« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

dimanche 28 décembre 2014

Ma mémoire de mon père

Mon père adorait cette symphonie d'Haydn dite "la reine" de France, écrite en 1785 pour Marie-Antoinette. Dans ma jeunesse, il l'écoutait tous les samedi matins; cela m'a donné certainement le goût de la musique classique. Il est mort ce jeudi de Noël 2014 vers 11h30, à l'age de 94 ans.


mardi 23 décembre 2014

Une interview révélatrice


Elections canton St Nazaire ouest

Bonjour,

J'ai reçu ce jour une réponse de G. Meunier, copie ci-dessous :

Cher Monsieur,

J'accuse réception de votre mail concernant les candidats aux élections départementales. 
Le groupe démocratie 44 que je préside au conseil général a validé d'ores et déjà un certain nombre de binômes dont celui de Saint-Nazaire
Le groupe démocratie 44 a décidé de présenter des candidats sur tous les cantons dans une large union de la droite et du centre regroupant l'UMP, l'UDI et les divers droites. C'est dans cet esprit que ces binômes ont été validés en comité départemental de l'UMP le 3 novembre dernier. 

Tels sont les éléments que je voulais porter à votre connaissance.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année

Gatien MEUNIER, Secrétaire départemental

Cette réponse, pour moi, démontre bien ce que je voulais dénoncer, un groupe d'idylles cooptent entre eux des personnages qui leur en seront redevables.
Quid des militants, ces manants considérés, pour ne pas dire plus, comme politiquement ignares.

J'attend avec impatience le résultat de ces élections; mais en toute honnêteté n'ayant eu en retour à mon courriel seulement 4 commentaires, je dois en déduire qu'ils sont peut-être dans le vrai.

Joyeuses fêtes.

JC. BLANC

jeudi 18 décembre 2014

Candidats cantonales St-Nazaire Ouest

Courriel adressé ce jour à G. Meunier et à la Fédération 44 par J.C. Blanc et qu’il m'a demandé de faire parvenir à mes contacts UMP 8°

"Bonjour,

C'est avec stupéfaction que j'apprends, en consultant le site http://www.saint-nazaire.maville.com, que les candidats pour les élections départementales ont été désignés; et qu'une autre candidature donc obligatoirement à classer comme dissidente, risque de venir troubler "l'encarté" que je suis.

Cette information entraîne de ma part les commentaires et interrogations suivante :
- Par qui et comment ont été choisis les deux candidats ?
- Les militants du canton "Saint-Nazaire ouest" ont-ils été consultés et si oui comment se fait-il que je ne l'ai pas été ?
Lors de la réunion UMP44 de juin dernier, il me semble bien, avoir compris que les responsables départementaux avaient fortement critiqué l'ingérence des instances nationales pour le choix de la candidature à la mairie de Nantes, et donc vous me semblez être adepte du "faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais"
- La candidate choisie, pour de nombreux Nazairiens, n'est pas UMP, puisque pour les municipales elle figurait sur la liste Désir de Ville sous l'étiquette UDI, ce qui est également l'étiquette qu'elle affichait à toutes les réunions de préparation.
Ce n'est pas un on dit, mais bien un fait constaté par moi-même car ayant participé à toutes ces réunions.
Je suis certain que nombreux sont ceux de nos militants qui comme moi seront plus que dubitatifs au moment de voter; et qu'en plus la présence de M Le Merrer passé du Modem à l'UDI tout en faisant, par sa gestion amateuriste de l'opposition municipale et communautaire, un grand nombre de déçus qui au pire s'abstiendront.
Encore des décisions prises sans consulter les militants de base considérés juste bons à payer une cotisation, distribuer des tracts et/ou faire la claque lors des réunions d'auto promotion des caciques bien installés dans des circonscriptions acquises d'avance.

Nota
Je transmets à nos instance nationales, puisque le Président nouvellement et démocratiquement élu nous a promis de rénover la gouvernance de notre parti; ainsi qu'à ceux de la 8éme dont j'ai l'adresse @ afin, s'ils sont en phase avec moi et désirent en parler sérieusement, puissent me contacter.

En tout état de cause je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d"année.

JC. BLANC.
 
Membre de l'UMP et membre du conseil de développement de la Carene au titre des associations environnementales.

mercredi 17 décembre 2014

Ordre du jour du conseil SN du 19/12/14

Sandra Vandeuren m'avait bien envoyé l'ordre du jour samedi mais je ne m'en étais pas rendu compte.  il s'agit d'ailleurs d'un renvoi du document de William Duval! Merci William   vous pouvez le consulter en cliquant sur ce lien

le lien a été modifié pour supprimer les délibérations soumis à huis clos

Attention il n' a pas encore été approuvé par le conseil

Communiqué de Sandra Vandeuren

Communiqué suite à l’article d'OUEST-FRANCE du 17 décembre 2014
Faisant suite à l’article susvisé concernant les candidatures aux cantonales, je voudrais apporter une rectification aux propos tenus par Monsieur Gatien MEUNIER.
En effet, ce dernier annonce que je me suis autoproclamée candidate pour les élections cantonales sur le canton ouest de SAINT-NAZAIRE, or il n’en est rien.
J’ai été proposée par le comité de la 8ème circonscription  lors de sa dernière réunion qui s’est tenue le 07 octobre 2014, et ceci en présence de Monsieur Gatien MEUNIER qui ne peut donc ignorer ma candidature pour l’UMP.
Ma nationalité belge me permet d’être élue aux municipales, mais  pas aux cantonales. C’est pour cela que j’ai déposé une demande de double nationalité depuis plusieurs mois. Je reste dans l’attente de la décision administrative concernant ma demande.

