« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

samedi 27 octobre 2012

Sortie du conseil 26 10 suite

Des conversations à l'occasion du conseil municipal de SN hier soir confirment que Kevin ne pourra pas être sur une quelconque liste comme il me l'avait déja laissé entendre il y a une semaine; L'obtention des crédits du FSI pour son projet passerait, semble-t-il, par un avis favorable du CG 44 ou d'une autre institution tenue par les socialistes ; il aurait été mis devant une choix soit faire de la politique soit développer son entreprise et il a choisi cette dernière solution! Nulle personne réfléchie ne peut croire qu'il s'agisse de manipulations  machiavéliques, et pas tout simplement de conseil de bon sens à un jeune entrepreneur !?
Lors de notre séance d'hier, les centristes modem et autres (UDI ?) ont présenté une expression commune avec les extrêmes gauches (NPA et label gauche) et EELV sur la question de l'aéroport : leur porte parole fût Arlette Mousseau qui est actuellement une adjointe de Batteux. Le message était visiblement destiné autant aux socialistes qu'à nous même! 
Contrairement à ce que dit dans OF, édition SN, M. Pitois, il ne s'agit pas selon moi d'une alliance de circonstance, mais bien d'une tentative de créer une liste opposé tant à l'UMP qu'au PS !
Nous avons appris ensuite dans les couloirs que ces nouveaux alliés préparent, sans Kevin, une liste avec 3 ou 4 socialistes en renfort; il semblerait qu'ils aient pris des contacts avec Bertin qui, par ailleurs, s'est présenté à moi comme le représentant de Fillon à St-Nazaire ?!  
Seul l'auteur de ces lignes et P. Frèche les gêneraient dans leur entreprise ! On se demande bien pourquoi ?
En effet soit les 2 sont insignifiants et il ne sert à rien de les attaquer soit ils pèsent tant soit peu et tout tentative qui les exclut, est promise à l’Échec.
Nous retrouvons à l’œuvre la stratégie qui a permis la victoire de Batteux en 2008.

vendredi 26 octobre 2012

Sortie du conseil municipal

En mise en jambe, et avant même l'appel des présents, M. Batteux fit savoir que certains élus avaient demandés à intervenir sur la question de l'Aéroport ; Avant de donner la parole, il tint à faire une mise au point que vous retrouverez dans la presse où il dénonça clairement des comportements inacceptables de certains opposants envers tant les forces de l'ordre que les élus du PS .
Puis il passa la parole à son adjointe, Arlette Mousseau, qui dit immédiatement qu'elle s'exprimait au nom des écolos de la majorité et de l'opposition mais aussi de Label gauche et du groupe centre démocrate Modem, préfigurant ainsi le regroupement de ces forces pour la prochaine municipale.
Son discours fût celui habituel des opposants à l'aéroport sauf que si elle dénonça les violences policières, elle condamna  aussi  les menaces contre les élus socialistes ( pas folle la guêpe c'était une des conditions de sa prise de parole) mais oublia les violences à l'égard des policiers ; Christophe Cotta pour les socialos présenta la défense argumentée habituelle des soutiens de ce projet et je fis dans un grand silence la déclaration suivante après avoir fait connaître mon approbation des propos de MM. Cotta et Batteux :
"Le refus agressif et réitéré de notre fragile état de droit par les identitaires à Poitiers  autant que par les  défenseurs des cultures à NDDL constitue un viol de la démocratie  au terme du même mécanisme :
Un groupe monte  un projet !  Lorsqu'à la fin des procédures, il en obtient l'autorisation,  Il a le droit de réaliser son objectif  quelque soit nos  appréciations personnelles  (la construction de mosquées, ne déclenche pas mon enthousiasme et  celle de l'aéroport me paraît un peu contradictoire avec d'autres réalisations d'infrastructure, quoique ! )
La force de l'état doit leur permettre la réalisation de leur droit;
sinon c'est le règne du plus gueulard, du plus violent, la loi des sections d'assaut ; ce n'est plus notre démocratie certes imparfaite mais pas désagréable ni si injuste.
L'autoritarisme dans la sphère de l'idéologie  et le recours à la violence dans la sphère de l'action sont des traits communs  aux courants révolutionnaires léninistes, maoïstes et écologistes.
Les nazis ne sont pas toujours  là où  certains les dénoncent ; il suffit d'ailleurs d'entendre leurs cris hystériques et de constater leurs attitudes à l'égard des forces de l'ordre républicaines
L'utopie du retour à l'état de nature  qui anime certains est incompatible avec la démocratie voire tout simplement avec la civilisation.
La démocratie d'émotion fait le lit de la dictature ; mais n'est-ce pas ce que recherchent certains pour nous imposer leurs lubies!"

