« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

samedi 28 février 2015

"La Loire et Nous "

Le cycle des conférences-débats d'AGORA de l’estuaire continue, avec le jeudi 12 mars 2015 à 18h30 à l'AQUILON (rond-point Océanis à Saint-Nazaire), une réunion animée par Alain GRAND GUILLOT  sur le thème:


                                        "La Loire et Nous "

La conférence sera suivie d'un cocktail, et pour ceux qui le désirent, d'un dîner dont le montant est fixé à 25 Euros tout compris.

L'entrée sera gratuite pour les adhérents et d'un montant de 5 Euros pour les non-adhérents.

Boris Nemtsov, ex ministre d'Eltsine, assassiné

A qui profite le crime ? Pas à Poutine, en tous cas, ni à la Russie

mercredi 25 février 2015

L'islam reste l'islam



Vivace, tenace, coriace, pugnace… et en même temps fossilisé, momifié, nécrosé, embaumé… l’islam reste l’islam, obstinément fidèle à ses origines, à ses textes fondateurs, à ses options historiques. 
Entre les islams – soufi, mystique, libéral, ouvert, modéré, éclairé – et l’islam sunnite orthodoxe officiel, pur et dur, radical et intransigeant, c’est ce dernier qui l’a toujours emporté, s’imposant par la force, la menace, la coercition, la violence… envers et contre tout, envers et contre tous.
Les musulmans modérés sont légion, mais l’islam modéré n’existe pas. C’est un vœu pieux, un rêve, une utopie relevant du « wishful thinking » (NDLR: vœu pieux). Il représente une projection de ce qu’on voudrait qu’il soit – et qu’il aurait pu être – si toute tentative de réforme n’avait pas été systématiquement bloquée à partir du 9° siècle, si tout effort de réflexion critique (Avicenne, Averroès, Farabi, Al-Kindi…) n’avait pas été étouffée dans l’œuf.

Le mythe d’une Andalousie ouverte et libérale est à revoir à partir de la réalité historique. Les magnifiques propos de certains intellectuels musulmans contemporains, s’efforçant de promouvoir un « islam des lumières », sont fort louables, mais elles n’expriment les positions que d’une élite infime qui ne fait pas le poids face à l’immense masse des musulmans dévots accrochés à leurs certitudes. Elle ne parvient pas à s’imposer face à un Azhar pétrifié dans son dogmatisme et son intransigeance.
C’est aujourd’hui « l’heure de vérité » pour l’islam. Deux scénarios sont envisageables : ou bien un terrible affrontement à la Huntington avec l’occident et le reste du monde… ou bien un effondrement et une implosion, tels qu’annoncés par Hamed Abdel-Samad. Si tout dialogue avec l’islam a tourné court jusqu’à présent, c’est qu’un tel dialogue a soigneusement évité d’aborder les vraies questions ou s’est systématiquement heurté à un mur.
Entre l’islam mekkois, considéré comme spirituel et mystique, ouvert et tolérant… et l’islam médinois radical fanatique et conquérant, le choix a été fait il y a plus de mille ans. Et ce choix semble malheureusement irréversible. 
Lorsque l’intellectuel soudanais, Cheikh Mahmoud Taha, a suggéré il y a plus de vingt ans un retour à l’islam mekkois des origines, il a été pendu sur la place publique en plein centre de Khartoum.
J’ai l’impression que les jeux sont faits – hélas ! – et que l’islam est dans l’impasse la plus totale. Son apparente vitalité aujourd’hui pourrait bien ne représenter que les derniers soubresauts d’un moribond.

© Henri Boulad, sj, Le Caire, 23 février 2015 pour Dreuz.info.

jeudi 19 février 2015

Libye : qui présentera "l'addition" à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ?

Au mois de mars 2011, à l'issue d'une campagne médiatique d'une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d'entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.
Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973[1] au Conseil de Sécurité de l'ONU, ce qui permit d'ouvrir les hostilités.
Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L'incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu'une intervention internationale paraît aujourd'hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l'époque, l'Elysée avança l'argument d'une action humanitaire destinée à "sauver la population de Benghazi". Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu'en entrant en guerre en Libye: " l'objectif de l'OTAN était d'assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint"[2].

Quoiqu'il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre "pour la démocratie et les droits de l'homme", est catastrophique :

- Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d'une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l'Europe.

- Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l'ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.

- L'Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l'Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu'avec Boko Haram un second front islamiste s'est ouvert sur leurs frontières.

- Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe...d'où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu'ils vont créer des cellules "dormantes" au sein de l' "espace Schengen".

Face à ce désastre, comme s'ils étaient étrangers au chaos qu'ils provoquèrent, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé aspirent à la plus haute charge de l'Etat français. Quant à leur inspirateur guerrier, il continue à promener sa superbe et son échancrure de col sur les plateaux des télévisions...

Bernard Lugan
18/02/2015

L’Afrique réelle

samedi 14 février 2015

Le voile

"une minorité qui voudrait faire croire qu'elle est opprimée, alors qu'elle est à l'offensive."
Brighelli ici

vendredi 13 février 2015

Renan

La citation  tronquée qu'en fait la gauche est réductrice, sa pensée va beaucoup plus loin.