Sandra VANDEUREN

lundi 15 décembre 2014

Immigration : les mots d’un jour n’effacent en rien la faiblesse des actes...

Paris, le 15 décembre 2014
COMMUNIQUE DE PRESSE
Immigration : les mots d’un jour n’effacent en rien la faiblesse des actes depuis trente mois

Après plus de deux ans et demi d’un silence coupable sur la politique migratoire qui constitue pourtant un défi majeur de notre société, François Hollande a prononcé un discours convenu qui ne changera strictement rien à la faiblesse de la politique du Gouvernement.
Ce discours avait vocation à inaugurer la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, alors que celle-ci avait été officiellement reconnue par mes soins dès 2008. Alors en charge des questions migratoires au sein du Gouvernement, placé sous l’autorité de Nicolas Sarkozy, j’y avais reçu les ambassadeurs de pays sources puis les ministres européens en charge des questions migratoires durant la présidence française de l‘Union européenne.

Les mots d’un jour n’effacent en rien la faiblesse des actes posés depuis trente mois. Avec seulement 27 000 reconduites d’étrangers clandestins en 2013, soit 9 000 de moins qu’en 2012, le Gouvernement avait enregistré une diminution préoccupante de 25% du nombre d’éloignements d’étrangers venus clandestinement sur notre territoire. Parallèlement, du fait de la circulaire de Manuel Valls du 28 novembre 2012, les régularisations de clandestins ont augmenté de 51% en une seule année. Et au total, ce sont près de 300 000 nouveaux migrants qui s’installent annuellement sur notre territoire alors que chacun sait que nous n’en avons ni les besoins ni les capacités.

Face à une politique migratoire aussi faible dans ces actes, le Gouvernement doit adopter sans délai les principes clairs et fermes qui avaient été mis en œuvre durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. La France doit, en effet, avoir le droit de choisir librement qui elle veut et peut accueillir sur son territoire et un étranger qui vient clandestinement sur notre sol doit être au plus vite reconduit, sauf situation politique, religieuse ou médicale particulière.
Aujourd’hui, François Hollande a produit un discours insignifiant qui ne parviendra en rien à masquer une politique inefficace.

Brice HORTEFEUX
Conseiller politique,
Député européen,
Ancien Ministre de l’Intérieur et de l’Immigration

vendredi 12 décembre 2014

La fonte de l’escroquerie climatique

"Chercheurs de rente, opportunistes, universitaires de troisième zone, escrocs du marché du carbone et vendeurs de prophéties catastrophiques peuvent voir la bulle alarmiste se dégonfler, et ils essayent plus que jamais d’entretenir la peur. Le problème c'est que Mère Nature n’est pas coopérative."
Un article de W. Stark ici

"
Cela ne signifie pas que le “débat” sur le changement climatique va s’arrêter, que les journaux de news vont arrêter de présenter la météo comme une menace terrible, ou que les vrais croyants ne seront plus obsédés. Cependant, l’arbitre ultime, le climat lui-même a rendu clairement sa décision en cessant de se réchauffer depuis plus de 18 ans. En dépit du développement de la consommation de carburants fossiles, de la certitude à 95% de 97% de scientifiques et des projections puissantes des modèles climatiques les plus avancés du monde, le climat a refusé d’accorder la moindre attention.
Contrairement à l’assurance et aux prédictions des présumés experts, les tempêtes ne sont ni plus intenses ni plus fréquentes, alors que les sécheresses, inondations et niveaux des mers ont décliné pour infirmer les espoirs mal dissimulés de désastres des alarmistes. C’est tout simplement que les présumés experts et leurs modèles surpuissants faisaient erreur. Le climat a cessé de s’échauffer et, avec peu ou pas d’effet de serre, la théorie entière du Réchauffement  Global Anthropique Catastrophique (RGAC), alias Changement Climatique (CC), alias Réchauffement Global (RG), alias Météo Extrême se trouve sans aucune base."

La crise de l'euro

"La position des dirigeants européens qui consiste à dire qu’il n’y a qu’une seule politique possible, qu’il faut à tout prix sauver l’euro, qu’il n’y a pas de place pour un débat sur la monnaie unique, devient de moins en moins acceptable. Il faut arrêter de faire de l’euro une religion, un sanctuaire dont on n’aurait pas le droit d’approcher. La monnaie unique est un système monétaire comme un autre. On doit pouvoir en discuter comme de n’importe quel problème économique."........
lire l'article entier

Par Jean-Michel Naulot, membre du Conseil scientifique de la Fondation Res Publica, auteur de « Crise financière – Pourquoi les gouvernements ne font rien », Le Seuil, 2013

"On nous cite souvent les exemples de la Suède, de la Finlande, du Canada qui ont connu une grave crise de dette publique au début des années quatre‑vingt-dix et qui ont eu le courage de faire des réformes de structure, mais on oublie de rappeler que ces pays ont tous accompagné ces réformes d’une dévaluation, entre 23 % et 40 %. L’honnêteté intellectuelle devrait interdire à des experts qui connaissent parfaitement l’histoire économique de pratiquer à ce point le mensonge par omission."