jeudi 25 octobre 2012

Mensonges présidentielles suite

J'accuse François Hollande de mensonge. Au poste qu'il occupe aujourd'hui François Hollande a tous les moyens de savoir ce qui s'est réellement passé le 17 Octobre 1961 à Paris. Il peut ainsi vérifier que le FLN avait décidé d'organiser une manifestation au cours de laquelle il prévoyait la destruction de quelques installations parisiennes et quelques assassinats ciblés de membres du service d'ordre et du MNA, son adversaire politique.
>
      Il pourra ainsi vérifier qu'il n'y eut pas 300 morts, mais 7, dont un Français, consécutifs à la violence de quelques meneurs du FLN. Quant aux 2300(!) blessés, on n' en trouve que peu de trace, sinon dans les déclarations mensongères d'anciens FLN.
>      J'accuse François Hollande de saboter tous les efforts faits par notre pays pour intégrer les immigrés. Comment aimer un pays dont le président fait de telles déclarations ? Chacun peut mesurer le désastre provoqué chez les jeunes maghrébins par de tels mensonges.
>      J'accuse François Hollande d'avoir serré dans ses bras des Ben Bella et autre Bouteflika. Des terroristes qui ont provoqué et encouragé les pires atrocités qui n'aient jamais été commises dans le monde. Des gouvernants qui au pire ont encouragé, sinon au moins fermé les yeux sur les crimes et les tortures atroces dont furent victimes des milliers de Harkis. Un individu, Bouteflika, qui s'est acharné à éradiquer notre langue en Algérie et qui aujourd'hui se noie dans ses mensonges sur la présence Française en Algérie, dont il peut mesurer la réussite tous les jours dans son pays ( prêt à demander réparations pour les ports, aéroports, hôpitaux, écoles, barrages, pétrole, gaz, etc...qu'on lui a laissés, intacts).
>      J'accuse François Hollande de faire semblant d'oublier que 95% des esclaves furent vendus par leurs propres chefs de tribus Africains et que plus de 95% des Français n'avaient rien à voir avec ces crimes au fond de leurs provinces.
>      J'accuse François Hollande de toujours donner raison aux ennemis de la France, d'attiser leur haine des Français et d'abaisser ainsi son pays. Ce n'est sûrement pas le rôle d'un Président de la République digne de ce nom.
>
> Général Antoine-Roch Albaladéjo

vendredi 19 octobre 2012

Ordre du jour du conseil du 26/10/12

Pour prendre connaissance de l'ordre du jour, des projets de délibérations et des documents justificatifs du conseil du 26/10/12, cliquez ici


Pour avoir les plans de situation correspondant aux mutations fonciéres m'envoyer un mail

17 octobre 1961 ; Mensonges présidentiels

 lire ici ou http://bernardlugan.blogspot.fr/2012/10/apres-lesclavage-le-17-octobre-1961-la.html

Extraits : "En 1998, le Premier ministre de l’époque, le socialiste Lionel Jospin, constitua une commission présidée par le conseiller d’Etat Dieudonné Mandelkern qu’il chargea de faire la lumière sur ces évènements. Fondé sur l’ouverture d’archives jusque là fermées, le rapport remis par cette commission fit litière des accusations portées contre la police française. Or, ce rapport consultable sur le net n’a visiblement pas été lu par François Hollande."


