus dans les rond points provoque sur Charpak, par exemple, des remontées de circulation en embouteillage jusqu'au suivant et donc soit un blocage contreproductif soit des reports de trafic en des lieux où ils ne sont pas souhaitables. 
La fermeture de la rue d'Anjou, aurait du être compensé pour ne pas détourner les trafics du centre par une réouverture  de l'axe république ou d'une parallèle proche au moins dans le sens mairie gare.
Ces phénomènes ne seront pas tous faciles à corriger et en attendant risquent de prolonger la désaffection pour un centre déjà sinistré!

La signification profonde des attentats du 11 septembre 2001

Le terrorisme islamique tire son origine de la crise existentielle que vivent les musulmans. L’islam malgré les apparences est une idéologie en faillite, nul ne le ressent plus que les musulmans et nul ne le nie autant qu’eux. 
La crise existentielle c’est le conflit entre le désir refoulé de liberté et la soumission à la tyrannie du dogme. Ce conflit à l’intérieur de la psyché islamique est projeté sur des ennemis extérieurs, ceux-là mêmes qui personnifient cette liberté désirée mais profondément refoulée ; les combattre exempte les musulmans de prendre conscience de la crise existentielle qui les déchire.

Mais l’ennemi ce n’est pas seulement l’Occident qui incarne la liberté, c’est autant sinon plus les musulmans qui se laissent séduire par les charmes de la liberté ; ceux-là cherchent à résoudre pacifiquement la crise existentielle qui draine leurs énergies quitte à devoir louvoyer entre des absolus inconciliables. Les centaines de milliers de musulmans, victimes de la terreur islamique, illustrent bien cette dure réalité : l’islam pour survivre n’a d’autre choix que de dévorer ses propres enfants !

dimanche 9 septembre 2012

"'Consensus sur le climat' Il faut regarder les données avec plus d'attention."

Cest le titre d'un billet des trois physiciens, paru le 13 août dans la presse américaine et dont vous trouverez la traduction ici sur "Pensée-unique"
Les 3 physiciens dont le célèbre climatologue du MIT, Richard Lindzen, y tordent le coup, preuve à l'appui, aux informations qui envahissent notre presse sur l'évolution des événements extrêmes et autres phénomènes climatiques ; Lecture d'utilité publique !

mercredi 5 septembre 2012

Déclaration de Bruxelles 9 juillet 2012

Conférence Internationale pour la Liberté d'Expression et les droits de l'Homme tenue le 9 juillet 2012
Protéger la Liberté d'Expression, les droits de l'Homme et la Démocratie des actions destructrices des promoteurs de la Charia.
voir la video ici (cliquez sur le lien)

"
Réaffirmant en tant que principe accepté de longue date que les droits et libertés de l’Homme sont universels, individuels, inaliénables, égaux pour tous et s’imposent au-delà de toute considérations philosophiques, culturelles ou religieuses ;
Considérant que tout défenseur honnête de la Démocratie a le droit et le devoir de soutenir et de défendre la liberté d’expression, les libertés individuelles et des droits de l’Homme ;
Affirmant l’irréfutable fait que la Charia, telle qu’articulée et appliquée, est incompatible avec la liberté d’expression, avec les libertés individuelles et avec les droits de l’Homme.
Qu’elle les détruit et est, de ce fait, incompatible avec les principes fondamentaux de la Démocratie (comme la Cours Européenne des Droit de l’Homme l’a acté dans son jugement du 13 février 2003) ;
Prenant acte du fait que la « Déclaration du Caire des Droits de l’Homme en Islam » du 5 août 1990, communément appelée Déclaration du Caire restreint tous les droits de l’Homme aux règles liberticides et aux contraintes comportementales normatives de la charia (cf. articles 22, 23, 24 de cette déclaration) au prétexte que « Tous les êtres humains constituent une même famille dont les membres sont unis par leur soumission à Allah » (article 1) ;
Constatant que l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) – créatrice et principale promotrice de la Déclaration du Caire – a prouvé par une activité continue et persévérante qu’elle est devenue la principale organisation internationale politico-religieuse travaillant à la restriction de la liberté d’expression, des libertés individuelles, des droits de l’Homme et à l‘imposition de la Charia dans le monde ;..."
la suite ici (cliquez sur le lien)