Un autre extrait certainement peu apprécié de nos gouvernants d'aujourd'hui et des réformateurs de l'éducation national en particulier mérite d'être mis en avant par tous les libéraux conservateurs :

"L'homme, Messieurs, ne s'improvise pas. La nation, comme l'individu, est l'aboutissant d'un long passé d'efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes."

lundi 9 février 2015

Qui vivra, verra

 Que sera sera


Ukraine : position de Sarkozy

“Nous avons une civilisation en commun avec la Russie. Les intérêts des Américains avec les Russes, ce ne sont pas les intérêts de l'Europe avec la Russie”, a argué le président de l'UMP. “Nous ne voulons pas de la résurgence d'une guerre froide entre l'Europe et la Russie”, a-t-il martelé, sous les applaudissements de plusieurs centaines de conseillers nationaux. Nicolas Sarkozy a également affirmé que “la Crimée a choisi la Russie, on ne peut pas le lui reprocher”. Et il a estimé qu’“il faut trouver les moyens d'une force d'interposition pour protéger les Russophones d'Ukraine”. Enfin il a jugé que “l’Ukraine doit garder sa vocation de pont entre l'Europe et la Russie” et “n’a pas vocation à entrer dans l'Union européenne”. 
samedi devant le Conseil National de l’UMP

"Nous voulons conserver l’indépendance nationale, y compris dans l’affaire russe et ukrainienne. Nous n’avons pas à obéir aux demandes de nos amis américains. Ils ont déjà bien assez de problèmes à gérer, qu’ils ne s’occupent pas de cela."

Crise ukrainienne : plus de 50 000 morts

Crise ukrainienne : plus de 50 000 morts selon le renseignement allemand !!

 cliquez ou copiez le lien


http://www.lecontrarien.com/crise-ukrainienne-plus-de-50-000-morts-selon-le-renseignement-allemand-09-02-2015-crise-ukrainienne?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=8ef62f4e66-daily_newsletter_2015_02_09&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-8ef62f4e66-45346817

jeudi 5 février 2015

Austérité ?!




depenses admin publiques - 2013
voir l’article ici

Parabole


 Hypothèses…

Le plan B

Ce 7 janvier, les terroristes découvrent en bas de Charlie Hebdo un cordon de protection.
Les terroristes, dépités, déclenchent alors leur plan B.
Il se rendent dans un autre arrondissement de Paris, au siège du journal “Minute”, proche du FN, et ayant tenu des propos islamophobes.
http://www.les-crises.fr/parabole-seriez-vous-minute/


[Parabole] Seriez-vous Minute ?

mercredi 4 février 2015

Lutte de classes et lutte ethnique

 Selon Zemmour dans un interview ici

Cette analyse ... inscrit la problématique actuelle dans une perspective inattendue, celle d’une lutte ethnique doublée d’une lutte des classes dans laquelle s’affrontent la « Nouvelle Classe » mondiale et les peuples qu’elle domine économiquement et politiquement. Cette «Nouvelle Classe» qui martyrise les peuples a renoncé à toute nationalité et à toute appartenance ; elle est devenue étrangère aux peuples dont ses membres sont issus. Notons que la lutte ethnique est une conséquence de l’immigration de masse qui est organisée par la «Nouvelle Classe» (pour faire baisser les salaires et pour satisfaire son idéologie du métissage). Lutte ethnique et lutte des classes sont donc de ce fait intimement liées ; c’est ce que Mélenchon et ses épigones ne veulent pas comprendre, tout comme les « libéraux-conservateurs » d’ailleurs. Ces derniers ne voient que la lutte ethnique tandis que Mélenchon ne voit que la lutte de classes. Seul le discours du Front national est perçu par les électeurs comme intégrant le fait que ces deux luttes vont de pair, ce qui explique sans doute la raison de son succès.

Une seule erreur mais de taille croire que l'UMP et le PS sont libéraux ou que les libéraux sont au pouvoir chez nous en France pays au plus haut point d'étatisme!

mardi 3 février 2015

Appel de certains dirigeants UMP à voter PS

La droite, l'UMP en particulier, a été, comme le PS, victime d'entrisme. Si certains dirigeants comme NS n'en sont pas et sont d’ailleurs attaqués pour leur résistance à la gauchisation, il est évident qu'il y a quelques lambertistes (ou autres variétés gauchos) cachés et leurs compagnons de route dans nos instances. Il en est de même dans la "société civile" chez tous ceux qui se posent comme de droite, dans la presse notamment, tous ne le sont pas ; beaucoup travaille contre!  Une réussite de l'entrisme, inavouable, comme celle de Jospin au PS, avouable, elle, par l’intéressé!
Il nous faut cesser d'être naïf : nos grandes organisations politiques de droite , par leurs phénomènes de cour, à tous les niveaux de l’organisation, sont très facile à pénétrer par de petites minorités manipulatrices qui peuvent arriver à y détenir des positions essentielles et à dériver notre action très loin de celles souhaitées par les adhérents et électeurs. Or notre culture politique n'est pas du tout prête à prendre en charge ce problème; Il devient pourtant urgent de prendre des mesures, mais est-ce encore possible sans scission ?
Les prochains jours seront révélateurs de ce point de vue.

Etre français


dimanche 1 février 2015

Transmettre !

"Ce monde, ou plutôt cette partie du monde s’efforce de détruire tout ce qui de près ou de loin peut ressembler à une dette ou à un héritage. C’est un processus idéologique qui a sa logique: si vous ne devez rien à personne et surtout rien à ce qui vous ont précédé, alors vous devez tout à ceux qui sont en place et qui vous commandent. La négation de la dette que nous avons vis à vis des générations qui nous ont précédé est la condition de leur pouvoir sur vous. Il faut que vous ne dépendiez que d’eux, que leur emprise soit sans limite. Tout est lié."

La suite ici