Le lien vers le "Rapport sur les archives de la Préfecture de police relatives à la manifestation organisée par le FLN le 17 octobre 1961" est ici :
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/984000823/0000.pdf

Communiqué des oppositions Nazairiennes‏

L'examen, hier, en bureau municipal des délibérations du conseil du 27/10, a été l'occasion pour la majorité socialiste de montrer son mépris pour les oppositions.
La désignation de 2 nouveaux représentants de notre ville au conseil de l'ADDRN, qui en compte déjà 4, permettait d'y représenter l'opposition ce qui était le cas dans le précédent municipe d'ailleurs.
 
Notre demande fût rejetée avec hauteur et sans un mot d'explication par Mme Mahé première adjointe.

Nous présenterons, sans espoir de les voir élus, les candidatures de 2 de nos membres en réclamant le vote à bulletin secret ce qui pourrait, peut être, permettre aux quelques démocrates de la majorité municipale, de faire valoir leur désaccord sur les agissements de leur direction.


Pour les oppositions :
Zack Moullec , Jean-Louis Garnier, Eric Edom, Kevin Izorce, Nathalie Bruneau, Josette Emonides, Sandra Vandeuren 

Les autres n'ont pu être joints ou n'ont pas répondu à temps pour cette réaction rapide

jeudi 18 octobre 2012

De l'opinion et du cannabis


La récente sortie de M. le ministre de l'EN a relancé le débat dans la presse  et sur les forums.
Dominique Jamet développe sur cette question son point de vue sur boulevard Voltaire  (cliquez pour le lire)
"quel sens gardent encore des interdictions qui sont quotidiennement et impunément violées ?" interroge-t-il ?

Parmi les réactions à son propos, on note un point de vue que l'on rencontre souvent aussi sur les blogs et dans les discussions entre copains : Si la vente des substances actuellement prohibées était autorisée, les employés des maffias se reconvertiraient dans des activités encore plus dangereuses nous dit-on !
Raisonnement totalement paradoxal : il faut prohiber pour permettre aux maffias de vivre!
A partir de la base économique qu'on leur a, malheureusement, donnée, elles modifient déjà le fonctionnement de notre société  ; l’argent gagné est réinvesti dans d'autres activités dont le fonctionnement est déformé ; la corruption s'installe dans le système étatique de notre pays où elle était fort limitée jusqu'à maintenant.  Sans même parler du rapport avec le terrorisme que l'on aperçoit dans certains cas

Qui veut faire l'ange fait la bête disait-on ! Cette sagesse a disparu.

mercredi 17 octobre 2012

Du triste état du patrimoine municipal

Veuillez trouver ci-dessous l'éditorial de notre groupe à paraître dans le bulletin municipal de novembre :

Changement Radical

Du triste état du patrimoine municipal

Lors de l’élection municipale en 2008, les listes d’opposition mirent en évidence la dégradation des écoles, gymnases et autres équipements municipaux, les sortants nièrent puis se dépêchèrent, après leur réélection, d’adopter un programme pluriannuel de réfections.
Un groupe scolaire vient de connaître un incident grave après celui de Gambetta en 2008. Cette situation n’est pas propre à notre bâti scolaire ou sportif : C’est l’ensemble des aménagements du domaine de voirie, qui vieillit très mal, trottoirs et chaussées détériorés, situation aggravée par des lubies escrologistes qui interdisent de désherber efficacement.
La misère commence à s’apercevoir en centre-ville là où finissent les aménagements d’Hélyce. Le Balto dépassé, la rue de la paix en direction de l’ouest va trancher avec la refonte du "cœur carré". Notre commune ne sait faire que du neuf pimpant, sans d'ailleurs toujours les qualités qu'on en attend ! L'opposition a exprimé, sans être entendue, son désaccord  sur la manière dont étaient menées les transformations de la ville.
Sont mis en évidence 30 ans d’une politique de coups successifs au lieu d’un travail de fonds d’entretien et de mise à niveau de nos immeubles et aménagements.
Malgré les millions d’euros engagés durant le municipe pour redorer le blason de l’équipe municipale en vue de la prochaine élection de 2014, les nazairiens ne seront pas dupes, voyant la misère gagner du terrain dans leur ville, tandis qu’ils ressentent lourdement le poids de l’impôt local dépensé sans efficacité.

