« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"
"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

Dans tous les pays où les musulmans sont minoritaires, ils sont obsédés par les droits des minorités, dans tous les pays où les musulmans sont majoritaires, il n'y a PAS de droits des minorités.

mercredi 27 février 2013

Une déclaration de M. Hessel

"...j'affirme ceci: l'occupation allemande était, si on la compare par exemple avec l'occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une occupation relativement inoffensive, abstraction faite d'éléments d'exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d'art. Tout cela était terrible. Mais il s'agissait d'une politique d'occupation qui voulait agir positivement..."
in Frankfurter Allgemeine Zeitung, 21 janvier 2011

Imaginer que cela soit dit par Le Pen 

samedi 23 février 2013

Jean-François Arthur Médaille d'argent

Ce n'est pas pour ses activités politiques que notre ami a reçu la médaille d'argent de Jeunesse et sports des mains du Préfet mais pour toute une vie de bénévolat sportif puis culturel
Article ici

vendredi 22 février 2013

Du Cochon, de l'homme... et de la femme

 Quelque fois l'activité la plus people, la plus artificielle de notre société de communication est la seule manière de faire connaître des points de vue différents sur notre société alors qu'on prendrait cette " écume des jours" pour une diversion devant les graves problèmes que vit la nation :

"Ainsi, pourrait-on définir le principe de restriction comme la création par les femmes d'une situation de pénurie sexuelle pour les hommes dont les désirs ne peuvent pas être satisfaits immédiatement sur le marché érotique à cause du refus de principe que leur opposent les femmes. Le but d'un tel refus est de transformer la satisfaction de ces désirs en un objet de négociation et d'échange contre des positions sociales, des biens matériels et symboliques. Pour elles, leurs désirs sont moins à satisfaire qu'à contrôler et à maîtriser afin de leur donner de la valeur dans les échanges avec les hommes. Il en est résulté toute une série de discours médicaux, psychologiques voire politiques qui tentent de faire paraître cette situation de conflit et de négociation comme l'expression de la physiologie naturelle des désirs sexuels des unes et des autres. Les femmes lieraient le sexe aux affects, à l'amour, à la personnalisation, et les hommes à la satisfaction de leurs instincts. » (« La pénalisation de la prostitution : un mauvais combat pour les femmes », op. cit., p. 66)"
Marcella Iacub
Marcela Iacub est une juriste, chercheuse essayiste et opportuniste franco-argentine, née en 1964 à Buenos Aires, en Argentine. Elle est principalement connue pour sa défense d'idées féministes et libertariennes

voir article dans Libération     Pour un service public du sexe

mardi 19 février 2013

Quelle politique fiscale à SN et dans la carene ?

Nous étions peu nombreux hier à Agora pour débattre de ce thème, peut être, pas très alléchant!
Le pourcentage de jeunes était par contre  remarquable un tiers (2) moins de 30 ans! Tout d’abord, j'exposais  la situation financière tant de la Carene que de la ville de SN ainsi que les situations relatives des communes qui nous entourent. Il fut expliqué, en particulier que SN a la fâcheuse habitude de faire payer par les impôts, grâce à une épargne nette de 20% des ressources,  à la génération en place les travaux qui bénéficieront aux générations suivantes contrairement à la politique des gouvernements de droite et de gauche pour le pays!
Après échange et mise en perspective des possibilités d'action, il fut possible de bâtir une proposition de politique fiscale, profondément différente de la politique socialiste actuelle à SN, à soumettre à nos partenaires de la droite et du centre avant de l’inscrire dans le projet présenté à la population.

lundi 18 février 2013

Batteux sur télénantes

Interrogé par Cyrille Pittois : Sujet théorique son livre comme toujours en fait une impression s'impose : Moi le génie des marais seul à la barre du SN!
cliquez sur le lien ou recopiez celui ci-dessous dans votre navigateur

http://www.telenantes.com/Carrefour-de-l-info/2013/02/Carrefour-de-l-info3/L-entretien-de-Joel-Batteux

vendredi 15 février 2013

St-Valentin Fête des amoureux !

Un restaurateur franchisé (Subway) angevin fait l'objet de pressions inadmissibles parce qu'il a précisé que son offre de repas spécial ne concernait que les couples, précisant pour qu'il n'y ait pas de doute (h/f) !