mercredi 10 décembre 2014

Il n' y a pas de solutions politiques

"Il faudrait, en réalité, que certains finissent par comprendre que les actions armées conduites depuis plus de vingt ans, en Algérie ou aux Philippines, en Afghanistan ou au Mali ne l’ont pas été contre le terrorisme mais contre des groupes jihadistes pratiquant, entre autres choses, le terrorisme.
On ne vainc pas le terrorisme avec des B-1B ? Oui, bien sûr, mais on ne vainc pas non plus une guérilla avec des mandats d’arrêt et des commissions rogatoires.
Quant au dialogue politique, il est, manifestement, délicat à établir avec des groupes dont l’idéologie vise à notre destruction. Il s'agirait de méditer ça, les gars, au lieu de répéter les mêmes rengaines, de bâcler des lois et d'utiliser des formules creuses, quand elles ne sont pas fausses."
A lire ici ainsi que bien d'autres analyses du Blog dit
Terrorismes, guérillas, stratégie et autres activités humaines

L’État Islamiste

"Les fondations de cet abominable embrouillamini d’horreurs politiques et religieuses qui balaient le Moyen-Orient ont été creusées – profondément creusées – par les États-Unis durant les 35 ans (de 1979 à 2014) passés à renverser les gouvernements séculiers d’Afghanistan, d’Irak, de Libye et de Syrie...
On ne peut pas détruire des sociétés modernes, relativement développées et éduquées, en déchirer le tissu social, politique, économique et juridique, torturer des milliers de personnes, en tuer des millions, et s’attendre à la survie de la civilisation et de la décence humaine..."

la suite ici 

Il s'agit d'une publication sur Internet, d'une extrême gauche très marquée, qui publie souvent des articles introuvables ailleurs, mais les commentaires des lecteurs sont d'un gauchisme ahurissant qui méritent la lecture épisodique pour comprendre la fracture d'opinion qui parcourt notre pays

lundi 8 décembre 2014

Réunion ce soir autour de Bruno Retailleau à Nantes

Prévue à 18h 45, la "réunion pour relancer l'UMP dans le 44" commença à 19h10 par les prises de parole sans beaucoup d’intérêt de Pinte, Meunier, Priou et Trillard. Seul Laurence Garnier qui intervint avant les 2 parlementaires manifesta un souffle de bon aloi.
Puis vint B. Retailleau qui me surprit agréablement par la proposition de mesures à prendre après 2017, bien sur, mais surtout par sa lucidité sur la situation présente et à venir de notre pays.
Fin à 20 h, les sénateurs devant être a Paris demain matin pour recevoir Sarkozy préféraient monter dés ce soir! Aucun échange donc avec la salle, pas la moindre prise de température mais les conversations entre militants révélaient un climat moins favorable que les applaudissements; la désignation de nos candidats "sur un coin de table au Conseil général" par Meunier et Trillard passe mal auprès de militants qui auraient aimé être consulté;

Jean-claude Blanc et moi-même étions sauf erreur les seuls nazairiens et avec Roger Etogo de Montoir probablement les seuls représentants de la 8° circonscription.

dimanche 7 décembre 2014

Vers la troisiéme guerre mondiale

Extraits, l'article entier ici

Voici quels sont les foyers de tension qui risquent d’interagir et de provoquer  un embrasement général :
1) L’immigration massive en Europe (surtout de l’Ouest) sous la bannière de l’islam va progressivement dériver vers une guerre civile ethnique. L’incapacité de l’Europe à endiguer  l’immigration invasive en provenance du Maghreb et de l’Afrique continentale en explosion démographique débouchera inévitablement sur un conflit majeur.  
La présence en Europe de très fortes masses de manœuvres jeunes, d’origine arabo-musulmane, de plus en plus islamisées, avec une minorité formée militairement et voulant en découdre dans un djihad d’émeutes insurrectionnelles et de terrorisme, sera le facteur déclencheur d’une spirale incontrôlable.
2) La confrontation globale entre islam et Occident (y compris Russie) en dépit de la guerre de religion entre sunnites et chiites va peu à peu dominer le paysage et prendre une forme militaire, avec conflits interétatiques. Impossible actuellement de prévoir leur forme. À l’échelle du monde, l’islam – qui est une idéologie-religion, ou idéoreligion fortement ethnicisée – ne cesse de se renforcer et de s’extrémiser dans le monde entier. L’islam est un facteur majeur de l’explosion mondiale inévitable.
3) Le problème d’Israël, insoluble, va inévitablement déboucher sur une nouvelle guerre entre l’État hébreu et ses voisins, avec, en toile de fond la révolte contre les colons juifs intégristes de Cisjordanie et la montée en puissance des organisations terroristes islamistes...

vendredi 5 décembre 2014

Le vrai scandale d'Ebola

"Les médias nous disent que si l'Afrique ne parvient pas à combattre Ebola c'est parce qu'elle manque de médecins. Faux ! L'Afrique a des médecins, mais ils ont émigré en Europe ou aux Amériques. Ceux qui furent formés en Afrique sont partis vers des cieux meilleurs et ceux qui le furent en Europe y sont restés... La vérité est que l’Afrique exporte ses personnels médicaux alors qu’en moyenne, elle compte moins de 15 médecins pour 100 000 habitants contre 380 en France..."
"...
Cette question des médecins africains dans l'UE est révélatrice de ce « grand remplacement » qui se fait à tous les niveaux de la société et que certains considèrent comme un « fantasme ». En 2008, le président sénégalais Abdoulaye Wade la qualifia de « pillage des élites des pays en voie de développement », ajoutant « (...) ce n'est pas honnête de vouloir prendre nos meilleurs fils ».
Disons le clairement, cette nouvelle forme de la traite des Noirs, porte sur les plus précieux des Africains, ses diplômés, et elle se fait avec l’habituelle complicité des « gentils » de l’anti-ségrégation et des requins du capitalisme associés pour la circonstance. Au nom du paradigme de la culpabilité qui les hante, les premiers s’interdisent de voir qu’en les accueillant, ils saignent l’Afrique. Les seconds les encouragent à venir au nom des lois du marché, du travail global et de la mobilité de la main d’œuvre...."

Sortie de l'Euro ou la France cessera d'exister

Un billet de F. Boizard sur la lime ici

Extraits :
"les arguments pour la sortie de l'Euro sont simples et, me semble-t-il, imparables :

1) l'argument pragmatique : l'Euro, on a essayé et ça ne marche pas. Il suffit de comparer la croissance des pays européens dans la zone Euro et hors zone Euro"
2) l'argument économique : on sait en théorie, et la vie de la zone Euro confirme tous les jours expérimentalement cette théorie, qu'une zone monétaire sans transferts (il n'y a pas de transferts parce que l'européisme est une utopie : il n'y a ni peuple ni nation européens) conduit à une sur-spécialisation.........."

"Si, comme les abrutis du front National, vous voyez dans la sortie de l'Euro la solution-miracle qui dispense de tous les autres efforts de réforme, c'est effectivement un leurre."

mercredi 3 décembre 2014

Ave Maria -






Réponse sur une crèche en Vendée au tribunal administratif de Nantes mais aussi au plaignant, la "libre pensée", d'un simple citoyen, athée, mais qui se souvient d’où lui, les siens et son pays, viennent!
L'auteur des paroles de  la « Marseillaise religieuse », "Minuit Chrétiens" Placide Cappeau était un anticlérical ! Depuis les membres de la libre pensée ont quelque peu régréssé

Reconnaissance d'une palestine musulmanne par l'assemblée nationale

Collard a dit l'essentiel :
«Vous embrassez le Hamas, vous embrassez le terrorisme, vous embrassez la haine, vous embrassez la mort. (…) Israël n’est pas un État raciste, il n’y a pas d’apartheid en Israël ! Mettez-vous cela dans la tête!».

mardi 2 décembre 2014

Guerre civile froide ou souveraineté ?

Un article de Jacques Sapir

extraits :"La véritable question est de savoir comment la souveraineté nationale est compatible avec la construction européenne. Or, il faut dire aujourd’hui que l’on ne peut défendre un projet européiste, certes amendé, certes modifié, mais qui reste un projet européiste néanmoins et prétendre en bonne fois vouloir restaurer la souveraineté nationale. Boire ou conduire, il faut choisir dit le slogan ; entre l’ivresse malsaine des outres du fédéralisme et la dure tache de conduire le peuple vers une réappropriation de sa souveraineté il ne peut y avoir de compromis"

lundi 1 décembre 2014

UMP SN aprés l'élection de Sarkozy

Certaines personnes, mal intentionnées, tel Lemerrer ce soir à l’inauguration de l'exposition sur le paquebot chinois, font courir le bruit que j'aurais été exclu de l'UMP. Je suis désolé de leur faire cette peine mais c'est jusqu'à ce jour inexact. J'ai d'ailleurs tranquillement voté comme le montre mon reçu ci-dessous, ce qui n'aurait pas été possible, voir le cas Herlin, si j'avais été exclu :

Bonjour JEAN LOUIS GARNIER

Votre vote à l'élection du président de l'UMP 2014 a été enregistré avec succès et nous vous remercions de votre participation.
Vote enregistré le :28/11/2014 23:02:33(heure de paris)
Numéro d'enregistrement : fb9b7328d6531dfb00e7fa2fe038a42f

David Pelon, qui lui a été exclu le 18 décembre, a fait appel de la décision le concernant!

Nicolas Sarkozy a annoncé pendant sa campagne que les candidats seraient désignés par les militants concernés par l'élection. Nous attendons donc que, conformément à cette promesse, et comme nous l'avions demandé , sans succès, au dernier comité départemental, une primaire soit organisée pour le canton Ouest de Saint-Nazaire. Le vote pourrait porter sur chaque place et non sur l'ensemble d'un ticket car il est probable que la présence de Le Merrer comme suppléant tel que veut l'imposer la fédération n'aurait pas l'agrément des militants.

dimanche 30 novembre 2014

Quand l'OTAN parle..

Le général américain Philip BREEDLOVE, Commandant en Chef des forces de l’OTAN, parlant à Kiev mercredi 26 novembre a fait une déclaration importante, qui bien entendu a été passée sous silence dans une grande part de la presse française. Parlant de la présence possible de troupes russes dans la partie de l’Ukraine qui est sous le contrôle des forces insurgés il a précisément dit : "The numbers that we have been using for some weeks haven't really changed much – between eight to ten battalion task groups on the border, but that's not the important part," [Les nombres dont nous disposons depuis plusieurs semaines n’ont pas réellement beaucoup changé – entre 8 et 10 bataillons « task groups » sur la frontière, mais ce n’est pas la partie importante]. Les mots ont un sens. Cela signifie donc que (a) il n’y a pas eu « d’invasion » de l’Ukraine comme l’ont abondamment proclamé les journaux français et (b) si ces troupes sont « sur la frontière » elle ne sont pas à l’intérieur de l’Ukraine. Que l’on sache, la Russie est un pays souverain, et elle a parfaitement le droit de faire stationner des troupes à ses frontières. Cette déclaration détruit donc les différentes allégations sur la présence de troupes de combat russes se battant avec les insurgés. Toujours dans cette déclaration, BREDDLOVE ajoute : [Russians inside Ukraine are] "involved primarily in training, advising, assisting and helping". Autrement dit, il n’y a pas de troupes de combats (soit des unités régulières) mais l’OTAN prétend avoir la preuve que « des russes sont impliqués en premier dans l’entraînement, l’assistance et l’aide ». La suite ici

vendredi 28 novembre 2014

Pour sauver l’euro, il va falloir sacrifier nos salaires et nos retraites

"...le coût du maintien de l’euro n’est jamais, mais alors jamais abordé vraisemblablement parce que le conserver coûte plus cher à terme que de le quitter, seulement ce n’est pas ce qui a été décidé pour vous.
« Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi a appelé la zone euro à pouvoir répondre aux crises « par l’ajustement des salaires », afin de renforcer la viabilité de la monnaie unique. »
ils doivent être assez flexibles pour répondre rapidement aux chocs de court terme, y compris par l’ajustement des salaires ou la réallocation des ressources entre les secteurs
l'article entier ici

jeudi 27 novembre 2014

Un Nouvel ennemi à abattre pour les USA

"Le refus du Premier ministre Viktor Orbán et de son parti dirigeant, Fidesz, de se joindre à la nouvelle Guerre froide menée contre la Russie par les États-Unis et l’Europe — d’abord en acceptant la traversée de son territoire par le gazoduc paneuropéen South Stream, mais aussi à travers sa politique cinglante contre les banques et compagnies énergétiques étrangères — a déclenché toutes les alarmes dans les capitales occidentales. Pour F. William Engdahl, la question qu’il faut désormais poser est la suivante : la Hongrie sera-t-elle la prochaine cible d’une tentative de changement de régime financée par les USA et l’Union européenne ?"
L'article complet ici

lundi 24 novembre 2014

Juppé Hué, c'est mérité !

Pas du tout d'accord avec la tonalité de nombreux articles dans la presse française écrite et autres, tous semblables d'ailleurs!
C'est Juppé qui en sortant de son rôle d’accueil par le dirigeant local, en prononçant un discours politique offensant pour une salle qui n'était pas venue pour lui, s'est attiré en retour le mécontentement vigoureux de cette salle!
mais n'est-ce pas ce que cherchait Juppé en venant : se victimiser et faire passer Sarkozy pour quelqu'un de peu solide puisqu"il ne tient pas la salle, ou ses troupes" Car Pour " droit dans ses bottes" un homme politique tient ses partisans; Faudra que nos énarques, et tous nos dirigeants oublient ça.
Les français en ont marre de ces dirigeants qui ne les écoutent pas et tentent de leur faire prendre des vessies pour des lanternes, voire qui négligent leur volonté clairement exprimé; ce qui concerne tout autant d'ailleurs N.S. pour le référendum de 2005. C'est d'ailleurs ce qu'on voulu exprimé les adhérents de sens commun la semaine dernière, Sarkozy disait son intention de réécrire la Loi Taubira, en réclamant son abrogation, on disait clairement dans quel sens , celui d'ailleurs que venait d'indiquer Sarkozy, on entendait la voir réécrite.

Allocution de Renaud Camus


Voter le 29 pour la présidence de l'UMP

Chers adhérents et électeurs à la présidence de l'UMP,

Pour voter
le 29 novembre, vous avez besoin de trois éléments :
- numéro d'adhérent UMP
- identifiant de vote
- code secret

Les 2 derniers sont dans l'enveloppe que vous avez du recevoir ces 10 derniers jours

S'il vous manque une ou plusieurs de ces infos, il vous faut appeler l'UMP le plus rapidement possible au
01 40 76 60 09

Pouvez-vous également me tenir au courant de vos difficultés mais avant vendredi car après il sera trop tard !

La plus forte participation possible des adhérents  est cruciale pour rendre indiscutable le résultat, il serait dommage d'être bloqué pour des raisons formelles.


Jean-Louis Garnier
06 10 09 07 58

dimanche 23 novembre 2014

Il n'y a aucune lacheté à fuire

100° anniversaire de la naissance d’Henri Laborit, mort en 1995, auteur entre autres de l'éloge de la fuite ; nombreux sites à cet occasion dont http://www.elogedelasuite.net



L’annexion de la Crimée…par l’Ukraine en 1991

"En septembre 1990, le Soviet suprême de Crimée notifie au soviet suprême d’URSS et de Russie son intention d’abroger la décision de 1945-46 qui avait rétrogradé son statut de république autonome (identique à celui de l’Ukraine donc) en simple région (oblast). La Crimée conteste également la légalité de son transfert à l’Ukraine en 1954. Après quoi le parlement de Crimée proclame son droit de restaurer son statut de République socialiste soviétique autonome (RSSA) de Crimée et il amende sa constitution en ce sens...
Avec l’assentiment du pouvoir de Kiev, et finalement en conformité avec les règles (Kiev approuvera la procédure), un référendum de ratification de ce « rétablissement » du statut de la péninsule comme RSSA au sein de l’URSS, est ensuite convoqué pour le 20 janvier 1991...
Contre toute attente des autorités ukrainiennes, le referendum remporte un oui massif et incontestable dans sa régularité : 94.3% des votants, qui totalisent un taux de participation de 81,37%, se prononcent en faveur du rétablissement de la RSSA de Crimée au sein de l’URSS..."
En réaction, "Kiev fait passer en extrême urgence une loi le 12 février suivant, par le soviet suprême d’Ukraine, qui reconnaît la nouvelle RSSA de Crimée, mais à l’intérieur de l’Ukraine. Ce faisant, elle annexe purement et simplement la Crimée, qui venait de se détacher d’elle le plus légalement du monde et en parfaite conformité avec son droit d’autodétermination suspendu depuis 1954. La déliquescence de l’URSS et l’activisme étranger feront le reste, en bafouant les droits légitimes de la population de Crimée, en parfaite connaissance de cause. Les mêmes intérêts qui sont à la manœuvre en ce moment..."
Une réflexion très différente de la propagande servi en permanence par notre presse
voir ici
 Il en résulte que le débat est largement ouvert pour considérer le référendum du 16 mars 2014 non pas comme une étape vers l’annexion de la Crimée par la Russie, mais comme un fait de désannexion légitime de la Crimée, réitérant le vote du 20 janvier 1991 et réintégrant pacifiquement le peuple de Crimée dans ses droits acquis à cette date.