Jean-Louis Garnier

dimanche 14 octobre 2012

Copé à Nantes

J'ai participé, hier samedi, aux 2 réunions avec JF Copé, la première réservée aux membres du comité départemental de l'UMP, la seconde ouverte à nos adhérents et à la presse ; J'en ressors particulièrement satisfait et plus que jamais décidé à voter pour qu'il soit le futur président de notre mouvement! Il a été particulièrement clair tant en ce qui concerne la vie de notre mouvement que les récents développements donnés  à ses déclarations par la gauche mais aussi malheureusement par certains de nos membres !
Je vous renvoie  à l'article parue dans Media-web.fr (cliquez sur le lien) auquel j'ajouterais pour ma part les propos de JFC très ferme sur la nécessaire reprise en main de notre fédération 44 qu'il considère comme très mal dirigée et particulièrement inefficace ; certains ont peu apprécié, moi si!
Faut dire qu'il a invité fermement certains élus et dirigeants, soucieux de leur tranquillité, à cesser de bloquer le renouvellement et l'action des militants !
Ses propos sur la nécessaire subordination aux lois de la républiques des auto proclamées lois religieuses tout comme, en réponse à la question de la salle, la nécessité de réduire l'immigration à ce que nous pouvons assimiler, son refus du droit de vote des étrangers non communautaire, et plus généralement sa dénonciation de la soumission de certains à droite et au centre à la tentative de la gauche  de nous imposer ses conceptions et attitudes ont été unanimement  salués.
Sa position sur le FN a été très clair : on écoute mais on ne passe pas d'accord ; nous ne devons pas adopter à son égard la même conduite que le PS avec l'extrême gauche ; il a reconnu que ce point de vue était loin de dominer chez nos électeurs mais qu'en tant que futur chef de notre mouvement il lui était impossible de contracter avec un parti qui veut notre disparition et qui est instrumentalisé par le PS contre nous ; c'est la diabolique tactique mitterandienne repris par Hollande a-t-il conclu!

La presse nazairienne a donné un certains échos aux thèmes que j'avais abordé dans mon dernier post sur mon blog ; si vous les avez manque vous trouverez ici la présentation d'OF et là, celle beaucoup plus complète de Saint-Nazaire-infos.

JC Blanchard, animateur local du FN et du rassemblement bleue marine (RBM), furieux de ce que j'ai déclaré dans OF que mon but était qu'il n'y est pas de liste RBM, a expédié à la presse un communiqué que vous trouverez ici ; je lui ai répondu :
""le choix clair de la préférence citoyenne" ne devrait pas être un sujet de discorde dans la liste d’intérêt local que nous envisageons de créer, étant rappeler qu'une municipalité ne fait pas la loi et qu'elle agit sous la pression des normes réglementaires et des autorités chargées de les appliquer!
Mais M. Blanchard n'a pas compris un point central de notre proposition : nous ne prévoyons pas de négociations entre les partis opposés aux socialos car nous ne visons pas un accord entre les partis dont nous souhaitons l'absence dans la prochaine élection ; Nous souhaitons un regroupement de citoyens autour de plusieurs personnalités issues de la droite et du centre. Regroupement dans lequel M.Blanchard peut avoir toute sa place s'il le souhaite."

lundi 8 octobre 2012

Sur un éditorial de Kevin Izorce

Dans le bulletin municipal de ce mois, Kevin Izorce et son groupe développe 2 points :

Le premier, sur la situation d'insécurité dans notre ville, ne peut que rencontrer notre accord ; nous avions écrit des choses fort semblables le mois dernier en visant particulièrement la rue de la république " mendiants et trafiquants s’installent à demeure dans des lieux de passage"
(cliquez pour le relire)
Le deuxième point concerne la préparation des municipales ; laissons de coté la remarque sur ce qui s'organise dans la gauche de pouvoir et interrogeons nous sur la démarche proposée qui, me semble-t-il, rencontre celle que mes amis proposent !
Une précision tout d’abord Kevin Izorce se trompe s'il croit que nos initiatives tendent , je le cite : " à essayer de paraître moins de droite ". C'est même plutôt le contraire ! Les électeurs vomiront les tièdes qui seraient prêts à rejoindre le camp socialo que sa politique nationale va faire rejeter par tous.

Par contre, nous nous rencontrons avec lui, lorsqu'il déclare qu'il faut des candidats "choisis pour leurs compétences et non pour leur étiquette ou leur courant"; c'est ce que je demande depuis des mois et répète encore dans le bulletin de ce mois en souhaitant "l’absence de listes labellisées UMP ou autres au profit d’une liste d’intérêt local ouverte à toutes les bonnes volontés". 
Car nous savons trop ici à SN, dans les rangs de l'UMP, le résultat de ces démarches parisiennes ou nantaises qui visent à sélectionner les soumis et non les compétents. 
D'ailleurs un des problèmes des oppositions au conseil, n'est-il pas celui de la compétence dans les affaires municipales ?
Nous sommes aussi d'accord sur le fait que pour l'instant le choix de la tête de liste n'est pas la priorité; Il faut discuter du fond d'une politique municipale et oser envisager une véritable révision générale des politiques municipales et intercommunale (RGPMI) ; les électeurs maintiendraient les mêmes au pouvoir si c'est pour faire la même politique!
Je ne réclame pas cette tête de liste pour quiconque mais souhaite que nous trouvions un accord afin que le maire ne soit pas en même temps le président de la 'Carène' ni titulaire d'un autre mandat et vice versa.
Nous avons donc du pain sur la planche; il est temps de cesser de travailler chacun de son coté : rencontrons-nous !

samedi 6 octobre 2012

Boulevard Voltaire

Le cercle des empêcheurs de penser en rond
cliquez sur le lien pour découvrir un nouveau journal en ligne non politiquement correct:
3 éditoriaux ce 6 octobre :
Gwendal Gauthier

Le socialisme en chemise brune

Benoît Malbranque, vous publiez Le Socialisme en Chemise Brune, un « essai sur les dimensions socialistes du national-socialisme hitlérien. » Bénéficiez-vous d’une protection policière ?

BM : Vous pensez que je devrais ? (Rires). Non, d’ailleurs le livre relève de l’analyse historique et pas de l’essai polémique. Son objet n’est pas de dire que le socialisme est une forme de nazisme. Ce serait prendre les choses à l’envers. Mon objectif est d’apporter des réponses à une question en apparence assez banale, à savoir : Pourquoi Hitler intitula-t-il son mouvement National-Socialisme (Nationalsozialismus).
la suite ici

et le livre là   ou encore ici

lundi 1 octobre 2012

Copé à Nantes organisation déplacement

La rencontre avec jean François Copé aura lieu le samedi 13 octobre à 11h Salle de Conférence de la Manufacture - 10 bd Stalingrad à Nantes.
Si vous désirez bénéficier d'un covoiturage, voire d'un déplacement en autocar, (que David Pelon notre délégué de la 8° tente d'organiser) merci de me le faire savoir rapidement par mail en précisant si vous restez ou non pour le repas qui suit (20 euros à payer sur place inscription préalable nécessaire )

Voir l'interview chez Bourdin (cliquez sur le lien)