Qu'y-a-t-il- de discriminatoire  à rappeler qu'une paire, c'est la réunion de 2 êtres semblables, un couple d'un mâle et d'une femelle et un ménage de 2 ou plus personnes vivant dans un même foyer ; ce n'est pas même la liberté d'expression c'est la précision de la langue! La police politique et les délateurs sont revenus ! Pénalement répréhensible l'utilisation de la langue française : Au fou!

Texte dans bulletin municipal de mars‏

Nous avons été prévenu le 7 février que les textes devaient être remis le 12/02 au lieu du 18 le mois dernier;
J'ai décidé de revenir sur le thème de la taxe professionnelle et des ressources des collectivités locales car la presse ne s'est fait l’écho que des jérémiades de la gauche sans expliquer la réalité de la situation, et encore moins nos prises de position!


" Changement Radical

Impôts locaux : des entreprises aux Habitants 

Nos socialos nazairiens ne se consolent pas de ce que leurs camarades, ailleurs en France, considèrent que la réforme de la taxe professionnelle par Sarkozy est une bonne réforme ! La réforme visait à alléger la part de l'industrie dans le financement des collectivités et ce but a été atteint!
Dans le pays nazairien, trois communes, SN, Donges, Montoir, puis la Carene percevaient l'impôt sur l'industrie et le commerce qu'elles accueillent mais dont elles n'hébergent qu'une partie des travailleurs ; Cap atlantique, Loire et sillon, sud Loire, pays de Pontchâteau abritent tout autant cette population travailleuse et supportent les dépenses en résultant mais sans cette contribution des employeurs.
Dorénavant, ces recettes sont transformées en dotations de l'état et un rééquilibrage par transfert horizontal au niveau national est institué.
Seules les contributions des citoyens seront des ressources évolutives, les dotations de l'état, au mieux, resteront stables en euros courants. Le début de la sagesse dans l'étendu de la dépense locale pourrait en naître car la base de ces impositions (taxe foncière et d'habitation) ne permet pas d'augmenter beaucoup la recette sans déboires électoraux. La hausse de ces impôts qui représentent environ le tiers des rentrées, ne permettra plus de continuer ou d'entreprendre des prestations et réalisations dont l'utilité est très limitée!
L'argent public devra être employé enfin à bonne escient, ce qui  passe par la fin en 2014 de 89 ans d’emprise socialiste sur notre ville.

J.l. Garnier "

jeudi 14 février 2013

Préparation des municipales dans la Carene

Nous reprenons l'examen de thèmes importants de l'action municipale afin de préparer les discussions sur le projet de municipe qui sera élaboré avec nos amis du centre et d'ailleurs : Tous ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, d'accord avec notre initiative pour une une liste d'intérêt local non partisane bénéficiant de l'abstention bienveillante des partis installés de droite et du centre.
Nous avons pu trouver des salles disponibles au dates suivantes à Agora 1901 - 2 bis avenue Albert de Mun - SN :


Le 18/02/2013 de 20:30 à 23:00 : Salle 4;

Le 25/03/2013 de 20:30 à 23:00 : Salle 4;
Le 11/04/2013 de 20:30 à 23:00 : Salle 3;
Le 28/05/2013 de 20:30 à 23:00 : Salle 3;
Le 19/06/2013 de 20:30 à 23:00 : Salle 3.


Le débat sur l'intercommunalité sera animé par Danielle Rivale, maire de Batz et vice présidente de CapAtlantic. Celui sur le sport situation à SN et possibilités d'actions municipales 'De la pratique du plus grand nombre au sport spectacle' sera animé par Max Ponroy, journaliste sportif bien connu dans le pays nazairien et alentours.
Ils interviendront à l'une des dates ci-dessus que je vous communiquerais dés réception de leur accord ; Pour le sport cela sera d'ailleurs mai ou juin.


La réunion du 18/02 sera consacré à l'impôt et la dépense publique territoriale
Quelle politique fiscale à SN et dans la carene ?

Nous allons devoir faire face à une baisse des dotations de l'état qui ne sera pas compensable par l'impôt territorial sur les ménages déjà trop élevé ; ne devrions-nous pas d'ailleurs baisser l'impôt foncier? Quelles dépenses réduire, à partir de quelles indications, de quelles orientations ? 