Recul de l'état de droit

"On dresse des listes noires d’individus qui, sans procès préalable, verront leurs avoirs gelés, leur droit à opérer des transactions refusé, ou encore leurs déplacements interdits. Ils ne bénéficieront d’aucune des protections habituelles des procédures pénales de droit commun.
Et comme si cela ne suffisait pas, la norme qui les incrimine sera fatalement promulguée après les faits reprochés, c’est-à-dire qu’on fera une application rétroactive d’une incrimination d’ordre pénal, ce qui est une régression phénoménale de l’État de droit.

En plus d’une présomption d’innocence renversée et d’une infamie publique assurée, les « blacklistés », se retrouveront le plus souvent punis du simple fait d’avoir une relation avec une personne exposée, une fonction publique ou privée influente, ou seulement soupçonnés, à tort ou à raison, de les avoir. C’est-à-dire qu’ils seront chargés d’une responsabilité pénale du fait d’autrui, cette fameuse « responsabilité collective », que l’on pensait « bannie de la théorie pénale continentale depuis le siècle des Lumières », selon la formule de la professeure Ursula Cassani."

Qui utilise de pareils pratiques à notre époque éclairée ? réponse ici 

mercredi 19 novembre 2014

verbatim des propos de Nicolas Sarkozy à sens commun

Il restera la question de l’amour homosexuel et de sa traduction dans la société. Il faut que vous me donniez deux minutes, parce que c’est très important. Je suis exaspéré par l’irruption de la sexualité dans le débat public. La sexualité, c’est privé mais je vais faire une exception pour bien me faire comprendre. Je voudrais parler de la sexualité pour le couple, de l’amour, de la différence entre l’amour et le désir, de la reconnaissance de l’amour par la société. C’est tout ce qu’il a de plus magnifique dans toute la littérature française du 19 ème siècle. On ne choisit pas sa sexualité. On choisit de l’assumer. On peut choisir de la contrôler, de la maîtriser. Mais de la même façon qu’on ne choisit pas, à ma connaissance sa couleur de peau, d’être chauve, d’être petit ou d’être grand, je ne pense pas qu’on choisisse sa sexualité.
Donc reprocher à quelqu’un d’être homosexuel ou hétérosexuel n’a pas de sens (applaudissements nourris). Le besoin d’amour – c’est un vrai sujet qui n’a pas à être absent du débat politique – n’est pas fonction de votre sexualité. Il est fonction de votre identité d’être humain. Le besoin d’amour pour s’inscrire dans la durée, pour partager, pour se dire que face à tout ce qu’on ne comprend pas, on a quelqu’un sur qui on peut compter, avec qui on partage, avec qui on a un projet, avec qui on échange. Cela n’a rien à voir avec la sexualité, mais ça existe ! Et bien ce besoin d’amour, je vais vous dire, que vous soyez hétérosexuel ou homosexuel, vous êtes un être humain et il n’y a pas de raison qu’un homosexuel en ait moins besoin qu’un hétérosexuel ! (Nouveaux applaudissements)
Vous allez vous dire que je suis devenu fou, mais ce sont des choses qui me passionnent et vous verrez, comme ça, que j’y ai réfléchi. Quel est la différence entre le désir et l’amour. Le désir n’a besoin d’être reconnu que dans le regard de la personne désirée. L’amour, la Terre entière doit être au courant ! [...] Et bien, lorsqu’un couple, qu’il soit hétéro ou homo, s’aime et veut inscrire cette magnifique relation d’amour dans la durée, il a besoin de la reconnaissance sociale. Ça n’existe pas un amour caché ! Un désir caché peut exister. Et donc la revendication d’un couple homosexuel qui veut voir cet amour reconnu, je veux avoir l’honnêteté de vous dire que cela ne me choque pas. [...] La question de la reconnaissance de l’amour homosexuel n’est pas satisfaite par le PACS, au greffe du tribunal – il faut dire les choses telles qu’elles sont !
Mais alors d’où vient le problème ? C’est parce que la gauche pense que la différence est une injustice. Pour eux, être homosexuel, c’est une injustice ! Donc, on les fait passer dans une institution profondément hétérosexuelle qui est l’institution du mariage. C’est justement parce qu’il ne croit pas à la différence, qu’il ne respecte pas la différence. Moi, je crois à la différence ! (applaudissements nourris masquant un peu les propos de l’orateur). C’est pour ça que je veux un mariage différent pour les homosexuels qui tiennent compte justement de cette différence parce que c’est pas la même chose ! Le jour, où dans nos partis politiques, on pourra avoir des débats de fond de cette nature, sans insulter, sans anathèmes, sans que personne ne sorte blessé, on élèvera le niveau du débat politique. Vous ne voyez pas qu’il baisse chaque jour !
Ce que je veux, c’est raccommoder ma famille, dans une position lisible qui vous fasse honneur et qui ne vous trahisse pas. Mais si j’arrive, moi aussi, en mettant sur la table tout ! En disant, je ne discute avec personne, C’est comme ça ! déjà qu’on m’accusait de faire un parti pour moi … remarquez que je ne vais pas faire un parti contre moi !
On aura un débat : comment on donne cette reconnaissance à cet amour durable entre deux personnes du même sexe ? C’est, de mon point de vue, le seul point qui reste en débat ! Si avec ça, on a 95 % de notre proposition sur la politique familiale, alors je crois qu’on aura bien fait avancer les choses. En tout cas, c’est l’esprit qui est le mien ».

C'est bizarre cela a été oublié dans tous les comptes rendus du meeting de sens commun
D'autres précisions ici 

Conseil municipal de vendredi 21 11 14

Le conseil se tiendra à nouveau en mairie de St-Nazaire

Pour lire les délibérations, cliquez sur ce lien

lundi 17 novembre 2014

Comment voter pour Nicolas Sarkozy les 28 et 29 novembre ?



Chers Amis,

A moins de deux semaines de l'élection à la Présidence de l'UMP des 28 et 29 novembre prochains, Nicolas Sarkozy compte, plus que jamais, sur vous.
L'image ci-dessous vous apporte quelques précisions qui vous permettront de voter sereinement :
Comptant sur votre engagement et votre mobilisation pour la victoire de Nicolas Sarkozy le 29 novembre,
Nous vous prions de croire en notre amitié militante,

L'Equipe de Campagne de Nicolas Sarkozy







dimanche 16 novembre 2014

Aux sources de la « bonne conscience »

de Maxime Tandonnet :

La bonne conscience hypocrite est l’un des fléaux de la société française. Elle caractérise celui qui se dit humaniste militant et tabasse sa femme, le chantre anti raciste de la grande ouverture des frontières, de l’accueil inconditionnel de l’immigration et qui crèche dans le 4ème, 7ème 8ème ou 16ème arrondissement, n’imaginant pas un seconde vivre dans les banlieues, le chasseur vertueux de corruption qui place son argent en suisse ou fraude avec le fisc, la sainte nitouche généreuse en guerre contre les inégalités qui plaide pour davantage de dépenses sociales, mais avec les impôts des autres, celui qui proclame détester les riches et méprise en réalité les pauvres. D’où vient ce trait particulièrement détestable de la mentalité française? Je pense en avoir trouvé les sources au fil de ma lecture des Confession de Rousseau, l’un des inspirateurs de la Révolution, de Robespierre, et de toute une tradition politique nationale qui imprègne aujourd’hui l’idéologie dominante, celle du bien et de la bonté humaine.
Je savais, comme tout le monde, que le prophète de la « Volonté générale » et du « Contrat social », avait abandonné ses enfants, mais pas qu’il en était si content de lui. « Mon troisième enfant fut donc mis aux enfants-trouvés, ainsi que les premiers, et il en fut de même des deux suivants; car j’en ai eu cinq en tout. Cet arrangement me parut si bon, si sensé, si légitime, que si je n’en m’en vantai pas ouvertement, ce fut uniquement par égard pour la mère. » J’épargne au lecteur les interminables développements où il explique pourquoi cette solution était la meilleure dans l’intérêt de sa progéniture, se pose en modèle de bonté et vante pour lui-même « cet amour ardent du grand, du vrai, du beau, du juste, cette horreur du mal en tout genre, cette impossibilité de haïr, de nuire, et même de le vouloir… » A l’époque, et Jean-Jacques le savait évidemment, la part des nouveaux-nés abandonnés qui survivaient après un an « aux enfants-trouvés » était de moins d’un tiers… La bonne conscience hypocrite? Nous savons d’où elle vient.

vendredi 14 novembre 2014

Excellent billet dans OF du 12/11/14

Petit billet suite à la victoire de Loïck Peyron dans la Route du Rhum....

Chers Directeurs des ressources humaines, vous qui ce midi, à table, vous réjouirez des exploits de Loïck Peyron.
Vous qui ne tarirez pas d'éloges sur sa résistance physique, sur son sens de l'engagement, sur l'intelligence de ses choix tactiques, sur son adaptation à un bateau qu'il ne connaissait pas voilà à peine deux mois...
Vous qui dans votre entreprise êtes en charge du recrutement, n'oubliez pas, quand vous mettrez à la poubelle l'excellent CV d'un candidat, au seul prétexte qu'il a dépassé 45 ans, de vous demander quel est l'âge du capitaine qui vous a tant fait rêver l'autre jour à table.

54 ans !


mercredi 12 novembre 2014

Trignac, ouverture les dimanches 14 et 21 décembre



La règlementation confie au maire la possibilité et la responsabilité de se prononcer sur 5 ouvertures annuelles exceptionnelles du dimanche pour les commerces.

Après avoir consulté toutes les organisations syndicales, j’ai décidé d’autoriser l’ouverture exceptionnelle des commerces les dimanches 14 et 21 décembre de 8h30 à 13h30.

