« Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. » Étienne de la Boétie dans "la servitude volontaire" ou "Contr’Un" 1549.
Sourate 9, verset 29 «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés»
Sourate 60, verset 4 :"Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul"
3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux » fondement de la taqqya. ou bien Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51 :« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Sourate 47 verset 4 : "Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."
Nul ne peut rester indifférent devant la propagation, sous prétexte religieux, du pire système social ! Si on combat l'esclavage, la soumission des femmes, la peine de mort, les châtiments physiques cruels et mortels, l'interdiction de l'homosexualité, etc. on combat l'islam!

Il ne faut jamais nier à l’ennemi la capacité à être plus intelligent que soi"

jeudi 21 avril 2016

tr: Lettre d'informations n° 27

 

   
 
 
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 27
>
>
A LA UNE :
  • L'accord de Paris sera signé le 22 avril
  • Le fonds souverain norvégien exclut 52 compagnies minières, acculant Peabody Energy au dépôt de bilan

 

 

CLIMAT

Des problèmes avec les satellites surveillant la banquise

Depuis mi février, Anthony Watts subodorait que le décrochage de la courbe d'évolution de la banquise arctique était dû à une défaillance du système de mesure satellitaire. Il avait alors interrogé Walt Meier, un des responsable du NSIDC, qui lui avait envoyé cette réponse cinglante : «je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi vous pensez que ce genre de choses méritent un article de blog » («I'm not sure why you think things like this are worth blogging about»). Finalement, oups : le 13 avril, le NSIDC reconnaît le problème. Les mesures sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Les scientifiques ont perdu le Nord !

Selon une récente étude de la Nasa publiée dans la revue Science Advance, la trajectoire du pôle Nord a opéré un virage à 75° depuis l'an 2000 et se dirige désormais vers l'Angleterre. Le réchauffement climatique a modifié la trajectoire du pôle Nord titrent en cœur Slate, RTL ainsi que le site Science post. Curieusement, on ne voit pourtant nulle mention de réchauffement climatique dans le communiqué de la Nasa, qui explique quant à lui que la majeure partie du phénomène doit s'expliquer par un déficit d'eau en Eurasie (sous-continent indien et région de la mer Caspienne), l'axe de rotation étant très sensible aux changements qui se produisent autour de 45° de latitude.

Depuis 1900, le nombre de décès liés aux catastrophes naturelles en légère baisse

Rapportée par L'Express, une étude publiée lors d'une réunion de l'Union européenne des géosciences à Vienne comptabilise 35 000 phénomènes climatiques extrêmes entre 1900 et 2015. Le rapport note que, depuis le début du XXè siècle, le nombre de décès liés à des catastrophes naturelles est resté remarquablement constant, avec une légère baisse. Rappelons que, pourtant, la population mondiale a été multipliée par 7 pendant cette période.

SIGNATURE DE L'ACCORD DE PARIS

Jean Jouzel envoie un message d'espoir aux jeunes générations

A l'occasion de la signature de l'accord de Paris le 22 avril, Jean Jouzel était l'invité de l'émission La Grande table de France Culture. Après maintes explications alambiquées, il a conclu son intervention en livrant ce message d'espoir aux jeunes générations : «Ce ne sera pas la fin du monde, surtout pas, mais cela sera très très difficile». Ce qui sera surtout très difficile, c'est de renverser la vapeur médiatique après 20 années de mise en scène du catastrophisme.

Le monde de la finance appelle à la signature de l'accord de Paris

Selon Le Monde, sept grandes organisations financières ont appelé à l'adhésion à l'accord de Paris, arguant que «Les pays qui adhéreront sans tarder à l'accord de Paris bénéficieront d'une certitude réglementaire accrue, qui aidera à attirer les milliers de milliards d'investissements pour soutenir la transition bas carbone.» Curieux de voir le monde de la finance appeler à signer un accord qui (s'il était appliqué) aurait toutes les chances de plomber l'économie mondiale. Un effet des mirages du business du carbone ? Le Monde ne nous le dit pas.

TRANSITION ENERGETIQUE

Les éoliennes vendent du vent

«La moitié des éoliennes implantées en France tournent dans le vide et ne sont raccordées à rien», dénonce Le Canard Enchaîné du 13 avril. Cependant, selon Le Monde, Le canard s'est emballé et aurait reconnu une erreur (pan sur le bec !). Ludovic Grangeon, expert du domaine, explique ici «comment les promoteurs ont fait des éoliennes une froide machine à fric qui leur permet de revendre leurs opérations une fois installées à des investisseurs qui recherchent des niches fiscales».