Le sujet peut paraître abscons ou complexe mais lorsque nous recevons nos feuilles d'impots ou voyons se réaliser certains travaux nous avons tous des idées sur ce qu'il faudrait faire ou pas; un examen de la situation actuelle de notre ville et de son intercommunalité nous permettra peut être de dégager des axes réalistes de décision!

Rappelons que la réunion de Décembre avait été consacré aux problémes de la gouvernance municipale.
Bien entendu, ces réunions ne sont pas réservés aux nazairiens, les mêmes problèmes se posent partout et l'expérience de nos amis au pouvoir peut nous être précieuse. 
De la même maniére ces reunions ne sont pas destinés aux experts mais au contraire doivent permettre de partager l'information et comprendre les préoccupations des adhérents et sympathisants de la droite et du centre, sans aucune exclusive.

samedi 9 février 2013

Piéces jaunes : des frais de collecte importants !

Ex traits  du rapport de gestion 2011 des hôpitaux de paris page 12 :
Cliquez sur le lien pour lire le rapport complet

SITUATION FINANCIÈRE POUR L’ANNÉE 2011
En 2011, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a consacré 64,53 % de ses ressources issues de la générosité du public, à la réalisation de projets (contre 75,5 % en 2010, 72,6 % en 2009), 36,36 % aux coûts d'appel à la générosité du public (contre 24,1 % en 2010, 25,4% en 2009) et 0,13 %aux frais de fonctionnement (contre 0,46 %en 2010, 2,0% en 2009).

LE MARIAGE HOMOSEXUEL VISE A CASSER LES CODES

Extraits d'un texte que vient de me faire parvenir mon collègue J-C Diat :
(texte intégral cliquez sur l’icône ci-dessous)


"La manipulation génétique, peut aboutir à fabriquer des individus-objets génétiquement trafiqués, sans plus aucun repère de filiation. En ce sens, le rejet du projet de loi sur le mariage pour tous, relève de la défense de l’utilité commune au sens de l’article 1 de la déclaration des Droits de l’Homme de 1789. La préservation de l’identité commune des enfants (Père-Mère) est un impératif d’ordre public, pour qu’ils soient égaux en droits. Le mariage pour tous n’apporte pas d’égalité, mais met en relief une perte d’identification, cachée sous une pellicule de bonté.
L’intérêt de l’enfant n’est pas pris en compte ! Comment face à une société purement industrielle et financière sécuriser la famille, les enfants et le statut de la femme ?
Il y a avec «les Droits de l’Homme», un vide juridique sur les Droits de la famille et les Droits de l’enfant. Le droit pour tous à vivre dans la dignité devrait être la plus grande avancée de la civilisation. C’est donc contre toutes les formes de discrimination, mais aussi de précarité que la société doit intervenir.
Le mariage pour tous n’est pas l’expression d’une égalité, mais une déqualification du mariage.
Le PACS a été en grande partie (90%) adopté par les hétérosexuels.
Aujourd’hui 40% des enfants ne naissent pas dans le cadre du mariage.
Le mariage pour tous va nécessairement aggraver la situation.
Dans ce type de civilisation faite d’un côté de lois liberticides et de l’autre de suppression de tous les interdits sexuels et procréatifs, l’homme, la femme et les enfants sont exposés à une désintégration globale du statut d’être humain et promis à régresser.
Il se met en place dans le tohu-bohu d’une société mondialisée de surconsommation et de divertissement culturel et sportif, un système certes décadent, injuste et brutal, mais luxueux et grandiose. Son moteur est la politique du chaos et du désordre triomphant. Ceux qui subissent les attaques du marché par exemple ne peuvent plus se défendre. En ce sens «les Droits de l’Homme» participent d’une croyance infantile au même titre que le Père Noël.
«Les Droits de l’Homme», cachent le loup déguisé en agneau.
Et les «sots idéalistes» (socialistes) ne voient que l’agneau.
«les Droits de l’homme» permettent une forme supérieure d’asservissement.
Le malade ne serait pas l’homosexuel, mais la société patriarcale…
En ce sens, l’homosexuel serait la contre-face adaptative d’un monde patriarcal de brutes… !"

mardi 5 février 2013

Retour sur le conseil du 1 fevrier 13

Nos adversaires socialistes étaient très tendus, leurs contradictions se découvrant sur l'urbanisme commercial ou l'aménagement du territoire.
Cela apparut particulièrement à l'occasion des délibérations sur le SCOT du Pays de Retz, N°12, et sur l'Institution d'un périmètre de Protection des Espaces Agricoles et Naturels péri urbains (PEAN) sur le territoire de Saint-Nazaire, n°9:
Leur mauvaise humeur  se manifesta dés la 9 lorsque je leur fis remarquer qu'il était un peu contradictoire de  préserver des territoires agricoles aussi étendus sur la commune de Saint-Nazaire alors même qu'on prétend y accueillir une population supplémentaire et en développer les activités industrielles et commerciales ; que l'adoption en cours  du PRTT ( périmètre de prévention des risques technologiques) de Montoir rendait nécessaire de trouver ailleurs les terrains nécessaires aux activités économiques.
Sur la 12, Josette Emonides et moi-même soutenions la même position et avons voter notre amendement commun (suppression des réserves pour approbation du SCOT) puis celui de Roselyne Amelot (suppression de la réserve sur le commerce) puis contre la délibération proposée par le maire.
Les propos de celui-ci sont d'un culot ahurissant : alors que depuis trente ans il a facilité la périphérisation à Oceanis ou à Brais du tertiaire nazairien sans parler de la zone de Trignac, il se présenta comme défenseur du commerce nazairien menacé par St-Brevin ! Faut oser le faire!

Mais son adjoint Samzun en rajouta une couche : Visant les propositions que j'avais développé pendant la campagne électorale de 2008 sur la densification de notre centre ville, il y vit une contradiction avec les positions que je venais de défendre ; M. Batteux ne me permit pas de lui répondre, je le fais ici : Effectivement nous pensons qu'il vaut mieux construire, ou plutôt laisser construire, dans les lieux déjà équipés (voiries, adduction d'eau et traitement des eaux, gaz, électricité)  puis dans ceux qui en sont proches que dans des zones éloignées de la ville existante ; il faut permettre à ceux qui le souhaitent tant de trouver des terrains à bâtir sur notre commune que de reconstruire un bâti plus ancien mais surtout il faut laisser faire et non pas, comme cela a encore été réaffirmé par le contenu même de ces délibérations, tout contrôler!

Le débat d'orientation budgétaire fût avant tout un débat sur la situation économique et fiscale dans lequel intervenait notre budget ; Peu d’éléments réels sur les orientations retenues en dehors des dépenses de personnel et du subventionnement global des acteurs locaux nous furent communiqués, comme d'habitude. Il nous faudra donc attendre le vote du budget le 29 mars pour savoir ce qui est supprimé, maintenu, étendu dans nos dépenses de fonctionnement quoique cela ne soit pas si facile à trouver!

dimanche 3 février 2013

Une autre dérive possible du mariage "pour tous"

Relevée sur le Salon Beige :

"Le journaliste anglais Charles Moore  identifie une autre dérive possible du mariage "pour tous", que je ne crois pas avoir vu dénoncer en France. Personne ne semble avoir remarqué que cette nouvelle institution juridique est remarquable en ce que, contrairement aux apparences, elle fait disparaître la dimension sexuelle du mariage. En effet, si les partisans de cette innovation la destinent avant tout aux homosexuels, rien, dans la loi, ne précise qu'il doit en être ainsi, ni que le but du mariage "pour tous" soit de rendre légitimes des relations sexuelles régulières entre deux personnes. Par conséquent, rien ne s'oppose à ce que deux personnes de même sexe se "marient", sans être homosexuelles, ni avoir la moindre intention de coucher ensemble.
Il pourrait parfaitement s'agir, par exemple, de deux amis désirant simplement profiter des avantages fiscaux du mariage, ou bien d'une fraude à l'immigration.
Comme, en plus, la revendication mensongère d'homosexualité semble devenir une filière de plus d'immigration illégale (au motif d'une prétendue persécution subie dans le pays d'origine), les possibilités deviennent, disons... intéressantes. Mais, à l'inverse, qu'est-ce qui empêcherait, par exemple, deux hommes, vivant chacun de leur côté avec une femme, sans vouloir se marier avec elle pour différentes raisons, de se marier entre eux pour bénéficier d'avantages fiscaux ? " Ce matin, les députés ont adopté un amendement PS retouché par l’UMP pour garantir le mariage aux personnes résidant à l'étranger dans des pays qui interdisent le mariage homosexuel."

vendredi 1 février 2013

Mes interventions au conseil ce soir

Mes deux interventions essentielles telles que je le les ai préparées :
 
DOB -  débat d'orientation budgétaire
J'aurais pu vous relire mon texte de l'an dernier  si l'évolution de la scène politique nationale entre temps ne m'amenait à souligner les permanences et lourdeurs de notre pays et la faiblesse de nos marges d'action.

1 situation économique  générale
La description que vous en donnez n'est pas loin de celle que nous aurions faite; elle ne  mérite que d'être précisée :
"Il y a un État, mais c'est un Etat totalement en faillite", a lancé, Michel Sapin sur l'antenne de Radio J." C'est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif."  A-t-il continué.
M. Sapin fait du Fillon, mais est-ce bien raisonnable ? Je ne parle pas de la carrière future de M. Sapin mais du fonds de la réflexion de ces 2 personnages : Cette remarque, parait-il ironique,  quel que  soit son contexte, est  fausse.  La faillite, c'est la cessation de paiement et tant que l'état français trouve préteur et contribuable, celle-ci n'est pas ! Quoique qu'en pense, selon opinionway, 74% des lecteurs du Figaro;  Cet alarmisme risque de produire l'effet contraire à celui recherché : faire comprendre que la situation de notre pays n'est pas catastrophique,  mais ne peut rester celle au fil de l'eau de tous les conservatismes ;  la réforme de nombreux comportements et institutions nous est nécessaire pour maintenir  la délicieuse manière de vivre que la plupart d'entre nous connaisse.
Il est navrant de constater que, chez beaucoup, tous les maux de l’économie planétaire sont attribués à un  libéralisme fantasmé qui n’existe que dans l’esprit de ceux qui ne le connaisse pas ; Il n’existerait que deux organisations de l’économie, la “socialiste,  et la “libérale”. Mais il y a une autre  doctrine qui domine l'économie mondiale, le mercantilisme. Il est caractérisé par le fait que l'État se trouve investi de la responsabilité de développer la richesse nationale, en adoptant des politiques pertinentes de nature défensive (protectionnisme) mais aussi offensive (exportation et industrialisation). Depuis Colbert, ce mercantilisme a l'appui permanent de notre haute administration qui n'aime rien tant qu'à jouer à l'entrepreneur.  Écoutant mardi soir, à l'occasion du compte rendu 2012 de la Carene, M. Bentaha lire la présentation de son activité, je constatais qu'elle avait des émules dans nos collectivités !
C'est dans ces milieux dirigeants mercantilistes,  issus des classes politico-administratives, qu'est né ce syndrome de l'austérité que nous critiquons tout comme vous!  Que cette politique soit erronée et contreproductive a été affirmée tant par des économistes  libéraux que socialos et ce depuis longtemps ;
Par contre ce que critiquent les libéraux, c'est  le contenu, le mode de gestion et le financement des dépenses collectives par l'état et  autres institutions ; Nous verrons que vous n'en êtes pas si loin dans votre point 4 d'ailleurs!

2 contexte budgétaire nationale et réforme des finances locales
Vous regrettez le Gel  en valeur puis la baisse à venir  des dotations de l'état combiné avec des reversements de notre cité dans le cadre de la péréquation ; J'avoue mon embarras ; il m'avait semblé que NS avait été battu par un certain Hollande, l'an dernier. Les abominables mesures sarkolesques d'étranglement des collectivités continuent pourtant !?  Pire, elles vont s'aggraver car il s'agit pour Bercy d'un des champs d'économie les plus faciles sur lequel d'ailleurs l'Europe, semble-t-il, insiste ; d'autant qu'il risque d'apparaître assez vite que la baisse des dépenses ne peut plus concerner l'équipement de l'armée de terre ! 

Les déclarations de M. Richard, dès mardi, comme sa présentation de tout à l'heure, sont d'une lucidité que je partagerais si elle voulait bien  s'étendre à 2 faits : la réforme visait à alléger la part de l'industrie dans le financement des collectivités et ce but a été atteint; la situation précédente de la ville de SN et de son intercommunalité était tellement bonne qu'elle ne pouvait que susciter des convoitises bien naturelles ;  tant le christianisme que le socialisme, idéologies dont je ne partage pas les principes, promeuvent l'idée qu'il faut prendre aux riches pour distribuer aux pauvres ; comme vous vous en apercevez, c'est fort désagréable lorsqu'on est perçus pour riche.

3 Situation économique et sociale de notre agglomération et ville

Nous constatons tous que notre tissu industriel, malgré des inquiétudes récurrentes, fait mieux que se maintenir ; La construction aéronautique progresse et progressera encore ; Mais contrairement à votre analyse nous ne sommes pas, si nous l'avons jamais été, une vraie ville centre;  bien sur nos fonctions tertiaires dont les commerciales ne sont pas négligeables ; bien qu'elles se soient déplacées en partie en dehors de notre commune, notre fonction résidentielle s'accroit : Une fois digéré les mutations du commerce de détail dont je parlais dans notre précédent conseil, dès lors aussi que les plaies des bouleversements récents e notre centre  seront pansées, un développement raisonnable de notre population permettra au tertiaire grand public d'apporter sa contribution à notre économie. Mais pour cela il faudra modifier une politique d'urbanisme qui restera, M. le maire, votre grand échec, et modifier un plan de circulation idéologique.

4 orientations stratégiques des budgets municipaux

(Un petit regret d'abord : que vous n'ayez pas informé notre conseil du fait que vous proposiez ou non la même analyse et les mêmes orientations à la Carene! Cela va sans dire mais cela va mieux en le disant.)
Il faut s'adapter durablement à des financements réduits disais-je l'an dernier.
Je vois que vous en convenez, voir que vous l'acceptez ! Une révision des politiques publiques territoriales que nous poursuivons est nécessaire. Osez prendre le taureau de la réduction des dépenses par les cornes!
Il est vrai que votre gouvernement ne vous rend pas la tâche facile quand il rajoute, au titre de la modification des rythmes scolaires une dépense du même ordre de grandeur  que la recette dont il nous prive ; Cela sans autre motif sérieux que la volonté  de détruire les réformes précédentes! Il est vrai qu'un seul trimestre pèsera sur le budget 2013, allégé d'ailleurs, de manière transitoire, par une subvention de l'état; vos successeurs devront eux faire face!

Que l'exécutif municipal réfléchisse et choisisse des orientations c'est son rôle ! J'attends qu'il présente à la commission des finances les alternatives entre lesquels il a hésité et ses motivations !

Délibération N° 12 Scot du pays de Retz  amendement

Conformément  à l'article 24 de  notre règlement intérieur, les  groupes "Changement radical" et "Centre démocrate" proposent  que la délibération n°12 soit adoptée sans les 2 réserves qui y figurent ; le texte de l'amendement est donc le suivant :
"La délibération n° 12 portant approbation du Scot dit du pays de Retz, conformément à l'article 122-8 du code de l'urbanisme, est approuvé après suppression  des 2 réserves  mentionnées à la fin de son dispositif."

Motivation exposée oralement :
En Premier lieu, nous considérons qu'il n'y a pas de hiérarchie des collectivités locales et que nous n'avons pas de leçons à donner à l'intercommunalité du pays de Retz! Le dispositif prévu par le code de l'urbanisme vise à alerter tant la collectivité concernée que l'état sur des dispositions portant gravement atteintes  aux intérêts communs, ce qui n'est pas le cas! Tout au contraire, nous aurions plutôt des leçons à prendre auprès  de dirigeants politiques qui savent créer les conditions d'un développement commercial et urbanistique correspondant aux souhaits de leur population. 

Vouloir aligner les densités d'habitat du pays de Retz sur celle de l'artificiel et inconvenant SCOT de la fabulée métropole Nantes-Saint-Nazaire n'est que la manifestation de la prétention socialiste à savoir mieux que les autres; Prétention qui ne peut cacher que sa propre politique du logement amène la fuite de sa population, ouvrière en particulier, vers ce qui reste des espaces de liberté. 

Aucun d'entre nous n'a la moindre compétence sur la question de l'équilibre de l'offre commercial qui cache bien souvent, voire seulement, les tentatives de préserver des positions de monopoles des bienfaits de la concurrence au profit des consommateurs.

On peut aussi y voir une tentative de SN de préserver cette position où elle se garde les bénéfices des activités sans supporter les charges de la population;  Politiquement il s'agit aussi, comme lors de la disparition du Sierna de soumettre à ses lubies ceux qui n'ont pas le même point de vue ! 


Jean-Louis Garnier