Cette décision à été prise en prenant en compte différents éléments :
-          Le contexte économique locale, soutenir l’attractivité et la vitalité de la zone commerciale située sur le territoire de Trignac, en cette période majeur des fêtes de fin d’année.
-          De permettre à des salariés de pouvoir augmenter leur pouvoir d’achat en cette période difficile.

Je rappellerais que le droit du travail et les conventions collectives prescrit des règles toutes particulières pour accompagner ce type d’ouverture exceptionnelle.

Je tiens à rappeler que je reste pleinement opposé à toute généralisation des ouvertures dominicales et de la banalisation de cette journée, qui semble pourtant être remise en cause par ce gouvernement PS en voulant augmenter à 12 les ouvertures annuelles.

Je sais que cette décision ne plait pas à tous mais j’ai le devoir de permettre à chaque commerces de pouvoir profiter de cette période festive face au matraquage fiscal de la gauche et de permettre au personnel d’augmenter leur pouvoir d’achat.

David PELON
Maire de Trignac

dimanche 9 novembre 2014

Discours de David Pelon



Après la minute de silence et le dépôt de gerbe à la mémoire du Général de Gaulle, David Pelon prononça le discours suivant devant une assemblée d'une quarantaine de personnes
"Comme la plupart des jeunes français de sa génération, le lieutenant Charles de Gaulle, alors âgé de  24 ans, était dans l'infanterie face aux allemands dans la guerre dont nous commémorons cette année le 100° anniversaire. Blessé dès août 14, puis à nouveau en mars 15 à la tête de sa compagnie comme capitaine, il connut donc les misères et les dangers de la vie dans les tranchées comme des millions de français. Le 2 mars 1916, sa compagnie est anéantie et lui-même, blessé à la cuisse d'un coup de baïonnette, fait prisonnier par l'ennemi.
 Il tentera de s'évader à  5 reprises ce qui le conduisit dans un camp pour récalcitrants! Il y rencontra entre autres futures personnalités celui qui forgea l'armée rouge avant d'être victime des purges staliniennes en 37,  Toukhatchevski.  L'officier russe devait faire traduire en russe à sa parution en 1934 l'ouvrage clé de la pensée militaire du lieutenant-colonel de Gaulle "vers l'armée de métier" qui proposait une stratégie  autour d'unités  blindés. 
Si de Gaulle devint, entre les 2 guerres,  grâce au soutien du commandant de son premier régiment,  Pétain, un officier d'état-major occupant des fonctions de réflexion stratégique, il n'était donc pas passé de l'école à la haute fonction publique sans connaître les dures réalités du combat.  Réalité qu'il devait rencontrer à nouveau entre le 15 et le 28 mai 1940, général  de brigade, à la tête de la 4° division cuirassée en  remportant, de Montcornet  à Abbeville, quelques-uns des rares succès de l'armée de notre pays  durant  cette période.
Son destin bascule, le 6 juin 40, lorsque le président du conseil  le nomme sous-secrétaire d'état à la guerre avec comme mission de coordonner l'action avec  le Royaume-Uni pour la poursuite du combat.  Cette décision de Paul Reynaud en fît l'interlocuteur  de Churchill et  lui permit donc  de poursuivre le combat pour la nation à l'heure ou bien d'autres y renonçaient ! 
Dès ce moment,  Charles de Gaulle devint l'un des dirigeants de la France et devait le rester par-delà les aléas de la vie politique jusqu'à sa mort le 9 novembre 70; L'œuvre  qu'il réalisa a marqué notre pays et pas seulement  du point de vue institutionnel.   Mais  les réformes constitutionnelles des  15 dernières années  ont  profondément altéré  l'équilibre des pouvoirs qu'il avait institué;  que dirait-il devant la prise de pouvoir du conseil constitutionnel et des juridictions européennes ? Que dirait-il de cette gouvernance européenne ? que dirait-il surtout de la domination des partis et des combines de pouvoir en leur sein?  Lui, qui considérait que l'élection présidentielle était un face à face entre une personnalité et le peuple de France,  ne pourrait concevoir que les candidats doivent se soumettre à  une  primaire partisane. 
Qu'aurait-il fait ou dit devant les problèmes auxquels est confronté aujourd'hui notre pays ?  Nous ne le saurons jamais mais nous pouvons nous inspirer  des attitudes fondamentales qui étaient les siennes:
"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille de la Bourse"  disait-il alors même que la spéculation était dans l'enfance par rapport à celle que nous connaissons!  Il était très attaché à la valeur de la monnaie, à la réserve or de la banque de France; le rôle dominant d'un dollar émis sans limite lui posait question.  Certains  pensent même que sa déstabilisation en 1968 était une manœuvre en réponse à son action sur ce point.  Sa conception d'un état fort se conciliait très bien avec un PIB public à 30% seulement et des codes et règlements bien plus mince que ceux d'aujourd'hui.  Et surtout le courage ne lui a jamais fait défaut ! Il ne servait aucune coterie, aucun groupuscule, aucun parti, et surtout pas ses intérêts matériels personnels; il servait  la France."

vendredi 7 novembre 2014

En mémoire du Général de Gaulle

Regroupement en mémoire du Général de Gaulle Dimanche 9 novembre à 11h derrière la sous-préfecture coté mer; Cette manifestation est placée cette année sous l'autorité de David Pelon qui a remplacé notre ami Burban, sur proposition de celui-ci, à la tête de l'association locale des amis du Général de Gaulle .

Réunion de soutien à Nicolas Sarkozy







Merci de confirmer votre venue en complétant ce formulaire.