« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

"La gauche a toujours, depuis 1793, endossé, sous le couvert de la vertu, les habits de la Terreur." M° Frederic Pichon

vendredi 22 mai 2015

Réchauffement et information des dirigeants... aux USA

Judith Curry a fait précéder le texte de sa déclaration par le bref résumé que voici :
"Les points principaux :
La recherche et les données récentes vont dans le sens de l'importance de la variabilité naturelle du climat. Ils remettent en question la conclusion que les humains sont la cause principale du changement climatique récent.

• La suspension du réchauffement climatique depuis 1998.
• Les estimations à la baisse de la sensibilité du climat au dioxyde de carbone.
• Les modèles climatiques prédisent beaucoup plus de réchauffement que celui qui a été observé au début de ce XXIe siècle.

Nous (NdT : La communauté des climatologues, le GIEC etc.) avons fait plusieurs choix qui posent problème quant à la définition de la situation du changement climatique et aux remèdes à y apporter.


• La définition d'un changement climatique "dangereux" est ambiguë et suppose l'existence de points de basculement catastrophiques qui sont considérés comme très peu, ou extrêmement peu, probables au cours du XXIe siècle.

Les efforts poursuivis dans le but d'établir un lien entre les catastrophes résultant des extrêmes climatiques avec le réchauffement climatique causé par l'homme, sont trompeurs et ne sont pas supportés par les observations.

• Le changement climatique est un problème épineux qui est mal adapté à une solution de "commandement et de contrôle".

Il a été estimé que l'engagement des USA (INDC, Intended Nationally Determined Contribution) d'une réduction de 28% des émissions, réduirait de 0,03°C le réchauffement en 2100 (NdT : soit une baisse de quelques millièmes de degré pour des mesures équivalentes prises par la France).

Le caractère inadapté des politiques engagées qui reposent sur le Principe de Précaution laissent totalement sans solution les conséquences réelles du changement climatique et des événements météorologiques extrêmes (que ceux-ci résultent de la variabilité naturelle ou soient causés par l'humanité) :

• Nous devrions élargir le cadre de pensée pour la politique climatique et nous devrions fournir aux décideurs au choix plus vaste d'options lorsqu'il s'agit de gérer les risques liés au changement climatique.

• Des solutions pragmatique reposant sur des efforts pour accélérer l'innovation en matière d'énergie, pour accroître notre résilience aux événements météorologiques extrêmes et pour poursuivre des mesures effectives de réduction de la pollution, ont des justifications indépendantes de leurs bénéfices en terme d'atténuation du changement climatique et d'adaptation." 

DÉCLARATION PRÉSENTÉE DEVANT LE COMITÉ POUR LA SCIENCE, L'ESPACE ET LA TECHNOLOGIE DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DES ÉTATS-UNIS D'AMERIQUE
Audit sur
"L'engagement du Président des États-Unis auprès de l'ONU sur le Climat "
15 Avril 2015

Le texte complet ici

mercredi 13 mai 2015

Amil Imani : L'islam n'est pas une religion mais une forme d'esclavage

"J'ai affirmé à plusieurs reprises dans le passé que je n’ai rien contre les musulmans. Je condamne l'islam, ceux qui le soutiennent et le promeuvent. De la même manière que je n’ai rien contre les esclaves. Je suis contre l’esclavage, ceux qui le préconisent et le font avancer. La pratique de l'islam revient à perpétuer l’esclavage et à le pratiquer. L'esclavage asservit le corps, tandis que l'islam emprisonne l'esprit. Ces idées et ces pratiques sont odieuses et préjudiciables à la réalisation de nos plus hautes aspirations en tant qu'êtres humains"
Le texte complet ici

vendredi 8 mai 2015

Les limites de l'analyse de TODD sur le 11/01/15

"E. Todd reprend le paradigme aveugle du paternalisme aveugle pleurnichard commun à la gauche quand il évoque les “populations périphériques”, les “faibles et les discriminés”, ie les arabo-musulmans en France. Non ils ne sont ni faibles ni marginaux puisqu’ils mettent à genoux nos lois et nos coutumes centenaires. Et ce n’est surement pas le chômage qui les désocialise. Ils y arrivent très bien tout seul, et même avec des aides sociales à foison et des jobs assistés.
Il dit une énorme bêtise (voulue ?) – qui repose d’ailleurs la problématique d’actualité des statistiques ethno-religieuse – en affirmant qu’ils représentent 1/20 ème de la population (ce qui ferait 3,3 M de musulmans) alors que la vérité que l’UMP et le PS veulent masquer (se référer à la prière automatique : “il-ne-faut-pas-faire-le-jeu-du-Front-National”) est plutôt dans un nombre dépassant largement les 10 M.
Là où il a raison – et tout le monde l’a vu : tout le monde n’est pas Charlie. Et là où il ne dit pas ce qu’il sait et que l’on a tous observés (ou plutôt parce que l’on ne les a pas vu dans les manifs du 11 janvier) : les arabo-musulmans en France n’étaient pas du tout Charlie."
D'un blogueur, Pseudo Matamaure, sur "les crises"

jeudi 7 mai 2015

Une analyse décapante des manifestations du 11/01/15

Que je partage partiellement ayant d'ailleurs appeler à ne pas y participer
"face à ces manifestations, c’est une sorte d’illumination concernant la vraie nature du système social et politique français. C’est-à-dire pas du tout une République prenant en compte toute la population, plutôt ce que j’appelle une « néo-République » qui n’aspire à fédérer que sa moitié supérieure éduquée, les classes moyennes et les gens âgés. Tous ceux-là forment un bloc hégémonique qui a une incroyable puissance d’inertie et paralyse tout le système français. Il y a là à l’œuvre une formidable dynamique d’exclusion: exclusion des électeurs du FN – ce qui en termes sociologiques signifie aujourd’hui l’exclusion des ouvriers – et exclusion des enfants d’immigrés, qui ne sont pas venus manifester. La « néo-République » est cet objet sociopolitique étrange qui continue à agiter les hochets grandioses de la liberté, de l’égalité, de la fraternité qui ont rendu la France célèbre dans le monde, alors qu’en fait le pays est devenu inégalitaire, ultraconservateur et fermé. En gros, la France qui est aux commandes, c’est la France qui a été antidreyfusarde, catholique, vichyste. Mais lorsqu’on le dit comme ça, les gens sont évidemment stupéfaits."
Le texte entier ici

mercredi 6 mai 2015

Loi sur le renseignement






Article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme :
Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.


«Ces programmes n’ont jamais été conçus en réaction au terrorisme : il s’agit d’espionnage économique, de contrôle social, et de manipulation diplomatique. C’est une question de pouvoir.»

mardi 5 mai 2015

Apprendre à vivre avec Big Brother

Quelques conseils:
1 – si vous avez quelque chose d’important à communiquer à un ami ou un proche, faites-le en le lui écrivant à l’ancienne, sur du papier, avec un stylo, ou rencontrez-le directement pour le lui dire…
2 – quand vous écrivez sur Internet ou quand vous parlez au téléphone, placez-vous toujours dans la position de devoir un jour justifier vos propos devant un juge. Si vous pensez ne pouvoir soutenir vos propos, tournez votre langue (ou vos doigts) sept fois dans votre bouche avant de parler.
3 – si vous avez des sujets sensibles à évoquer, convenez auparavant d’un code simple et commode pour échanger. Appelez-vous M. Bismuth par exemple…
Et pour votre gouverne, relisez les actes glorieux de la police française sous Vichy. Vous aurez une bonne représentation de l’avenir qui nous attend.

http://www.eric-verhaeghe.fr/loi-sur-le-renseignement-apprendre-a-vivre-avec-big-brother/