EDF, l'impossible gouvernance

Au cours de l'émission Dialogues citoyens, François Hollande a confirmé jeudi l'objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité d'ici 2025, « étape par étape« . Un syndrome bien français, selon l'économiste Patrice Geoffron : «un engagement de campagne électorale de réduire de moitié la part du nucléaire sans garantie parallèle sur le financement de nouveaux investissements».

Sortie du charbon : le fonds souverain norvégien exclut 52 sociétés

Le fonds de pension public norvégien s'est retiré du capital de 52 compagnies minières, américains et chinoises pour la plupart. Selon Le Figaro, «l'exclusion du charbon s'est ajoutée à une liste de critères éthiques qui interdit au fonds norvégien d'investir dans les entreprises coupables de violations des droits de l'Homme, fabriquant des armes particulièrement inhumaines ou encore produisant du tabac« . Les salariés de Peabody Energy, le plus gros producteur de charbon américain qui a déposé son bilan mercredi, apprécieront.

Prix du carbone : comment se tirer une balle dans le pied

Les industriels semblent résignés à la fixation d'un prix du carbone. En 2015 déjà, le Medef expliquait dans son manifeste pour la COP21«qu'un prix du carbone était le meilleur moyen si ce n'est le seul pour favoriser la transition». Lors d'une conférence organisée le 11 avril par l'Institut Montaigne, les dirigeants invités (Veolia, Axa, Solvay, St Gobain) affichaient leur perplexité auprès de Laurence Tubiana. Le Figaro nous apprend que Gérard Mestrallet, PDG d'Engie, vient d'être nommé par Ségolène Royal à la tête d'une commission sur le prix du carbone.

Un tableau surréaliste : l'économie mondiale régulée par un prix du carbone déterminé à l'aune de supposés futurs dégâts environnementaux, et des industriels résignés à un prix du carbone mondial qui pèsera lourdement sur leurs coûts de production.

PAS DE LIBERTÉ POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTÉ

Y a-t-il consensus sur le consensus ?

Selon IOP Science, six études indépendantes auraient montré que le consensus sur le RCA est partagé par 90% à 100% des publications scientifiques sur le climat. Cette unanimité paraît douteuse à Judith Curry qui, citant un article intitulé « Paradoxe du consensus », conclut que « Le fait que tant de scientifiques soient si étroitement d'accord sur les causes du réchauffement constitue en lui-même, la preuve d'un manque de preuves ». Karl Popper pensait quant à lui qu'une proposition non réfutable n'est pas de l'ordre de la science, mais de la métaphysique.

La Nasa attaquée sur Internet par des adeptes de la théorie de complot

«La Nasa ridiculise les climato-sceptiques et complotistes», titre fièrement L'Express du 16 avril. A l'origine de la controverse, un débat (voir ici la vidéo) opposant Bill Nye, vulgarisateur et scientifique américain très populaire (et très carbocentriste), au climato-sceptique Marc Morano à propos du documentaire Climate Hustle (dont le Collectif a été honoré de l'avant-première au Panthéon le 7 décembre dernier). Selon le Washington Times, Bill Nye, surnommé «the science guy», est favorable aux peines de prison pour les «négationnistes» du climat.

Chasse aux sorcières

Un billet de Mediapart du 12 avril a révélé que Thierry Guerrier, présentateur occasionnel de l'émission «C dans l'air» sur France 5, est salarié par Total. Thierry Guerrier s'explique dans Le Parisien. Une future affaire Verdier ?

ExxonMobil sous pression

Selon une dépêche AFP du 13 avril, ExxonMobil fait face à une fronde d'actionnaires demandant une estimation des conséquences financières sur son activité des politiques publiques de lutte contre le réchauffement climatique. Selon le Wall Street Journal, l'entreprise se prépare à une bataille juridique de longue haleine. Ses représentants sont allés plaider la cause de leur entreprise mercredi devant un tribunal pour contester le bien-fondé de l'enquête gouvernementale cherchant à établir qu'elle aurait dissimulé les preuves de sa compréhension du changement climatique.

BÊTISIER

Les tortues « changent de sexe » à cause du réchauffement climatique

C'est le cri d'alarme poussé par un responsable de la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS) rapporté par le magazine 7sur7.be. Explications : Il y a habituellement un équilibre entre embryons mâles et femelles, mais un sable plus chaud modifie cette répartition naturelle et augmente le nombre de mâles. Or avec plus de mâles, la possibilité de rencontrer une femelle va être de plus en plus difficile et cela aura un impact sur la reproduction.


>

Ce bulletin a été réalisé par le Collectif des climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

 


Aucun commentaire: